CRÉDIT : COURTOISIE

Conférencière, formatrice et thérapeute, la Lévisienne Chantale Belzile a lancé, le 4 novembre dernier à la bibliothèque Lauréat-Vallière, son deuxième livre. Avec Maman j’arrive, j’ai besoin d’amour…, la résidente de Saint-Nicolas livre une nouvelle fois un vibrant plaidoyer sur l’importance de l’amour, cette fois dans les relations parent-enfant.

Maman j’arrive, j’ai besoin d’amour… se veut la suite logique du premier ouvrage de croissance personnelle créé par Chantale Belzile, Libérez la déesse en vous!. Dans ce livre, l’auteure lévisienne traitait «des démons de nos ancêtres» qui habitent les femmes et de la manière de s’en libérer pour laisser place à la puissance du «potentiel féminin».

«Dans mon premier livre, j’expliquais d’où partait nos déséquilibres émotionnels, nos souffrances ainsi que les peurs qu’on portait et que souvent on ne se reconnaît pas là-dedans parce que c’est des peurs qui sont transmises de génération en génération au niveau émotionnel. Dans le deuxième livre, c’est comme si j’apporte un peu les solutions», explique Mme Belzile.

Pour ce faire, l’œuvre, produite grâce à une démarche d’écriture automatique, invite toute personne impliquée auprès des enfants à s’ouvrir au monde de «l’amour de l’âme», dans le but d’embellir et d’alléger les relations avec les enfants.

«Je veux faire en sorte que les blessures émotionnelles s’arrêtent. Ça part beaucoup de la conception. Je veux informer les parents sur comment développer l’amour de soi à l’intérieur de soi pour accueillir l’enfant dans sa vibration la plus pure en partant. C’est dans le but de ne pas transmettre à l’enfant nos peurs, nos déséquilibres émotionnels. […] Ça passe tout par l’amour. Arrêtons d’aimer de façon polluée et retournons à l’essence vraie de l’amour», précise celle qui a également pu se baser sur ses expériences avec ses trois enfants.

Toujours l’amour

 Désirant enseigner le vrai amour et transformer le négatif en positif, Chantale Belzile prévoit créer une nouvelle œuvre qui traitera de ses objectifs à titre de thérapeute. 

«L’amour, c’est l’énergie qui solutionne tout. Je veux amener les gens à voir qu’à travers les expériences négatives, il y a toujours une récompense au niveau de la force d’amour qui est là pour passer à travers les choses. L’être humain a été programmé à voir le négatif lorsqu’il se passe quelque chose. Moi, lors d’une expérience, je vois plutôt que cet événement veut faire jaillir une force ou un potentiel», conclut l’auteure lévisienne.


Les plus lus

Déferlante de bombes pour Sean Paul au Festivent

L’heure était aux retrouvailles vendredi soir, au Festivent, alors que le rappeur jamaïcain Sean Paul débarquait en ville pour une deuxième fois en cinq ans sur la scène Loto-Québec, après son spectacle en 2014. Le chanteur n’a pas lésiné pour rendre cette soirée mémorable.

Le Festivent s’agrandit pour accueillir plus de monde

Le Festivent a dévoilé une nouvelle scénographie pour sa scène principale. Sur le deuxième site, la superficie d’accueil a été doublée. Le festival lévisien se tiendra du 31 juillet au 4 août.

Patrice Michaud sans accroc au Festivent

C’est un Patrice Michaud solide accompagné de ses musiciens qu’ont accueilli à bras ouverts les festivaliers du Festivent Ville de Lévis sur la scène Hydro-Québec, hier soir. L’auteur-compositeur-interprète a offert une prestation complètement folle à la foule nombreuse.

Un succès pour la 37e édition du Festivent

Le Festivent Ville de Lévis a conclu ses festivités le 4 août dernier, celles-ci avaient débuté le 31 juillet. Le festival de Saint-Jean-Chrysostome comptait parmi ses têtes d’affiche Weezer, les Cowboys Fringants et Sean Paul pour ne nommer que ceux-là.

Festivent : Le bal est ouvert avec Smash Mouth

Après avoir fracassé des records d’affluence en 2018, les attentes étaient élevées en cette première soirée de la 37e édition du Festivent Ville de Lévis, le mercredi 31 août. C’est la formation californienne Smash Mouth qui avait la tâche ardue de performer en premier sur la toute nouvelle scène Loto-Québec.

La Chicane rallume la flamme

Le public n’a pas boudé les retrouvailles, bien au contraire, avec le groupe qui a marqué le rock québécois des années 1990, jusqu’au milieu des années 2000. De passage sur la scène Hydro-Québec du Festivent vendredi soir, La Chicane a offert une prestation enlevée et touchante à la foule qui n’avait rien oublié des paroles de ses plus grands succès.

Festivent : Effervescence musicale signée Gregory Charles

Le dernier invité à fouler les planches de la scène Hydro-Québec pour l’édition 2019 du festival était nul autre que le généreux Gregory Charles. Le virtuose, entouré d’une équipe de six musiciens, a mis le feu à la place en laissant libre cours à la musique.

Weezer et sa performance impeccable

Le parc Champigny était bien plein hier soir lorsque la tête d’affiche de la 37e édition du Festivent Ville de Lévis s’est présentée sur la scène Loto-Québec. Weezer s’est organisé pour offrir une performance sans flafla à la hauteur de sa renommée.

Ça jazze à Lévis avec des spectacles hauts en couleur

Le Festival Jazz etcetera, qui a débuté hier soir, fait vibrer les rues du Vieux-Lévis jusqu’à dimanche, pour une treizième année consécutive. En ouverture, Roxanne Burns and the Gentlemen, Daniel Thouin et la Lévisienne Carmen Genest, accompagnée de Joël Thibault and the Outsiders, se sont succédés sur les deux scènes.

L’art de RenéeRose rayonne ici comme ailleurs

Si ses œuvres prennent naissance dans les rencontres qu’elle fait au quoti- dien, l’artiste peintre et sculpteure de Lévis, RenéeRose Pelletier-Martineau, ne se doutait pas que la visite du Lieutenant- colonel du Régiment de la Chaudière, François Provost, aurait une incidence aussi significative sur le destin de l’une de ses toiles. Le tableau intitulé L’Ami des che- vreuils a en effet éte...