Le député péquiste des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, et le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, appuient les demandes de la Ville de Lévis et de Dessercom. CRÉDIT : COURTOISIE

Le Parti québécois dénonce cette lacune depuis longtemps, soutenant les groupes de pression composés principalement des paramédics. Les députés François Paradis et Marc Picard la dénonçaient aussi lorsqu’ils étaient dans l’opposition. Leur rôle parlementaire neutre à l’Assemblée nationale empêche-t-il maintenant leur influence auprès du gouvernement? Le ministre Dubé se dit sensible à cette réalité, en tant qu’ancien député de Lévis. Qu’attend-il pour agir et régler une urgence qui court depuis plusieurs années déjà?

Des villes comparables comptent sur une meilleure desserte. Des villes moins grandes ont parfois l’équivalent en effectifs. Des décès s’accumulent, non pas par un manque de qualité des services, mais par manque d’ambulanciers en devoir. Les ressources humaines sont là, disponibles, mais les budgets pour augmenter les heures ne suivent pas.

La population de Lévis souffre de services déficients, elle manque d’ambulances pour assurer la sécurité de sa population. Suite au décès dû au retard de soins préhospitaliers d’un ambulancier, qui militait – triste ironie – pour une meilleure desserte, un rapport de coroner a fait la recommandation d’augmenter les effectifs en juillet 2020.

Nous avons réclamé des actions immédiates du gouvernement en août, et le cabinet du ministre a ouvert la porte à un ajout de ressources quelques semaines plus tard. Depuis, rien. Silence radio.  Aucune action concrète n’a encore été posée sur le territoire, alors qu’une autre enquête du coroner a été ouverte sur un deuxième décès présumément évitable, survenu au printemps à la suite d’une intervention ambulancière tardive.

Les besoins augmentent, le nombre d’appels aussi, à raison de 10% par année au cours des deux dernières années. Le maire Lehouillier parlait d’une demande doublée depuis 2007! Mais au ministère de la santé, on se base sur une méthode de calcul qui a été critiquée par trois rapports subséquents pour refuser d’agir : Dicaire (2000), Gauthier (2007) et Ouellet (2013). L’évaluation des besoins repose sur de mauvaises évaluations, un calcul qui n’est pas représentatif de la réalité terrain.

Une réforme globale est prévue à l’échelle du Québec, mais rien n’est fait pour l’urgence des besoins à court terme de Lévis. Nous souhaitons joindre nos voix à celles du maire de Lévis, du directeur général de Dessercom et de son personnel, pour réclamer une action rapide que la population de Lévis attend depuis beaucoup trop longtemps. Attendre le dépôt d’un autre rapport n’est pas une option. Toutes les conclusions vont dans le même sens. Il faut agir, maintenant.

Il faut remettre le citoyen au cœur des décisions, et cesser de se réfugier derrière des calculs que l’on sait erronés. Une réforme globale permettra d’ajuster les choses à moyen et long terme, mais en attendant, le déficit de services a assez duré.

Paul St-Pierre Plamondon, chef du Parti québécois

Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine et porte-parole du Parti québécois en matière de santé

Yves Garneau, président territorial du Parti québécois du Grand Lévis

Laurent Vézina, président du Parti québécois de Chutes-de-la-Chaudière

Andrée Sylvain, présidente du Parti québécois de Lévis

Serge Bonin, conseiller sur l’exécutif national du Parti québécois et candidat dans Chutes-de-la-Chaudière en 2018

Pierre-Gilles Morel, conseiller sur l’exécutif du Parti québécois de Lévis et candidat dans Lévis en 2018

Les plus lus

Paiement de taxes suspendu et l’état des entreprises à Lévis

Lors d’une conférence de la Ville de Lévis, le 20 janvier dernier, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, a annoncé que les taux d’intérêt pour les retards de paiement des taxes municipales seront suspendus jusqu’au 1er juin prochain. Également, il a dévoilé les résultats d’un sondage mené auprès des entreprises du territoire afin de connaître l’état de leur situation entre les mois d’octobre et de n...

Gilles Lehouillier réagit à la candidature de Stephan Dupont

En marge du conseil municipal du 25 janvier, le maire de Lévis a réagi à l’annonce d’un candidat indépendant dans le district de Pintendre. Gilles Lehouillier a également commenté la situation pandémique actuelle sur le territoire lévisien.

Perspectives 2021 - Une qualité de vie à préserver

Pour le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, la prochaine année sera marquée par de nombreux investissements de son administration dans les infrastructures récréatives. En maintenant le cap sur cet objectif, le premier citoyen de Lévis croit fermement que Lévis pourra conserver sa grande attractivité.

Conseil en bref : Lévis veut moderniser sa réglementation animalière

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux de la Ville de Lévis se sont réunis virtuellement pour la première séance ordinaire du conseil municipal de l’année, le 11 janvier dernier.

La Ville bonifie les accès aux activités de plein air

Ce sont 32 chalets de services et blocs sanitaires qui seront rendus disponibles dans les parcs de Lévis et la Ville offrira une bonification de leurs horaires de service a annoncé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, accompagné du conseiller stratégique en sécurité civile de la Ville de Lévis, Gaétan Drouin, lors d’une conférence de presse, le 14 janvier.

Stephan Dupont veut devenir le conseiller municipal de Pintendre

L'animateur de radio au FM93, Stephan Dupont, a annoncé. le 24 janvier, qu'il sera candidat aux prochaines élections municipales à Lévis. Le 7 novembre prochain, il désire obtenir la confiance des résidents de Pintendre afin de devenir le conseiller municipal de ce quartier.

Davie : des investissements prévus à Victoria critiqués par Blaney et Gourde

Les députés conservateurs de Bellechasse-Lévis-Les Etchemins et Lévis-Lotbinière, Steven Blaney et Jacques Gourde, ont fait une sortie, le 13 janvier dernier, afin de dénoncer l’intention du gouvernement fédéral d’investir environ 3 G$ afin de transformer ses installations d’Esquimalt, à Victoria en Colombie-Britannique. Les deux élus de la région déplorent que ce projet aide l’un des compétiteurs...

Lehouillier offre ses condoléances aux proches du maire de Montmagny

En son nom, celui des membres du conseil municipal et des Lévisiens, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté, le 4 janvier, ses condoléances à la famille et aux proches de Rémy Langevin, maire de Montmagny, qui a récemment perdu son combat contre le cancer.

Repensons Lévis choisira son chef en mai

Les membres de Repensons Lévis seront appelés à désigner le leader du nouveau parti municipal, le 30 mai lors du premier congrès de la formation. Les candidats dans chacun des districts de la Ville seront aussi choisis de la même façon.

«Des signes encourageants, mais il reste encore beaucoup de chemin à faire»

Pour une deuxième fois cette semaine, le premier ministre du Québec, François Legault, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, ont fait le point sur la situation pandémique jeudi. S'il s'est réjoui de la baisse du nombre de nouveaux cas, François Legault n'a pas caché l'inquiétude qui l'habite toujours en ce...