Seulement une centaine d’unités de logements sociaux pour la province est encore disponible au sein du programme AccèsLogis. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Selon ce que rapporte un tweet publié par Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, une entente de principe entre Ottawa et Québec a été officialisée afin d’octroyer 1,8 G$ sur 10 ans pour la construction de logements sociaux. Accompagnée par plusieurs Villes de la province, l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) souhaite qu’avec cette entente de principe, le gouvernement provincial prévoit des projets de logements sociaux dans son plan de relance économique prévu cet automne.

Ces montants octroyés par le fédéral au provincial en matière de logements sociaux étaient en négociation depuis près de trois ans et Québec était la dernière province à recevoir des sommes en ce sens, expose Alain Marcoux, directeur général du groupe de ressources techniques (GRT) Nouvel habitat. «Ce qui nous préoccupe le plus, c’est ce qui va arriver avec les montants pour les logements sociaux qui se trouvent dans ce 1,8 G$.»

Depuis quelques années, la situation des logements sociaux est de plus en plus préoccupante puisque le gouvernement provincial n’investit pas dans le programme AccèsLogis qui vise à financer les projets de logements sociaux et communautaires.

«Ça fait deux budgets que le gouvernement ne met pas d’argent dans de nouvelles unités pour le programme AccèsLogis, il ne reste que quelques centaines d’unités à peine pour l’ensemble de la province», déplore Alain Marcoux qui prévoit qu’après l’automne les unités restantes seront écoulées.

C’est pourquoi l’AGRTQ souhaite faire partie du plan de relance économique automnal du gouvernement provincial.

Des Villes qui se mobilisent

Plusieurs organisations municipales se sont alliées à l’AGRTQ afin d’exposer la situation qui pourrait devenir problématique pour les logements sociaux. Pour le moment, trois nouveaux chantiers devraient émerger au printemps prochain à Lévis, mais ces derniers sont de vieux projets qui avaient déjà été approuvés par la Ville de Lévis et la Société d’Habitation du Québec.

Selon M. Marcoux, les logements sociaux répondent à un besoin important à Lévis et dans l’ensemble de la province. «Surtout dans le volet des logements pour aînés, il y a beaucoup de projets de construction de résidences privées à Lévis qui répondent à des besoins, mais il y a plusieurs personnes qui n’ont pas les capacités de se payer ces services», met-il en lumière.

Actuellement, l’AGRTQ demande aux Villes de se rallier à sa cause afin de permettre l’érection de nouveaux projets sur leur territoire, un impact important selon elle. «C’est le plus gros appui qu’on peut avoir […] quand on a plusieurs maires et mairesses des dix plus grandes villes (au Québec) qui prennent le temps d’intervenir et des plus petites villes qui acceptent des résolutions, c’est sûr que ça a un poids important», partage le directeur général du GRT Nouvel habitat.

Au moment d’écrire ces lignes, la Ville de Lévis n’avait toujours pas adopté de résolution quant à la demande de l’AGRTQ, mais une annonce serait prévue dans les prochaines semaines, selon ce que rapporte l’organisation municipale.

«On souhaite continuer le rythme qu’on connaît dans les dernières années à Lévis avec une centaine de nouveaux logements sociaux par année», prévoit Alain Marcoux.

Un bon programme âgé

 AccèsLogis a été mis en place en 1997, mais il est «toujours un bon programme», excepté que les sommes des subventions n’ont pas suivi l’inflation des coûts réels des chantiers, «ce qui fait piétiner quelques projets afin de les rendre viables», rapporte le représentant du GRT Nouvel habitat.

Ainsi, M. Marcoux espère que l’argent d’Ottawa permettra d’améliorer les montants octroyés via ce programme et que le gouvernement du Québec prépare une nouvelle programmation pour les logements sociaux lors de son prochain plan de relance économique.

Les plus lus

Lettre d'opinion - L’hébergement communautaire jeunesse testé positif

Messieurs Legault, Dubé et Carmant, nous sommes fatiguées! Fatiguées de nous battre pour une reconnaissance qui ne vient pas. De quêter pour réussir à accomplir notre mission. De toutes ces redditions de comptes. De voir partir notre personnel pour le Réseau faute de salaires décents. De voir les piliers de nos organisations tomber en burnout. De se justifier devant vous et devoir recommencer à ch...

Les poules urbaines bientôt permises à Lévis?

Des citoyens de Lévis demandent à l’administration municipale d’autoriser et de réglementer les poules urbaines à Lévis. La Ville travaille justement sur cette question et regarde la possibilité de mener des projets pilotes sur le territoire.

Reprise des messes dans le Grand Lévis

Comme «il est impossible de savoir quand le gouvernement provincial assouplira les mesures sanitaires présentement en vigueur», les autorités pastorales de l’unité Desjardins–Chutes-Chaudière ont pris la décision de rouvrir certaines églises de l’unité et d’y reprendre la pratique régulière des messes de fin de semaine à compter des 14 et 15 novembre prochains.

La campagne Des pâtés pour s’aider de retour

La pandémie a fragilisé plusieurs familles de notre région qui ont plus de difficulté à combler des besoins fondamentaux, comme socialiser, cuisiner et optimiser leur budget nourriture. La campagne Des pâtés pour s’aider vient en aide à toutes ces familles et permet de garnir les paniers de Noël de familles défavorisées.

Lettre ouverte - Drame de Québec : Pour en finir avec certains mythes liés à la santé mentale

C’est une grande tristesse que nous avons ressenti à la suite du drame survenu dans la soirée du 31 octobre dernier à Québec. Il va de soi que nos meilleures pensées vont aux personnes qui ont été victimes de ces actes et à leurs proches.

Une guignolée importante pour Saint-Jean-Chrysostome

En raison de la pandémie, le Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome a dû s’adapter à la situation afin de pouvoir récolter des dons et des denrées pour la période des Fêtes où les banques alimentaires sont habituellement très sollicitées. Une récolte de denrées est prévue le 28 novembre au parc Champigny, une campagne de dons en argent est également lancée afin de bien garnir les paniers qu’...

La Fondation Jonction pour Elle tient sa campagne en ligne

Une grande campagne de financement au profit de la Fondation Jonction pour Elle est en cours en remplacement de la 4e édition du Concours Chantons pour Elles, qui devait avoir lieu le 15 octobre au centre de congrès de Lévis et a dû être annulée en raison de la pandémie Covid-19.

Soutenir le travail invisible des proches aidants

Les proches aidants assument un travail invisible et pourtant essentiel auprès d’une population plus vulnérable. Chaque année leur dévouement est souligné lors de la Semaine nationale des personnes proches aidantes qui a eu lieu début novembre.

La Mosaïque propose plusieurs options pour lui donner un coup de pouce

Le Café la Mosaïque a sollicité, le 3 novembre, l’appui des Lévisiens pendant les mois de novembre et décembre, notamment dans le cadre de ses activités spéciales-bénéfices afin de l’aider à poursuivre sa mission sociale.

Un repas pour soutenir Le Grenier

Avec les années, le Meating de la relève, qui se tient à l’automne, est devenu un événement mondain de Lévis. Cette année, pandémie oblige et en raison de la fermeture du restaurant Cosmos de Lévis, il n’y aura pas de Meating de la relève. Mais dans le but de garantir la continuité de l’aide à la cause du Comptoir alimentaire Le Grenier, les membres du comité organisateur proposent aux gens de la ...