CRÉDIT : GILLES BOUTIN

Le Festivent Ville de Lévis a conclu ses festivités le 4 août dernier, celles-ci avaient débuté le 31 juillet. Le festival de Saint-Jean-Chrysostome comptait parmi ses têtes d’affiche Weezer, les Cowboys Fringants et Sean Paul pour ne nommer que ceux-là.

«Clairement, nous sommes satisfaits. Tous les changements, améliorations et la programmation bien étoffée ont fait en sorte que nous avons eu un beau succès cette année. Dans son ensemble, c’est une des belles éditions du Festivent», a lancé d’emblée Sébastien Huot, directeur général du Festivent, au lendemain de la clôture de cette édition. L’organisation a pu bénéficier d’une météo clémente puisqu’il n’a plu que samedi en après-midi.

La foule était nombreuse pour les trois plus gros soirs du festival, c’est-à-dire, vendredi, samedi et dimanche. Alors que X Ambassadors, Smash Mouth, Sean Paul, Weezer et les Cowboys Fringants ont fait vibrer les festivaliers sur la scène Loto-Québec, Gregory Charles, La Chicane et Patrice Michaud en ont fait tout autant sur la scène réaménagée Hydro-Québec. La Chicane a quasiment rempli la deuxième scène du Festivent qui a vu sa capacité doublée cette année, étant donné la foule monstre qui avait dû s’en retourner bredouille lors de la prestation de Kaïn faute d’espace sur le site lors de l’édition précédente.

Créer une ambiance singulière

Pour sa 37e édition, le Festivent avait revampé ses scènes pour offrir aux festivaliers un moment unique. «Ce que j’aime de notre festival, c’est qu’on travaille beaucoup sur l’expérience du festivalier. Ce qu’on veut, c’est se distinguer. La nouvelle scénographie de la scène Loto-Québec a permis d’englober les spectacles d’une façon différente. C’est ainsi qu’on tire notre épingle du jeu», a expliqué M. Huot. 

Bien que l’édition précédente ait battu tous les records, le Festivent ne s’est pas dénaturé pour autant. «Je ne lâcherai pas le concept. La famille et les shows rock se mixent super bien pour notre festival», a ajouté le directeur général qui vantait le succès de la scène de la Famille où les plus jeunes festivaliers pouvaient y trouver leur compte.

Une quatrième scène qui fonctionne

Dans les nouveautés cette année, s’ajoutaient la scène Ville de Lévis qui faisait place aux auteurs-compositeurs-interprètes dans une formule 5 à 8 au pied des montgolfières. Les artistes offraient des spectacles solo ou en duo pour le plaisir des festivaliers, selon le directeur général. «Ça fait patienter et c’est trippant d’écouter un show en attendant d’aller voir un gros spectacle comme Weezer ou Sean Paul», a-t-il souligné. 

Malheureusement, aucun décollage libre n’a pu avoir lieu étant donné la météo aérienne pendant les prestations de la scène Ville de Lévis, mais Sébastien Huot a assuré que ça aurait été tout un spectacle.

Déjà, Sébastien Huot et son équipe se préparent à se pencher sur la 38e édition du Festivent. Encore une fois, l’organisation souhaite conserver sa vocation familiale, mais en faisant différent comme chaque année. «Ce n’est pas les idées qui manquent! Une chose est sûre, c’est qu’il faut toujours s’améliorer, c’est la base», a-t-il conclu.

Les plus lus

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

Regart honoré par la Ville de Lévis

À l’occasion de la 33e édition des Prix d’excellence des arts et de la culture qui se tenait le 25 novembre à Québec, le centre d’artistes en art actuel Regart a remporté le Prix Ville de Lévis. L’organisme s’est mérité une bourse de 1 000 $. 

Natasha Kanapé-Fontaine en visite à Pointe-Lévy

L’artiste autochtone Natasha Kanapé-Fontaine, qui était de passage à Lévis à l’occasion d’un spectacle à L’Anglicane, a rendu visite aux élèves de l’École Pointe-Lévy, le 25 octobre.

François Bellefeuille au Cégep de Lévis-Lauzon

Bardé de récompenses pour ce deuxième one-man-show intitulé Le plus fort au monde, François Bellefeuille est passé maître dans l’art de faire rire. Le 14 novembre au Cégep de Lévis-Lauzon, l’humoriste se racontera avec la folie décoiffante qui a fait sa réputation.

Cindy Bédard traverse la vie en musique

La country de l’auteure-compositrice-interprète Cindy Bédard résonnera au Vieux Bureau de Poste le 22 novembre prochain. L’artiste à la voix unique présentera son plus récent opus Cœur sédentaire et de nouvelles chansons.

Prix Ville de Lévis : trois organismes dans la course

Les finalistes pour le Prix Ville de Lévis ont été dévoilés. Le gagnant sera annoncé le 25 novembre au Diamant, à Québec. Trois organismes lévisiens sont en lice : Regart, centre d’artistes en art actuel (sur la photo), l’Espace culturel du Quartier et l’Orchestre d’harmonie des Chutes.

Le Chœur Polyphonique de Lévis fête ses 30 ans

Premier événement de cette saison anniversaire, le concert du temps des Fêtes de l’ensemble lévisien aura lieu le 8 décembre, à l’église Notre-Dame-de-la-Victoire, à Lévis. Noël français ouvrira les célébrations de la trentième année d’existence du chœur.

L’ensemble J’ay pris amours célèbre Noël

Les musiciens et les chanteurs présente leur concert du temps des fêtes, Un nouveau-né à Bethléem, le 30 novembre à l’École de musique Jésus-Marie. Les pièces sont puisées dans des recueils de chants de Noël du 15e au 18e siècles, d’Europe et d’Amérique.

Le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon enchante Noël

Pour célébrer la joie du temps des fêtes et chasser le froid, le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon donnera son concert Noël Enchanté, le 1er décembre à l’église Christ-Roi.

Une soirée à rire en compagnie de Neev au VBP

L’humour explosif et corrosif de Neev débarque au Vieux Bureau de Poste (VBP), le 7 décembre. Avec un sens inné de l’autodérision, l’humoriste partage ses expériences dans son premier one man show.