CRÉDIT : ARCHIVES

En raison de la détérioration de la situation épidémiologique du Québec, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ) et de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale, Dominique Anglade, a demandé, le 7 janvier, que la chambre se réunisse dès la semaine prochaine lors d'une séance extraordinaire.

Déplorant la «confusion» provoquée par les dernières annonces du gouvernement dirigé par la Coalition avenir Québec (CAQ), les députés libéraux estiment qu'ils ne peuvent répondre adéquatement aux questions des citoyens qui «restent sans réponse par François Legault (premier ministre du Québec)».

Dominique Anglade estime donc qu'afin répondre à ces interrogations tout en clarifiant le plan de sortie de crise, un «débat qui ne peut pas attendre la rentrée parlementaire du 1er février prochain», une séance extraordinaire de l'Assemblée nationale est nécessaire dès la semaine prochaine.

De plus, la cheffe de l'opposition officielle demande le retour des rencontres de suivi hebdomadaires entre le gouvernement et les représentants des partis de l'opposition pour «assurer une communication transparente de l'information».

«En tant que premier ministre, c’est le devoir de François Legault de répondre à toutes les questions soulevées par sa gestion de la crise. Il est censé être le capitaine du navire. Les Québécoises et les Québécois veulent comprendre comment nous nous sommes rendus à la situation actuelle, de quelle façon les décisions sont prises et ce qui est prévu pour les prochaines semaines. Les points de presse de son gouvernement ne suffisent plus», a soutenu Mme Anglade.

Notons que selon ce que rapportent des médias nationaux, le Parti québécois et Québec solidaire ont ensuite donné leur appui au PLQ en ce qui a trait à leur demande de tenir une séance extraordinaire.

Toutefois, tous les partis présents à l'Assemblée nationale doivent donner leur accord pour qu'une telle séance ait lieu. La CAQ a balayé du revers de la main la demande des libéraux, selon des médias nationaux. La formation politique de François Legault estime que les parlementaires doivent montrer l'exemple en évitant de travailler en présentiel. De plus, il soutient que «toutes les énergies» du gouvernement sont actuellement déployées à combattre la vague Omicron.

Les plus lus

Marc Picard tire sa révérence

Après 19 ans de travail à titre de député provincial de la circonscription Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard a annoncé, le 3 août, en entrevue avec le Journal qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat lors de l’élection de cet automne. Bien qu’il avait réaffirmé son intention de se représenter en juin dernier, le député caquiste a entamé une nouvelle réflexion au courant du mois de juillet et a...

Nominations à la Ville de Lévis

Les membres du conseil municipal de Lévis se sont réunis, le 27 juillet, pour une séance extraordinaire de l'instance. La réunion a permis aux élus d'approuver les nominations de deux dirigeants.

Une mesure qui arrive «trop peu, trop tard»

Bien qu'elles accueillent favorablement l'annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de payer à taux double le temps supplémentaire effectué par les travailleurs de la santé, les organisations syndicales les représentant se sont désolées, le 21 juillet, qu'il y ait des conditions à l'application de cette mesure et du «laxisme du gouvernement Legault dans ce dossier».

Les principaux partis se préparent pour la campagne

Malgré que l’été semble marquer une certaine pause dans la précampagne électorale, les principaux partis politiques provinciaux planchent sur leurs préparatifs dans la région en vue des élections provinciales qui auront lieu le 3 octobre prochain.

Candidate pour l’environnement

Candidate de Québec solidaire (QS) dans Lévis en 2007, 2008 et 2012, Valérie Cayouette-Guilloteau défendra de nouveau les couleurs de la formation politique de gauche dans ce comté lors des prochaines élections provinciales. Si c’est plutôt les questions sociales qui l’avaient incitée à briguer les suffrages au tournant des années 2010, la professeure de philosophie au Cégep Limoilou sera le visag...

QS : une nouvelle recrue dans Chutes-de-la-Chaudière

Candidate de Québec solidaire (QS) dans Chutes-de-la-Chaudière, Caroline Thibault se lance en politique pour la première fois et briguera le poste de députée dans cette circonscription lors du scrutin du 3 octobre prochain. L’environnement et l’accès à des logements abordables pour les familles sont au cœur de ses préoccupations.

Mario Fortier candidat conservateur dans Chutes-de-la-Chaudière

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) a annoncé Mario Fortier comme nouveau candidat dans la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière, le 8 août. L’ancien conseiller municipal, qui a œuvré de 2009 à 2021 et avait été défait lors des dernières élections municipales à Lévis, affrontera donc la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) Martine Biron lors des prochaines élections provinciales.

Sanimax : le maire assure que la Ville soutient la population

Après la publication de témoignages dans des médias de Québec de citoyens de l'ouest de la ville se plaignant de nouvelles odeurs nauséabondes provenant de l'usine de Sanimax à Charny, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a assuré que son administration était proactive dans ce dossier, le 28 juillet.

Martine Biron tentera de reprendre le flambeau de Marc Picard

Le premier ministre du Québec, François Legault, était de passage à Lévis afin d’annoncer officiellement la candidature de Martine Biron dans la circonscription Chutes-de-la-Chaudière, le 10 août. L’ancienne journaliste et analyste politique portera les couleurs de la Coalition avenir Québec (CAQ) à la prochaine élection provinciale dans la circonscription qui a élu Marc Picard au cours des 19 der...

Surface soutenu financièrement par Québec

Le gouvernement du Québec a annoncé, le 21 juillet, qu'il attribue une aide financière de 45 500 $ au spectacle Surface, qui se déroulera du 21 au 23 juillet au quai Paquet dans le secteur de la Traverse.