Sur la première photo : Ambassadeurs et présidents d’honneur, Gilles Lehouiller et René Bégin, espèrent faire de la campagne un succès.

Alors qu’il déménagera ses activités au sous-sol de l’église Christ-Roi dans un avenir rapproché, le Comptoir alimentaire Le Grenier a lancé, le 29 novembre, une campagne de financement pour réaliser ce projet. Sous la présidence d’honneur de René Bégin, président de la Caisse Desjardins de Lévis, et de Gilles Lehouillier, maire de Lévis, l’initiative vise à recueillir 1,4 M$.

«Il faut beaucoup de courage pour affronter la misère et la pauvreté lorsqu’elles nous affligent. Il faut aussi une bonne dose de volonté pour aller chercher de l’aide. Soyons généreux de notre énergie et de notre temps, comme les bénévoles qui tiennent à bout de bras plusieurs de nos organismes, ainsi que de votre argent. Répondons présents à cette demande provenant de notre communauté», a d’emblée souligné M. Bégin, lors d’une conférence de presse à la Caisse de Lévis.

En raison de la vétusté de ses locaux actuels situés sur deux étages et du manque d’espace dans l’édifice qu’il occupe présentement sur la rue Saint-Joseph à Lauzon, le Grenier a récemment accepté à bras ouverts la proposition de la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis d’occuper le sous-sol de l’église Christ-Roi. Toutefois, l’espace de près de 9 000 pieds carrés doit être réaménagé pour répondre aux besoins du comptoir alimentaire.

Estimés à 1,4 M$, les travaux devraient s’amorcer dès le début de l’année prochaine, selon le succès de la campagne de financement. Avec cette somme, le Grenier pourra aménager au sous-sol de l’église Christ-Roi une salle communautaire pouvant accueillir jusqu’à 100 personnes, une cuisine de type commerciale, une épicerie incluant un espace réfrigéré, un débarcadère et une salle de tri, un espace d’entreposage, des bureaux et des postes de travail ainsi qu’une salle des employés convertible en salle de réunion.

«Ce déménagement n’est pas une lubie, mais une obligation. C’est incroyable ce que les membres de l’équipe et les bénévoles peuvent faire dans le local de la rue Saint-Joseph. C’est pénible pour eux de travailler dans des conditions ardues. Avec la hausse de la clientèle, il faut qu’on sorte de là», a expliqué Yvon Gosselin, le président du conseil d’administration de l’organisme lévisien.

Un soutien nécessaire

Toutefois, les présidents d’honneur avaient bonnes nouvelles à dévoiler lors du lancement de la campagne. 955 000 $ ont déjà été récoltés, grâce aux engagements du Grenier (400 000 $ - à même la vente d’actifs), de la Ville de Lévis (400 000 $), de la Caisse de Lévis (100 000 $), de Mallette (25 000 $) et d’un donateur anonyme (30 000 $).

Au cours des prochaines semaines, les acteurs derrière la campagne de financement poursuivront leurs efforts pour récolter les sous restants. D’ailleurs, trois ambassadeurs s’y attèleront également, soit Francis Lacasse (Groupe Honco), Cendrine Cartegnie (Synertek) et Sœur Monique Paradis (congrégation de la Charité de Saint-Louis).

De plus, les présidents d’honneur espèrent que la population sera généreuse pour cette cause. D’ailleurs, une ancienne utilisatrice des services du Grenier a livré un vibrant témoignage lors du lancement de la campagne pour illustrer l’impact concret du comptoir alimentaire dans la vie de plusieurs Lévisiens.

«Nous pouvons tous avoir besoin des services du Grenier un jour. Nous ne sommes pas à l’abri de la maladie ou de moments difficiles. Nous sommes bien accueillis au Grenier. Nous ne sortons pas de là avec la tête entre les deux jambes, mais avec de la fierté», a-t-elle lancé.

Soulignons finalement que les personnes qui désirent participer à la campagne de financement peuvent consulter le comptoirlegrenier.com. Quant à elles, les organisations qui désirent faire un don peuvent joindre André Poisson, vice-président de l’organisme, à andrejpoisson@videotron.ca.

Les plus lus

Ressourcerie de Lévis : comportements déplorables

Si la Ressourcerie de Lévis peut de nouveau recevoir des biens dont veulent se débarrasser les gens de la région, l’entreprise d’économie sociale fait face à un phénomène récurrent qui provoque du gaspillage. Contrairement aux consignes de la Ressourcerie, plusieurs Lévisiens déposent des matières à revaloriser à l’extérieur de son point de service de Lévis alors qu’il est fermé.

5 jardins communautaires rouverts, 3 en projet à Lévis

Cinq jardins communautaires rouvriront progressivement à partir du 18 mai sur le territoire lévisien. Trois nouveaux emplacements cultivables seront accessibles aux Lévisiens dès 2021 et 2022.

La Banque Nationale fait tout un cadeau à des familles lévisiennes

Grâce à l’appui d’OPC Événements et dans le cadre d’une initiative se déroulant d’un océan à l’autre, la Banque Nationale a pu offrir une belle surprise à 20 familles profitant des services du Comptoir alimentaire Le Grenier, le 21 mai. Ces dernières ont chacune reçu un panier de produits du restaurant Normandin de Lévis.

Une fête des Mères tout de même soulignée

Afin de permettre à leurs résidents de célébrer la fête des Mères malgré le confinement imposé en raison de la pandémie, plusieurs résidences pour aînés lévisiennes ont tenu des activités spéciales la fin de semaine dernière.

Le CAPJ en mode proactif

Par voie de communiqué, le Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ) a détaillé, le 4 mai, les diverses mesures qu’il a mis en place afin de supporter sa clientèle malgré les restrictions imposées par la crise de la COVID-19.

Lettre ouverte - Les gens à l’aide sociale doivent recevoir comme les aînés une aide financière en temps de crise

Depuis le début de la pandémie, plusieurs acteurs de la société demandent au gouvernement du Québec d’accorder une aide financière spéciale pour les personnes à l’aide sociale. Pourquoi, diront certains, alors que leurs prestations n’ont pas changé?

Une collecte de canettes généreuse pour le Grenier

C'est le 10 mai que la chaîne d'épiceries Maxi a tenu le Grand Récupéra-Don, une cueillette de contenants consignés dans les stationnements d’une quarantaine de ses magasins à travers le Québec au profit d'organismes communautaires de la province. Au Maxi de Lévis, l'initiative a permis de remettre 4 872 $ pour le Comptoir alimentaire Le Grenier.

Courir pour les banques alimentaires du Québec

Un collectif d’amis coureurs composé de Yvan L’Heureux (Rivière-du-Loup), Richard Turgeon (Gatineau), Anne Bouchard (Montréal), Marline Côté (Lévis) et Martine Marois (Rive-Sud de Montréal) ont lancé, le 26 avril à Rivière-du-Loup, un concept de course afin de venir en aide aux banques alimentaires du Québec : la SolidariCourse.

La Ville met en place un plan pour soutenir les organismes reconnus

Lors de la conférence hebdomadaire de la Ville de Lévis portant sur la crise de la COVID-19, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé le plan établi par la municipalité afin de soutenir les organismes reconnus lévisiens.

L'ADDS de la Rive-Sud veut un revenu de base universel

Dans le cadre de la 47e Semaine de la dignité des personnes assistées sociales du Québec, en cours du 4 au 8 mai, l’Association de défense des droits sociaux (ADDS) de la Rive-Sud a joint sa voix au Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) afin de revendiquer «un réel revenu de base pour toutes et tous».