La pièce de théâtre La mallette rouge de Ray Cooney ravira les amateurs de théâtre d’été à partir du 21 juin au Théâtre Beaumont-St-Michel. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Carl Béchard, Amélie Grenier, Isabelle Drainville, Jacques Girard, Caroline Dardenne et Patric Saucier sont les six comédiens qui donneront vie à l’histoire La mallette rouge de Ray Cooney, adaptée par Reynald Robinson à la sauce bellechassoise, à partir du 21 juin au Théâtre Beaumont-Saint-Michel, et tout au long de l’été.

«Qu’est-ce que vous feriez si vous trouviez une mallette avec des millions de dollars dedans?», questionne d’emblée Carl Béchard qui interprètera le personnage de Claude-Henri qui confondra sa mallette avec celle d’un autre sur le traversier entre Québec et Lévis alors qu’il rentre du travail.

Dans cette dite mallette, Claude-Henri y trouvera de quoi être riche pour le restant de sa vie, il tentera donc de convaincre sa femme, interprétée par Isabelle Drainville, de changer de vie. Au programme, plusieurs fous rires, des quiproquos, deux mauvais menteurs, des portes qui claquent et du suspense, promettent Amélie Grenier, Carl Béchard et Isabelle Drainville. «C’est une espèce de parodie d’un suspense, c’est super intéressant!», remarquent les trois comédiens qui partageront la scène.

Pour eux, les rires sont à prévoir et ils seront les bienvenus dans le théâtre. «Des shows stoppers qu’on dit dans le métier, le show arrête, on laisse passer la vague et on continue, il y en a une couple dans ce spectacle-là», explique Amélie Grenier qui le constate déjà depuis le début des répétitions.

Les spectateurs seront servis

Le public se retrouvera dans le salon du couple où il sera témoin des mensonges de celui-ci, du passage d’une foule de personnages hilarants et il aura un siège de choix pour suivre ces péripéties. «Ce qui est intéressant pour le public, c’est qu’il est le seul témoin de la vérité», souligne Isabelle Drainville. «Il n’y a personne d’aussi intelligent que le public», ajoute Carl Béchard.

Les comédiens s’entendent sur le défi que représente la «chorégraphie» qu’est ce spectacle. «Je mets à l’épreuve les gens de suivre la bonne mallette tout au long du spectacle», lance Amélie Grenier qui sera de retour pour une troisième année au Théâtre Beaumont-St-Michel.

Une adaptation ancrée dans les racines de la région

Aux yeux des trois comédiens, Reynald Robinson a fait un travail d’adaptation théâtrale «extraordinaire». L’histoire se déroule dans Bellechasse, on y parle de Québec, de Lévis et des municipalités environnantes. Les référents sont locaux et c’est ce qui fait la force de cette adaptation, selon les comédiens. «Cette espèce de sentiment de : ‘’C’est ici que ça se passe, on est chez nous et les personnages sont de chez nous.’’ Ce sera là tout au long de cette pièce», assure Amélie Grenier.

Les comédiens sont désormais sur les derniers miles de leur préparation et un engouement est déjà marqué par le public puisque la vente de billets en prévente est la plus grande enregistrée dans l’histoire du Théâtre Beaumont-St-Michel.

Pendant les deux heures de spectacle, incluant l’entracte, les spectateurs ne pourront s’empêcher de rire, selon Grenier, Drainville et Béchard. «Si quelqu’un ne rit pas une seule fois pendant cette pièce, je vais personnellement le rembourser!», conclut Amélie Grenier ,à la blague.

Pour plus d’information ou l’achat de billets en ligne, consultez le theatrebeaumontstmichel.com. Les billets sont aussi en vente par téléphone au 418 884-3344.

Les plus lus

Umano : 900 M$ pour un nouveau milieu de vie à Lévis

Le dévoilement du projet Umano, évalué à 900 M$, a eu lieu lundi, en la présence d’élus et de plusieurs partenaires. Le promoteur et président du Groupe CSB, Stephen Boutin, a présenté sa vision immobilière inspirée du «Live, work, shop and play» dont les sept phases, comportant plus de 2 000 unités d’habitation, devraient s’échelonner sur la prochaine décennie.

Cocité Lévis : un nouveau quartier à la tête des ponts

Le Journal a appris que le Groupe Humaco, entreprise en développement immobilier, veut développer un nouveau quartier résidentiel et commercial du côté de Saint-Nicolas à la tête des ponts. Cocité Lévis est le nouveau projet du promoteur et directeur associé chez Humaco Stratégies, David Leblond.

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

Une programmation éclatée au quai Paquet

Amateurs lévisiens de musique, d’humour, de houblon, de bouffe et de spectacles lumineux seront biens servis cet été grâce à la programmation estivale des activités présentées au quai Paquet, dévoilée lors d’une conférence de presse de la Ville de Lévis le 29 mai.

Parachutisme Atmosphair ouvert au dialogue

Après 25 ans d’opération à l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome, le centre de parachutisme a déménagé à Pintendre. Depuis plusieurs années, ce type d’activité dans le secteur est remis en cause par la Ville de Lévis. Le centre dispose pourtant des autorisations, délivrées par Transports Canada, nécessaires pour opérer.

Football : deux Lévisiens parmi l’élite provinciale

Deux représentants des Corsaires de l’École Pointe-Lévy, Dylan Djeté et Thomas Lapierre, pourraient bientôt représenter le Québec lors de la Coupe Canada 2019 – MU18, disputée en juillet à Kingston en Ontario. Cette compétition permet aux meilleurs joueurs de football de moins de 18 ans de croiser le fer.

Denis Sonier n'est plus

Bien connu dans la région par ses nombreuses implications, le Lévisien Denis Sonier est décédé à l'âge de 80 ans, vendredi dernier, des suites d'un cancer du pancréas.