Un pavillon accueille les visiteurs.� Photo : Aude Malaret

La nouvelle exposition permanente de l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas, réalisée en collaboration avec la Société historique de Saint-Nicolas et Bernières, présente les grands événements historiques qui ont façonné le territoire, des artéfacts, des documents d’archives et des témoignages de résidents.

Vous pouvez avoir un aperçu de cette exposition en regardant les photos prises dernièrement par notre photographe Gilles et publiées sur notre page Facebook.

Invitation à entrer dans l’histoire, à voyager dans le temps et à rencontrer les ancêtres et les familles de pionniers qui ont bâti l’actuel quartier Saint-Nicolas à Lévis, la nouvelle exposition permanente de l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas permet aux visiteurs de découvrir le passé.

«Quand on accueille les visiteurs, la première chose qu’on leur dit c’est, ici, on est au cœur du village Saint-Nicolas. On est au cœur d’un village historique fondé en 1694, dont l’activité économique importante a contribué au développement de la Rive-Sud. Les visiteurs sont curieux de connaître les lieux qui ont une histoire riche. De là, l’idée de se doter d’une exposition permanente sur l’histoire du quartier Saint-Nicolas», présente Catherine Lapointe, directrice générale de l’organisme culturel.

Territoire marqué par l’agriculture, la pêche à l’anguille et le commerce du bois, avec les Moulins Ross qui ont été l’une des plus importantes scieries du Québec, Saint-Nicolas a connu d’importantes transformations économiques et démographiques au fil des décennies et un fort développement, qui ont modifié le visage de ce qui était un village typique québécois.

Les résidents aînés du quartier ont même connu ces changements rapides. Toutefois l’agriculture reste encore omniprésente aujourd’hui. Plusieurs fermes qui opèrent sont patrimoniales et sont mises en valeur dans le cadre d’un parcours agro-touristique.

C’est la Société historique de Saint-Nicolas et Bernières qui a fourni les informations et le contenu historique présentés dans l’exposition. «Ils possèdent des trésors qu’ils ont accumulés au fil du temps, des artéfacts, des témoignages, des photos d’archives. On voulait les diffuser et que la population y ait accès», souligne Catherine Lapointe. Cette exposition de qualité muséale, traduite en anglais, remplace celle qui était présentée depuis l’ouverture de l’Espace culturel en 2017.

Parmi les artéfacts exposés, les visiteurs pourront découvrir la balance de l’ancien magasin général Saindon, ouvert jusqu’en 2013. «Cette balance a pesé plusieurs bébés pour s’assurer qu’ils prenaient du poids et grandissaient en santé. Les mères se rendaient au magasin général pour la pesée», raconte la directrice. 

Aussi la reproduction d’une carte du cadastre permet d’identifier les propriétaires des terrains et ainsi de connaître le nom des familles souches à l’origine du village. D’ailleurs, plusieurs personnes de Saint-Nicolas ayant migré vers les États-Unis, beaucoup d’Américains reviennent maintenant à la recherche de leurs ancêtres.

Des parcours extérieurs pour petits et grands

Lors de leur visite, petits et grands pourront aussi suivre le parcours d’interprétation extérieur à la découverte du patrimoine bâti exceptionnel avec comme fil conducteur l’histoire du village. Le circuit a été réactualisé et bonifié sous la direction artistique du designer graphique lévisien, Mathieu Plante, qui est aussi derrière l’exposition. C’est l’organisme de développement commercial Mon Quartier de Lévis qui a chapeauté la bonification des activités d’interprétation extérieures.

Les panneaux explicatifs ont ainsi été revampés avec l’ajout d’un volet famille. Questions, charades, jeux, des activités ludiques sont proposées aux plus jeunes afin de développer leur sens de l’observation et leur intérêt pour le patrimoine. «On voulait créer un intérêt chez l’enfant pour qu’il ait le goût de passer d’un panneau à l’autre», partage la directrice générale de Mon Quartier de Lévis, Martine Chagnon.

Finalement, un parcours audio est aussi disponible grâce à l’application Ondago. Des capsules audios ludiques présentent des anecdotes de la vie du village collectées pour l’occasion et jouées par des résidents. Point de départ de la visite, une structure d’accueil et un panneau signalétique ont été installés devant l’Espace culturel pour accueillir le public en tout temps.

L’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas est ouvert jusqu’au 18 décembre, les samedis et dimanches, de 11h à 16h. Information : ecqsn.com.

Les plus lus

La Messe des morts d’Offenbach représentée à Beaumont

Le concert La Messe des morts d’Offenbach, présenté en 1972 à l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal, renaîtra, en collaboration avec un groupe de musiciens formé pour l’occasion, ainsi qu’avec la participation de l’un des membres fondateurs du groupe rock Offenbach, Pierre Harel. Le concert Mémento se déroulera à l’église Saint-Étienne-de-Beaumont, afin de célébrer le 50e anniversaire de l’événement...

Victoire et accomplissement littéraire d’un jeune auteur

Publié aux Éditions GML, le livre de l’auteur lévisien Alexandre Côté intitulé Mon nom c'est Bob est un roman policier aux accents humoristiques destiné à un jeune public (8 à 13 ans). Le lancement du livre s’est déroulé le 3 novembre dernier à l’école secondaire de l’Envol.

Prix d’excellence des arts et de la culture 2022 : dévoilement des finalistes

À l’occasion du dévoilement des Prix d’excellence des arts et de la culture 2022 de Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches_(CCNCA), la Ville de Lévis a annoncé les trois organismes finalistes pour le Prix Ville de Lévis : l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas, la Maison natale de Louis Fréchette et l’Orchestre symphonique de Lévis. Les finalistes des Prix du Conseil des arts et d...

Grande Fréchetterie : rassemblement festif dans le Vieux-Lévis

À l’occasion d’un grand événement-concert de Noël qui rassemblera 70 artistes lévisiens, la Grande Fréchetterie du 4 décembre prochain sera l’occasion de participer à un partage musical et de contes à l’église Notre-Dame, dès 13h30.

Un recueil de nouvelles réalisé par l’autrice Florence Guay

Percer la brume est un recueil de nouvelles publié aux Éditions GML et écrit par une vingtaine d’auteurs et d’autrices de diverses régions du Québec. L’autrice lévisienne et réalisatrice du projet Florence Guay se réjouit de cette deuxième publication de type collectif, la dernière de sa carrière littéraire. Le lancement du livre s’est tenu en octobre dernier à Beaumont.

Voyage au cœur de soi et du territoire

Né à Lévis en 1953 et résidant de Montréal depuis la fin des années 70, l’auteur et ancien directeur des éditions du Noroît pendant 30 ans, Paul Bélanger, présente son plus récent recueil de poèmes intitulé Traverses.

Les Louanges remporte deux Félix au Gala de l’ADISQ

Lors du dernier Gala de l’ADISQ du 6 novembre dernier, l’auteur-compositeur-interprète natif de Lévis, Vincent Roberge alias Les Louanges, ainsi que son équipe ont remporté deux Félix dans les catégories Prise de son et mixage de l’année, ainsi que Pochette d’album de l’année.

Décroissance et art relationnel à l’honneur chez Regart

Dans le cadre de sa programmation sur deux ans qui propulse la création et la réflexion autour du thème de la décroissance, le centre d’artistes en art actuel, Regart, reçoit Laurent Gagnon à son espace galerie. Les visiteurs pourront apprécier son œuvre immersive Faire du lien pendant toutes les étapes de création, du 11 novembre au 18 décembre. Le point culminant de la conception se déroulera le...

Nouvel atelier de joaillerie dans le Vieux-Charny

L’artiste en métier d’art lévisienne Kim Paquet a créé L’atelier .925 dans le Vieux-Charny au courant de l’été 2022. Ouvert au public, son espace est un véritable lieu d’échange et de création. Elle offre aussi ses collections de bijoux faits à la main et prêts à porter en cohérence avec ses valeurs et sa vision humaniste.

Un concert de Noël pour l’église de Saint-Michel

L’église de Saint-Michel-de-Bellechasse sera l’hôte d’un concert de Noël caritatif, le dimanche 27 novembre à 14h.