1 236 routines ont été présentées pendant les 6 jours de l'événement à Lévis. Sur la photo 1 : la troupe The Monkey'z du studio lévisien District.Mao. - CRÉDIT : GILLES BOUTIN

La 9e édition a pris fin le 20 mai, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis. À l’aube des 10 ans de Hit The Floor, son fondateur Nicolas Bégin a annoncé la création d’un festival de danse dès l'an prochain, lors de la grande soirée du dimanche.

«Lévis, c’est le premier. Les gens sont en amour avec Hit The Floor Lévis. Le centre de congrès est bien fait pour accueillir autant de danseurs. Et, il y a la bourse de 10 000 $ qui attire beaucoup de jeunes. C’est quand même le plus gros montant offert dans nos événements», commente le directeur Nicolas Bégin, au lendemain de l’événement.

Pendant six jours, la compétition internationale de danse multistyles a rassemblé 4 000 participants. Plus de 30 000 $ en bourse ont été remis aux meilleurs danseurs.

Pour celui qui a créé Hit The Floor, la recette du succès n’a rien d’un secret. «On réussit toujours à se distinguer par notre qualité organisationnelle, l’expérience des danseurs, l’augmentation de la visibilité sur la plateforme Hit The Floor et parce qu’on est une compétition multistyles. Cette année, on a ajouté une demi journée de plus. C’est hors du commun pour une compétition de se dérouler sur six jours.»

Parmi les 1 236 routines présentées, 8 numéros coups de cœur ont été sélectionnés par les juges et présentés sur la scène du Showcase All-Star qui se donnait à guichets fermés devant plus de 1 500 spectateurs.

Pour la première fois, le public pouvait aussi se procurer un lien de visionnement en ligne pour regarder le spectacle de la maison. «Ça a bien fonctionné, il n’y a eu aucun pépin», assure Nicolas Bégin. Le nombre d’abonnements vendus n’est pas encore connu.

Avec les gagnants de la deuxième saison de World Of Dance sur la chaîne américaine NBC, la troupe The Lab de Los Angeles, en invité vedette ainsi que Team White, MARVL, C4, Yoherlandy et Rahmane et Stroming, les prestations en ont mis plein la vue aux spectateurs. Laboratoire créatif, la version 2019 du spectacle invitait les artistes à explorer leur créativité à travers de nouveaux mouvements et enchaînements.

Pas d’équipe de Lévis dans le top 3

Dans le volet compétition de la grande soirée du dimanche, Seem So Far du Studio Shake de Blainville a remporté le titre de grand champion, accompagné de la bourse de 10 000 $ offerte par la Ville de Lévis. La troupe s’était déjà classée troisième l’an passé à Lévis.

Deux troupes du studio District 5 de Trois-Rivières, Conversion et Fifth Empire sont respectivement montées sur la deuxième et la troisième marche du podium.

Un nouveau festival de danse à Montréal en 2020

L’an prochain, un événement s’ajoutera au calendrier. Au début du mois de juillet à Montréal, un nouveau festival de danse accueillera la grande finale de la tournée Hit The Floor. Pour participer au volet compétitif, les danseurs devront avoir préalablement participé à l’un des événements de Toronto, Gatineau ou Lévis.

«Hit The Floor a décidé de produire un tout nouveau festival. C’est un événement qui va être différent avec une programmation et des activités variées qui mettront de l’avant le volet éducatif pour le développement des danseurs individuels», présente Nicolas Bégin, le directeur de Hit The Floor, qui dit vouloir avant tout créer un lieu d’échange afin de développer la communauté de la danse.

Le palmarès

Showcase All-Stars

Première place : Seem So Far, Studio Shake, Blainville. La troupe a aussi remporté la bourse offerte par le député des Chutes-de-la-Chaudière Marc Picard.

Deuxième place : Conversion, District 5, Trois-Rivières

Troisième place : Fifth Empire, District 5, Trois-Rivières

Les bourses

La bourse de 5 000 $ du Broadway Dance Center de New York a été remise à Kyana Lygitsakos, qui participera au International Student Visa Program (ISVP).

L’émission Révolution a souligné le talent, l’interprétation et la technique de la troupe D-21 du Studio District 21 de Saint-Constant par une nouvelle bourse de 2 000 $. 

Shimmy des Studios QMDAssociation de Québec, qui s'est classé à la première place solo chez les 12 ans et moins, a remporté une bourse offerte par le député de Lévis François Paradis, ainsi que la troupe Alpha Crew du Distric.Mao de Lévis, qui s'est classée à la première des groupes de 12 ans et moins.

Luca « Lazylegz » Patuelli a reçu le prix Hit of the Year 2019 qui récompense l’effort, le talent et les accomplissements d’un artiste canadien s’étant démarqué en danse. Connu pour sa participation au vidéoclip de la chanson Par amour de Lara Fabien, le danseur s’implique avec sa troupe internationale ILL-Abilities afin d’encourager les personnes ayant un handicap à se dépasser. 

Les plus lus

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le peintre des parfums s’installe au Club de golf de Lévis

Après 70 ans passés à Lévis, le résident de Saint-Augustin expose ses œuvres dans sa ville natale. Guy Bégin crée une peinture impressionniste inspirée de ses voyages et des paysages de l’Europe et de la Californie.

Le VBP sort ses coups de cœur pour fêter ses 15 ans

Les spectateurs du Vieux Bureau de Poste (VBP) en verront de toutes les couleurs cet automne pour la quinzième année de la salle de spectacle. Le VBP propose plus de trente spectacles aux styles variés.

Megan Jobin chante l’amour

Megan Jobin revisitera les grands succès et les plus belles chansons d’amour lors d’un concert, le samedi 28 septembte à l’Espace jeunesse Espéranto. La jeune chanteuse de Québec a été révélée au grand public grâce à sa participation à La Voix Junior.

Une aventure berlinoise pour Amélie Laurence Fortin

La directrice générale et artistique du centre d’artistes en art actuel Regart s’est envolée à Berlin, où elle sera en résidence artistique pendant un an. L’opportunité de se consacrer à sa pratique artistique et développer de nouveaux projets.

Une soirée avec Joni Mitchell à L’Anglicane

La chanteuse Karen Young et la pianiste Marianne Trudel revisitent les œuvres de Joni Mitchell avec beauté, poésie et tendresse. Une exploration en clair-obscur de cette grande dame de la chanson, particulièrement émouvante, le 24 août à L’Anglicane.

Deux conteurs dans les pas de Louis Fréchette

Pour la première fois, la Maison natale de Louis Fréchette accueille deux conteurs venus d'Ontario et d'Acadie en résidence. Inspirés par la ville, les contes de Louis Fréchette et du terroir québécois, ils écrivent chacun une nouvelle histoire qui sera présentée deux fois à Lévis.

Un automne de toutes les couleurs à L’Anglicane

À l’image d’une courtepointe, la programmation d’automne de L’Anglicane reflète la richesse de la création d’ici et d’ailleurs. Plurielle et d’origines diverses, la production artistique se fait tantôt introspective, quelques fois critique, souvent festive et éminemment inventive.

Le charme anglais marié à la chaleur gaspésienne à L'Anglicane

Révélé lors de sa participation à la demi-finale de l’émission La Voix 2017, Sam Tucker se démarque par son timbre rauque et son approche musicale sensible. Accompagné de trois musiciens, il sera de passage à L’Anglicane, le 5 septembre.

Odette Théberge peint les traces laissées par le temps

L’artiste de Québec expose ses peintures au Centre d’exposition Louise-Carrier. Résonances - Les murs se racontent est présentée du 8 septembre au 2 octobre.