Bears of Legend est le premier groupe à l’affiche de la série de concerts en ligne Meilleur en Salle qui sera diffusée par le Vieux Bureau de Poste.� CRÉDIT : COURTOISIE

Le Vieux Bureau de Poste (VBP), avec 17 autres diffuseurs de Réseau Centre dont fait partie la salle lévisienne, diffuseront une série de cinq spectacles en ligne. Malgré une scène bien vivante, l’horizon reste flou pour le déconfinement des salles de spectacles.

C’est le septuor Bears of Legend qui ouvrira la série virtuelle Meilleur en Salle, le 20 juin à 20h30. «Ainsi, les amateurs de musique pourront assister virtuellement à un spectacle de qualité professionnelle à un prix abordable», fait valoir le Réseau Centre à l’origine du projet.

Collectif énergique de la scène québécoise, les Bears of Legend livrent un mélange unique et frissonnant de folk, de musique classique et de rock progressif autour d’une poésie à la fois imagée et mystérieuse. 

Ils présenteront un concert inédit tiré de leur premier album, Good Morning Motherland. La captation vidéo de cet événement se déroulera au Moulin Michel de Gentilly, situé à Bécancour. 

C’est «le plus possible en live», souligne la directrice générale du VBP Véronique Bernier, que seront diffusés ces concerts. «Les gens vont pouvoir interagir avec les groupes grâce à un outil de clavardage animé par un modérateur, qui pourra transmettre leurs questions.»

«Ça ne remplacera jamais la diffusion en salle, car le contact humain ne sera pas remplacé par le virtuel, admet-elle. Mais, c’est un outil très intéressant, d’autant plus qu’il permet d’assister à des concerts malgré la situation.»

La directrice se réjouit que la diffusion en ligne permette «aux artistes de garder le contact avec le public et aussi de travailler». Et, annonce-t-elle, «la qualité va être égale à ce qu’on est capable de faire en salle». 

Les captations des concerts seront diffusées sur une plateforme en ligne. Les billets sont en vente sur le site Internet du Vieux Bureau de Poste. Les Lévisiens pourront se procurer un forfait souper-spectacle, en partenariat avec le restaurant Au Grain de Folie Faim Bistro et avec la microbrasserie La Boite à Malt.

S’adapter 

Fermé du jour au lendemain à cause de la pandémie de la COVID-19, le VBP a passé les deux premiers mois de cette crise sanitaire en mode gestion de crise. L’équipe a travaillé sur les scénarios financiers et s’est attelée à réorganiser toute la programmation de la saison. 

«Tout est placé jusqu’à l’automne, indique Véronique Bernier. Ça donne maintenant le temps de réfléchir, d’être créatif et de penser à de nouveaux projets.» Le défi est d’adapter les pratiques de diffusion pour continuer ce que les diffuseurs font le mieux, rassembler les publics autour des artistes. 

Quant à l’enveloppe pour des projets dans le secteur culturel annoncée par le gouvernement québécois, le VBP compte notamment déposer un dossier pour demander une aide qui permettrait à la salle de s’équiper de matériel vidéo. 

Théâtre d’été cherche financement

Même si le VBP «n’a pas abandonné le projet», le théâtre d’été ne pourra pas être présenté cette année à Lévis. «Le théâtre est complétement paralysé à cause de la crise», constate la directrice.

Pour maintenir ce projet, la salle a besoin de financement. Et ce sont au moins 15 000 $ qui seront nécessaires pour que les comédiens, finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec, montent sur les planches. 

Si le VBP reçoit environ 4 000 $ de commandite pour sa saison théâtrale, c’est la vente de billets qui permet habituellement au projet de s’autofinancer grâce à un taux d’occupation des places de plus de 90 %. 

En plus d’être un événement apprécié du public, cette production estivale est majeure dans le début de carrière des jeunes comédiens, rappelle Véronique Bernier. «On s’en rend compte encore plus aujourd’hui. En plus de l’expérience, ça leur donne les crédits pour devenir membre de l’Union des artistes (UDA).»

Les plus lus

Une autrice lance un appel pour créer un recueil de textes

La Lévisienne Florence Guay invite les plumes d’ici et d’ailleurs à contribuer à un ouvrage collectif à paraître. Le recueil sera composé d’histoires vécues et réelles qui racontent un moment extraordinaire de la vie de leur auteur.

Au pied du mur, ils se relèvent

Des jeunes du CAPJ, le Centre aide et prévention jeunesse, ont joué les modèles pour Wartin Pantois. L’artiste de Québec les a photographiés, puis a réalisé un collage sur un mur de Lévis. L’un d’eux, Duncan Mazou, raconte cette expérience artistique dans laquelle il s’est reconnu.

Une expo qui fait du bien

Tout en tendresse, Jacynthe Bergeron illustre le lien profond qui nous unit à ce qui nous entoure. «Prendre soin de la nature, c’est prendre soin de notre nature profonde. Si on y regarde de plus près, elles ne font qu’un», dit l’artiste. Elle expose ses œuvres jusqu’au 16 août à l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas.

La poésie sort dans la ville

Le projet #SORTONSLAPOÉSIE s’affiche depuis le 29 juillet dans différents lieux de Lévis. Présentés sur des panneaux, les 14 poèmes sont à découvrir jusqu’à la fin août.

Le public de L'Anglicane au rendez-vous

En moins de deux semaines, trois des quatre spectacles de la courte saison d’été de L’Anglicane, annoncée à la suite de la reprise des activités dans la salle de spectacle, affichent complets. L’Anglicane vient également de dévoiler sa programmation d’automne.

Regart met aux enchères des œuvres en canne

Levée de fonds au profit du Centre d’artistes en art actuel, l’Encann’ se déroule sur les réseaux sociaux, jusqu’au 11 septembre. Cette cinquième édition virtuelle rassemble 36 artistes, dont plusieurs œuvres sont mise à l’encan chaque semaine.

Une pause artistique devant la vitrine de Regart

Jusqu'au 26 juillet, l'artiste Marilou Kenny-Gagnon expose son installation Fictions logiques (phase 1) dans la vitrine du centre d'artistes en art actuel, Regart. Une œuvre à découvrir depuis l'extérieur de la galerie lors d'une balade dans le quartier de la Traverse ou d'un arrêt au quai Paquet.

Gowan en spectacle virtuel le 16 juillet

Populaire au Québec et ailleurs dans le monde dans les années 80 et 90, l’artiste canadien est le claviériste et le chanteur principal du légendaire groupe Styx depuis 21 ans. Le spectacle de Gowan sera diffusé le 16 juillet à 20h30.

Des capsules en ligne pour découvrir l’opéra

Série de capsules opératiques, «Folies et paillettes d’opéra» est diffusée tous les vendredis soirs de l’été, par l’Opéra de Lévis. Ces courtes vidéos présentent de façon légère, humoristique et coquette des airs d’opéra et d’opérette.

Opéra de Lévis : une dixième capsule participative

L'Opéra de Lévis invite le public à participer à une capsule supplémentaire qui sera diffusée le vendredi 11 septembre à 20h. Tout l'été l'organisme met en ligne de courtes vidéos afin de faire découvrir les arts lyriques.