CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Après avoir perdu la bataille au niveau juridique, la Ville de Lévis poursuit la guerre dans le dossier de l’aérodrome de Pintendre. La municipalité décide de porter la bataille au niveau politique.

«Nous voulons que le gouvernement fédéral reconnaisse, à tout le moins, l’autonomie des municipalités et qu’on puisse consulter les gens avant de délivrer un permis pour un aérodrome local. (...) Nous n’allons pas lâcher le morceau. Nous croyons qu’il s’agit d’une avenue raisonnable. On implante des usages et des activités pour lesquels le citoyen n’a pas eu son mot à dire, ce qui est fait dans l’élaboration d’un plan d’urbanisme. Dans le cas des petits aérodromes privés, on étend les usages au cours des années sans qu’il n’y ait d’acceptabilité sociale», a d’emblée lancé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en marge du conseil municipal du 27 mai.

Rappelons que c’est en raison de la décision de la Cour suprême du Canada rendue publique le 23 mai que la Ville de Lévis lance cette offensive. En effet, le plus haut tribunal au pays a refusé d’entendre l’appel de la municipalité du jugement de la Cour d’appel du Québec portant sur l’affaire de l’aérodrome de Pintendre. Dans cette décision, les juges avaient estimé que le zonage municipal interdisant les activités de parachutisme ne s’applique pas puisque l’aéronautique est de compétence exclusive fédérale.

Afin «de mieux encadrer» les permis d’exploitation des petits aérodromes privés et «tenir compte de l’acceptabilité sociale des populations concernées», la Ville demande à Ottawa d’adopter deux mesures. Dans un premier temps, la municipalité aimerait que des mécanismes de consultations permettant de prendre en compte les préoccupations locales soient mis en place. Lévis estime qu’Ottawa devrait s’inspirer de la démarche semblable en vigueur pour les tours de télécommunication.

Dans un deuxième temps, la Ville désire une révision de l’encadrement des permis aux petits aérodromes privés «afin qu’ils soient limités à des usages spécifiques tenant compte des milieux urbanisés».

Un enjeu électoral?

 Vu l’importance de ce dossier, le maire entend faire rapidement des représentations auprès du ministère fédéral des Transports pour promouvoir les mesures désirées. Dans la même veine, Gilles Lehouillier entend demander aux partis politiques fédéraux «de tenir davantage compte de la réglementation des municipalités et de reconnaître leur autonomie».

Entre temps, le premier citoyen de Lévis s’est dit ouvert à discuter avec les représentants de Parachutisme Atmosphair. L’entreprise, qui tient désormais des activités de parachutisme à l’aérodrome de Pintendre, avait proposé des mesures d’atténuation lorsqu’elle avait annoncé qu’elle déménageait ses pénates de Saint-Jean-Chrysostome à Pintendre.

Toutefois, comme l’ont suggéré certains citoyens de ce quartier lévisien lors de la période de questions de la séance du conseil du 27 mai, la municipalité ne donnera pas des constats d’infraction pour non-respect des règlements sur le bruit puisqu’elle est tenue de respecter la décision des tribunaux.

«Nous sommes ouverts à des accommodements. Nous allons essayer de tirer le maximum de ce que nous pouvons tirer de nos règlements. Mais nous n’avons plus de pouvoir légal d’intervention puisque c’est une juridiction fédérale. Il faut que les citoyens se tournent vers leurs députés fédéraux. J’espère que ces élus vont enclencher la même procédure. J’ai déjà sensibilisé le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, sur cette question», a conclu M. Lehouillier.


Les plus lus

Élections fédérales 2019 : Laurence Harvey candidate du PLC

Celle qui était pressentie comme candidate du Parti libéral du Canada (PLC) pour les prochaines élections fédérales dans la circonscription de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup a cédé sa place à Aladin Legault-d’Auteuil afin de représenter la circonscription où elle a grandi, celle de Bellechasse-Les Etchmins-Lévis.

Développement : 255 000 $ pour les organismes de Lévis

Dix organismes lévisiens se partagent une aide financière totale de 255 000 $, provenant Fonds de développement des territoires (FDT), pour l’année 2019.

Davie : Blaney déplore les «shows de boucane libéraux»

Le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) dans ce comté lors des prochaines élections, Steven Blaney, a critiqué, le 22 août, les «annonces préélectorales» du gouvernement libéral au profit de Chantier Davie qui ne résultent pas en l’octroi de contrats immédiats. Pour ce faire, l’élu lévisien s’en est pris à la décision d’Ottawa «de perm...

Six semaines au cœur de la politique française

Originaire de Lévis et jeune militant à la Coalition Avenir Québec (CAQ) depuis 2014, Marc-Antoine Bélanger a réalisé un stage en France auprès du député de la 1ère circonscription des Yvelines, Didier Baichère, grâce au Comité d’action politique franco-québécois (CAP-FQ).

Verdissement du parc industriel Bernières : de l’air pur et frais pour les travailleurs

Le parc industriel Bernières, qui s’étend en bordure de l’autoroute 20, changera bientôt de visage. C’est que les surfaces bétonnées qui créent des ilots de chaleur devraient en effet faire place à des espaces verts et à des aménagements mieux adaptés, alors que la Ville de Lévis mettra en pratique son engagement en matière de développement durable.

Le candidat des Verts dans Lévis-Lotbinière doit se retirer

Luc St-Hilaire n’est plus le candidat du Parti vert du Canada (PVC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des prochaines élections fédérales. Alors que la campagne sera bientôt déclenchée, le PVC a demandé, à la mi-août, au stratège et créateur publicitaire de retirer sa candidature en raison d’une controverse dont il était l’objet sur les médias sociaux.

Aide aux producteurs laitiers : Blaney s'attaque aux libéraux

Signe que la campagne électorale fédérale approche à grands pas, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et candidat conservateur dans cette circonscription, Steven Blaney, a critiqué par voie de communiqué, le 19 août, le programme d'aide financière que le gouvernement libéral vient de mettre en place pour les producteurs laitiers canadiens. L'initiative compensera ces derniers a en ...

Ottawa rend publique son intention d'acheter le pont de Québec

De passage à Québec le 23 août, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, et le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, ont annoncé, en compagnie du ministre fédéral et député de Québec Jean-Yves Duclos, du député de Louis-Hébert Joël Lightbound ainsi que du maire de Québec Régis Labeaume, que le gouvernement fédéral est prêt à acquérir le pont de Québ...

Un beau cadeau de 1,7 M$ pour le Cégep de Lévis-Lauzon

Par voie de communiqué, la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, s’est réjouie, le 19 août, de l'annonce du financement supplémentaire dont bénéficieront les cégeps du Québec, en particulier ceux de la Chaudière-Appalaches qui recevront 6,7 M$. Plus particulièrement à Lévis, le Cégep de Lévis-Lauzon recevra 1,7 M$ dans le cadre de cette initiative provinciale.

La jeunesse concernée par l’environnement

Les enjeux environnementaux ont été abordés cet été devant un groupe de scouts belges en voyage au Québec par Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, et Olivier Bolduc, porte-parole de Québec solidaire Chutes-de-la-Chaudière, lors d’une rencontre organisée par Yannick Angers du 129e groupe scout Saint-Jean/Saint-Romuald.