Malgré son rôle de président de l’Assemblée nationale du Québec, François Paradis, député de Lévis, a le bien-être des citoyens de sa circonscription à cœur. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le 1er octobre dernier, François Paradis a été réélu pour un deuxième mandat à titre de député provincial au sein de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour la circonscription de Lévis. Le 27 novembre, il était assermenté afin de remplir les fonctions de président de l’Assemblée nationale du Québec. Avec toutes ses nouvelles responsabilités, François Paradis continue de faire de sa circonscription sa priorité.

«Je suis d’abord et avant tout député de Lévis! C’est ma première tâche de rester à proximité des Lévisiens. Mes valeurs sont toujours les mêmes et elles ne changeront pas», lance-t-il d’emblée lors d’une entrevue avec le Journal. Paradis raconte qu’il n’est qu’à «une croisière d’une quinzaine de minutes» de sa circonscription où il essaie d’être le plus présent possible.

Ses nouvelles fonctions font de lui un membre clé de l’Assemblée nationale et amènent plusieurs questionnements auprès des citoyens. C’est pourquoi il a organisé une rencontre dans une résidence pour personnes âgées à Lévis afin d’expliquer sa nouvelle réalité aux participants. Il aimerait d’ailleurs répéter l’expérience qui a été très bien accueillie, selon lui.

Le député caquiste a vu plusieurs tâches ajoutées à celles qu’il avait déjà à son agenda. «La présidence, c’est un grand rôle de rassembleur. Le président doit protéger les droits et la liberté d’expression de chacun, mais il doit aussi faire en sorte qu’on travaille tous ensemble et qu’on atteigne nos objectifs», partage-t-il. De plus, cette fonction vient avec le titre de président de l’Assemblée parlementaire de la francophonie, une organisation sur la scène internationale qui vise à faire rayonner la francophonie.

Un rôle qui a des retombées sur la circonscription

Lorsqu’il a été proposé à titre de président de l’Assemblée nationale, un grand sentiment de fierté a habité le député de Lévis et cette fierté est partagée avec son entourage. «Pour moi, c’est une belle preuve de confiance et ça rejaillit sur tous ceux et celles qui m’entourent, les citoyens et citoyennes de Lévis et la circonscription», explique-t-il.

Selon ses valeurs, François Paradis affirme avoir le bien-être des citoyens à cœur et en fait sa priorité depuis le premier jour. C’est ce qui explique, selon lui, que son travail de député prime sur ses autres responsabilités. «Je suis très fier d’être le député de Lévis et le président de l’Assemblée nationale, mais surtout d’être le reflet de ce que sont les gens de ma circonscription», exprime M. Paradis.

Par définition, le président de l’Assemblée nationale doit se soumettre à la neutralité dans les débats. À ses yeux, ce n’est pas différent du travail de député puisqu’un député doit représenter tous les citoyens de sa circonscription, même ceux qui n’ont pas voté pour lui. Le rôle qu’il occupe à l’Assemblée nationale ne l’empêche donc pas de défendre les intérêts des Lévisiens. «La neutralité n’empêche pas de discuter, faire avancer les dossiers et trouver des solutions. Cependant, ça se fait différemment, on s’adapte. J’ai vraiment le sentiment que je continue de porter les projets et les valeurs sur lesquels les gens m’ont demandé de réfléchir.»

Le nouveau pavillon d’accueil du Parlement

François Paradis a d’ailleurs accompagné les médias et les citoyens à visiter le tout nouveau pavillon d’accueil qui a officiellement ouvert ses portes aux citoyens, le 1er juin dernier. Au total, le parlement provincial a augmenté sa superficie totale de 20 %.

De nouvelles salles de commissions et un tunnel rendant l’accessibilité à la bibliothèque parlementaire plus facile ont été construits, un pavillon complet a été inauguré où on y retrouve des fresques de l’histoire du Québec, des jeux et stations interactifs et éducatifs pour les petits et les grands, une agora où des événements pourront être organisés et une boutique. 

Pour le président de l’Assemblée nationale, le Parlement avait besoin d’un coup de neuf afin que «les citoyens se sentent comme à la maison». «Avant (le nouveau pavillon d’accueil), le parlement était vu comme la maison des députés où les citoyens étaient invités. Aujourd’hui, on inverse ça. Ça devient la maison des citoyens où les députés viennent y travailler», résume M. Paradis.

Les plus lus

Umano : 900 M$ pour un nouveau milieu de vie à Lévis

Le dévoilement du projet Umano, évalué à 900 M$, a eu lieu lundi, en la présence d’élus et de plusieurs partenaires. Le promoteur et président du Groupe CSB, Stephen Boutin, a présenté sa vision immobilière inspirée du «Live, work, shop and play» dont les sept phases, comportant plus de 2 000 unités d’habitation, devraient s’échelonner sur la prochaine décennie.

Une deuxième classique à l’honneur de Bob Bissonnette

La deuxième édition du tournoi de hockey de la Classique Bob Bissonnette se déroulera au Complexe 2 glaces Honco à Saint-Romuald, du 27 mai jusqu’au 2 juin prochains. Cette année, plus de 800 hockeyeurs professionnels et amateurs s’affronteront au cours de cette semaine de festivités.

Cocité Lévis : un nouveau quartier à la tête des ponts

Le Journal a appris que le Groupe Humaco, entreprise en développement immobilier, veut développer un nouveau quartier résidentiel et commercial du côté de Saint-Nicolas à la tête des ponts. Cocité Lévis est le nouveau projet du promoteur et directeur associé chez Humaco Stratégies, David Leblond.

Hit The Floor s’étendra à Montréal

La 9e édition a pris fin le 20 mai, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis. À l’aube des 10 ans de Hit The Floor, son fondateur Nicolas Bégin a annoncé la création d’un festival de danse dès l'an prochain, lors de la grande soirée du dimanche.

Une programmation éclatée au quai Paquet

Amateurs lévisiens de musique, d’humour, de houblon, de bouffe et de spectacles lumineux seront biens servis cet été grâce à la programmation estivale des activités présentées au quai Paquet, dévoilée lors d’une conférence de presse de la Ville de Lévis le 29 mai.

Les entrepreneurs d’ici récompensés aux Pléiades

La 18e édition du concours Les Pléiades – Prix d’excellence a rassemblé près de 760 acteurs de divers milieux socio-économiques de la grande région de la Chaudière-Appalaches, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 23 mai dernier. L’événement avait pour but de souligner les succès entrepreneuriaux des entreprises de la région.

Parachutisme Atmosphair ouvert au dialogue

Après 25 ans d’opération à l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome, le centre de parachutisme a déménagé à Pintendre. Depuis plusieurs années, ce type d’activité dans le secteur est remis en cause par la Ville de Lévis. Le centre dispose pourtant des autorisations, délivrées par Transports Canada, nécessaires pour opérer.

Denis Sonier n'est plus

Bien connu dans la région par ses nombreuses implications, le Lévisien Denis Sonier est décédé à l'âge de 80 ans, vendredi dernier, des suites d'un cancer du pancréas.

Lien mécanique dans le secteur de la Traverse : la Ville envisage des expropriations

Afin de réaliser le lien mécanique entre la rue Marie-Rollet et le secteur de la Traverse promis depuis des années par le maire de Lévis, l’administration Lehouillier prévoit exproprier trois terrains situés la rue Saint-Laurent.