CRÉDIT : COURTOISIE - ARCHIVES

Par voie de communiqué, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, demande au gouvernement fédéral «d’acheminer aux agriculteurs les compensations qui leur sont dues». Selon lui, la pandémie a démontré que la sécurité et l’autonomie alimentaire sont primordiales pour la société québécoise.

Le député conservateur avance que les producteurs, éleveurs et transformateurs soumis à la gestion de l’offre ont assez donné après avoir dû faire des concessions de 18 % de leur marché pour les accords de libre-échange.

«Je suis privilégié de représenter nos agriculteurs à la Chambre des communes, mais je trouve inacceptable qu’ils ne reçoivent pas leur juste part et qu’ils soient autant négligés en ces temps particulièrement difficiles. Nous avons réalisé pendant la pandémie à quel point nous sommes chanceux de pouvoir consommer des produits locaux, comme le lait et le fromage. Cela doit se traduire aussi en traitant avec respect et dignité ceux qui travaillent fort pour que ça arrive», argue-t-il.

Steven Blaney et le Parti conservateur du Canada (PCC) demandent trois actions concrètes pour venir en aide au secteur agricole.

Tout d’abord, les conservateurs demandent au gouvernement d’accélérer les compensations aux producteurs, éleveurs et transformateurs. Ils rappellent qu’aucune compensation promise par les libéraux pour l’accord de libre-échange avec les États-Unis et le Mexique n’a encore été reçue et que les transformateurs laitiers et d’œufs ainsi que les éleveurs de volailles n’ont également toujours rien reçu pour les accords avec l’Europe et l’Asie.

De plus, le PCC souhaite voir le retrait des limites sur les exportations de lait en poudre écrémé à certains pays tiers qui ont été limitées lors des négociations avec le Mexique et les États-Unis.

Dernièrement, les conservateurs réclament au gouvernement d’établir une véritable réciprocité des normes. «Les produits agricoles québécois sont de grande qualité, mais coûtent plus cher à produire, nous devons établir une véritable réciprocité pour comparer des pommes avec des pommes», expose Steven Blaney.

Les plus lus

Repensons Lévis réplique au maire de Lévis

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a réagi, le 10 mars, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, dans un article du Journal portant sur des critiques de RL sur l’octroi de certains contrats par son administration. Repensons Lévis soutient notamment que les affirmations du maire dans l’article sont «accusatrices et inexactes».

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situation pandém...

Lehouillier se lance dans «l’élection de trop», selon RL

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

Repensons Lévis à la recherche de candidats

Le nouveau parti politique municipal lévisien, Repensons Lévis, a annoncé l’ouverture des candidatures dans les 14 districts vacants de son parti. Ce dernier invite les citoyens à soumettre leur intérêt pour le poste de candidat à titre de conseiller municipal dans l’un de ces districts pour les prochaines élections prévues cet automne.

Poules urbaines : le conseil municipal va de l’avant avec le projet

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé le dépôt d’un nouveau règlement venant encadrer l’implantation de poulaillers domestiques lors d’une conférence de presse, le 29 mars. Cette demande citoyenne était récurrente depuis l’automne dernier.

COVID-19 : le maire de Lévis reçoit une première dose de vaccin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a reçu la première dose d'un vaccin contre la COVID-19, cet après-midi au centre de vaccination massif de Lévis.

Une action de QS à Lévis contre le projet GNL Québec

Une dizaine de militants de Québec solidaire (QS) Chaudière-Appalaches ont déployé une bannière contre le projet GNL Québec, le 14 mars, au-dessus de l’autoroute 20 à la hauteur du viaduc de Saint-Rédempteur. L’opération était menée en simultané dans 14 villes du Québec.

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville étend le périmètre d’étude

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 18 mars, qu’elle agrandit le périmètre d’étude dans le cadre de son projet d’abolition du sifflet de train aux passages à niveau à Charny. La municipalité se penchera également sur la possibilité que les trains cessent de siffler lorsqu’ils emprunteront la traverse située sur l’avenue des Générations.