CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Alors que le printemps déploie ses ailes, l’Orchestre symphonique de Lévis (OSL) mettra à l’avant plan de jeunes pousses prometteuses lors de son dernier concert de la saison 2018-2019, le 26 mai prochain dès 13h15 à l’Espace symphonique de Lévis. Fraîchement diplômés du Conservatoire de musique de Québec, le hautboïste Jean-Sébastien Blais et la soprano Evelyne Larochelle interprèteront les solos du spectacle Les grands interprètes de demain.

«Cette année, nous avons décidé de donner une tribune à deux musiciens prometteurs. Jean-Sébastien vient d’avoir sa maîtrise en hautbois et il a longtemps été notre premier hautbois à l’OSL. C’est un peu comme s’il revenait à la maison. Quant à elle, Evelyne, diplômée du Conservatoire l’an dernier, a suivi depuis des cours de maître et étudié à New York. Sa carrière est en pleine lancée, elle vient de chanter à Baltimore. Ce sont des jeunes qui sont en train de devenir nos solistes de demain», s’est d’emblée réjoui Gilles Auger, le chef de l’OSL.

En effet, les deux invités de l’ensemble lévisien sont en train de percer dans le monde de la musique classique. Originaire de Causapscal, Jean-Sébastien Blais est, depuis 2016, surnuméraire avec l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre symphonique de Sherbrooke, l’Orchestre symphonique de l’Estuaire ainsi qu’avec la Sinfonia de Lanaudière.

Pour sa part, Evelyne Larochelle, une chanteuse originaire de Sainte-Marie-de-Beauce, poursuit sa formation, depuis juin 2018, au sein du Vetere studio, association parrainée par la soprano de renommée internationale Aprile Millo. Auparavant, la soprano s’est fait remarquer dans plusieurs productions lyriques présentées à Québec.

Vivre toute une gamme d’émotions

Quant au concert en lui-même, l’apport des deux solistes permettra à l’ensemble lévisien de proposer un spectacle qui abordera une panoplie d’émotions.

Jean-Sébastien Blais jouera à cette occasion le Concerto pour hautbois de Richard Strauss, l’une des œuvres les plus difficiles pour un hautboïste. Evelyne Larochelle interprétera quant à elle Un cycle Nelligan. Cette œuvre, écrite par Gilles Auger pour Evelyne Larochelle, sera jouée par un orchestre pour la première fois.

En ouverture du concert, l’OSL, sous la direction de l’assistant chef d’orchestre Félix Ste-Marie, proposera son interprétation des Hébrides de Mendelssohn. Pour conclure en beauté la saison 2018-2019, l’ensemble offrira aux mélomanes la 6e symphonie de Beethoven, la Pastorale. Ces deux pièces célèbrent la beauté de la nature et les émotions qu’elles font vivre aux humains.

«Les poésies de Nelligan, qui ont inspiré Un cycle Nelligan, ne sont pas lumineuses, mais très troublantes et très profondes. Le Concerto pour hautbois de Strauss, c’est une musique qui te prend puisqu’elle est plus forte que la virtuosité nécessaire pour interpréter cette œuvre. La Pastorale est une symphonie très zen dans laquelle la musique n’a pas de conflit. C’est comme s’assoir dans le bois et écouter les oiseaux», a analysé Maestro Auger.

Notons qu’avant le concert de l’OSL prévu à 14h, des élèves de l’École de musique Jésus-Marie de Lévis offriront une prestation à compter de 13h15. Cette performance s’inscrit dans la volonté de l’OSL de faire connaître la relève musicale de la région lors de son dernier spectacle de chaque saison.

Pour plus d’information sur l’événement, vous pouvez consulter le www.oslevis.org.

Les plus lus

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le peintre des parfums s’installe au Club de golf de Lévis

Après 70 ans passés à Lévis, le résident de Saint-Augustin expose ses œuvres dans sa ville natale. Guy Bégin crée une peinture impressionniste inspirée de ses voyages et des paysages de l’Europe et de la Californie.

Le VBP sort ses coups de cœur pour fêter ses 15 ans

Les spectateurs du Vieux Bureau de Poste (VBP) en verront de toutes les couleurs cet automne pour la quinzième année de la salle de spectacle. Le VBP propose plus de trente spectacles aux styles variés.

Megan Jobin chante l’amour

Megan Jobin revisitera les grands succès et les plus belles chansons d’amour lors d’un concert, le samedi 28 septembte à l’Espace jeunesse Espéranto. La jeune chanteuse de Québec a été révélée au grand public grâce à sa participation à La Voix Junior.

Une aventure berlinoise pour Amélie Laurence Fortin

La directrice générale et artistique du centre d’artistes en art actuel Regart s’est envolée à Berlin, où elle sera en résidence artistique pendant un an. L’opportunité de se consacrer à sa pratique artistique et développer de nouveaux projets.

Une soirée avec Joni Mitchell à L’Anglicane

La chanteuse Karen Young et la pianiste Marianne Trudel revisitent les œuvres de Joni Mitchell avec beauté, poésie et tendresse. Une exploration en clair-obscur de cette grande dame de la chanson, particulièrement émouvante, le 24 août à L’Anglicane.

Deux conteurs dans les pas de Louis Fréchette

Pour la première fois, la Maison natale de Louis Fréchette accueille deux conteurs venus d'Ontario et d'Acadie en résidence. Inspirés par la ville, les contes de Louis Fréchette et du terroir québécois, ils écrivent chacun une nouvelle histoire qui sera présentée deux fois à Lévis.

Un automne de toutes les couleurs à L’Anglicane

À l’image d’une courtepointe, la programmation d’automne de L’Anglicane reflète la richesse de la création d’ici et d’ailleurs. Plurielle et d’origines diverses, la production artistique se fait tantôt introspective, quelques fois critique, souvent festive et éminemment inventive.

Le charme anglais marié à la chaleur gaspésienne à L'Anglicane

Révélé lors de sa participation à la demi-finale de l’émission La Voix 2017, Sam Tucker se démarque par son timbre rauque et son approche musicale sensible. Accompagné de trois musiciens, il sera de passage à L’Anglicane, le 5 septembre.

Odette Théberge peint les traces laissées par le temps

L’artiste de Québec expose ses peintures au Centre d’exposition Louise-Carrier. Résonances - Les murs se racontent est présentée du 8 septembre au 2 octobre.