Tristan Falardeau en est à son deuxième projet d’entrepreneuriat. CRÉDIT : COURTOISIE

Un finissant de l’École Pointe-Lévy, Tristan Falardeau, a décidé de créer une entreprise pour amasser des dons pour la lutte contre le cancer. Aidé par cinq autres amis, ces jeunes vendent symboliquement leurs cheveux et donnent les sous récoltés à des organismes caritatifs.

Par Manuel Cardenas

Le prix de vente pour chaque millimètre de cheveux est fixé à 3,50 $. 85 % des gains monétaires sont distribués à Leucan et le 15 % restant, sert à soutenir un futur vélothon au profit de la santé mentale. De plus, les cheveux coupés dépassant les huit pouces seront envoyés à DonEspoir Cancer pour en faire des perruques.

Un passé difficile

Le désir de Tristan Falardeau de s’investir dans cette cause remonte à son enfance. À l’âge de six ans, il a été marqué pour la première fois lorsqu’un de ses cousins a reçu un diagnostic de cancer de la colonne vertébrale à la naissance. Neuf ans plus tard, Tristan s’est fait frapper par une automobile lorsqu’il revenait de l’école en vélo. Cet événement et le décès d’un autre cousin d’un cancer généralisé l’a plongé dans une crise existentielle.

«Ça a été un bon choc, je m’en suis bien sorti physiquement, mais mentalement ça a été plus difficile. Ma vie a défilé devant mes yeux, je vois encore la voiture dans mes souvenirs. Deux semaines plus tard, j’étais déjà à l’enterrement de mon petit cousin. Ma perspective de la vie a changé à jamais», explique le Lévisien.

Quelques mois plus tard, un troisième malheureux épisode s’est ajouté quand il a appris qu’un autre de ses cousins avait été frappé par cette maladie pour une deuxième fois. À la suite de ces événements, Tristan Falardeau a décidé de créer un chandail Leucan avec les noms de tous ses proches ayant été affectés par la maladie.

C’est après ce long parcours qu’en 2020, il a eu l’idée de réaliser son projet d’entrepreneuriat. «Je m’étais donné comme défi me raser les cheveux pour Leucan à chaque fin de cycle scolaire. Quand je suis arrivé en secondaire 5, je me suis dit que ce n’était pas assez et avec mon esprit d’entrepreneur, j’ai eu cette idée. Mon but principal est de redonner à la communauté en respectant ce défi», lance le jeune entrepreneur.

Le fait de se lancer dans ce projet en temps de pandémie, a quand même engendré quelques complications pour le jeune homme.

«Pour le rasage, nous avons de la difficulté à trouver un endroit pour le faire, on risque de ne pas avoir le choix de le réaliser chacun chez soi. Également, nous sommes des gens qui aiment parler et faire du bouche à oreille. Donc, pour faire de la publicité, c’est moins évident. Finalement, une autre grosse difficulté est le moral qui est bas comme un peu chez tout le monde», fait valoir l’adolescent.

Des centaines de dollars déjà amassés

En seulement trois jours, le garçon et ses amis comptabilisaient des dons d’environ 700 $ sur leur site Web. Tristan Falardeau se dit très heureux de recevoir cet appui des gens et surtout de sa famille qui est fière de son initiative.

Pour toute personne souhaitant faire des dons, la procédure est expliquée au www.tristanfalardeau.com.

Les plus lus

Un projet pour connecter les personnes isolées

Pour aider les personnes vulnérables qui n’ont pas accès à un téléphone et à une connexion Internet, un regroupement d’organismes lévisiens lance le projet Wifi pour tous. Une collecte est en cours pour amasser 200 téléphones cellulaires intelligents usagés avec leur chargeur.

OMH de Lévis : une nouvelle approche pour faire face à la pandémie

Depuis le début de l’année, l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH) peut compter sur une agente d’intervention COVID, Karolann Parent. En intervenant directement dans les édifices de l’organisme paramunicipal, cette intervenante peut soutenir les personnes qui demeurent dans ces logements à travers les nombreux défis créés par la pandémie de COVID-19.

Créer sa propre entreprise caritative contre le cancer

Un finissant de l’École Pointe-Lévy, Tristan Falardeau, a décidé de créer une entreprise pour amasser des dons pour la lutte contre le cancer. Aidé par cinq autres amis, ces jeunes vendent symboliquement leurs cheveux et donnent les sous récoltés à des organismes caritatifs.

La fin d’une longue implication

En raison de son déménagement à Mont-Saint-Hilaire afin de se rapprocher de son fils Louis, Gilbert Samson a dû mettre fin à ses activités de bénévolat dans sa ville natale, dont celles auprès de la Société d’histoire de Lévis (SHL). Ce grand bâtisseur natif de Bienville aura fait une différence à Lévis pendant plus de 60 ans en s’impliquant au sein de nombreux organismes.

Le 12e Groupe Déziel souligne son 85e anniversaire

Fondé en 1936 à la demande du curé de Notre-Dame de Lévis, le chanoine Eugène Carrier, le Groupe Déziel fête ses 85 années d’existence.

Des élèves invitent les citoyens à un grand nettoyage

Formé d’élèves du programme d’éducation intermédiaire (PEI) de troisième, quatrième et cinquième secondaire à l’École Pointe-Lévy, le nouveau comité derrière projet du nettoyage des berges du Saint-Laurent a dû adapter son événement en raison de la pandémie, cette année. C’est pourquoi ces élèves invitent les Lévisiens à ramasser les déchets qui apparaissent après la fonte des neiges sur le territ...

Activité-bénéfice pour la Fondation du Sixième

La Fondation du Sixième, un organisme qui soutient certaines initiatives des membres du 6e Régiment d’artillerie de campagne (6e RAC), une unité de réservistes des Forces armées canadiennes (FAC) notamment basée à Lévis, tiendra une activité de financement virtuelle, le 27 mai prochain dès 19h.

Une conférence en ligne de Kim Thúy

L’Association de la fibromyalgie région Chaudière-Appalaches (AFRCA) reporte son Salon de la fibromyalgie et de la douleur chronique en raison de la pandémie. L’organisme propose toutefois à ses membres et au grand public une conférence virtuelle de Kim Thúy, le 24 avril.

Le Collectif Virage se penche sur la sécurité piétonnière hivernale

Le collectif citoyen lévisien, Collectif Virage, profite du passage de Piétons Québec dans la Chaudière-Appalaches dans le cadre de sa campagne Tous piétons! jusqu’au 29 avril prochain, pour présenter Carnet d’hiver 2021 : Regards sur la place du piéton à Lévis où les membres se sont penchés sur les enjeux piétonniers de certains secteurs de la ville. (A.B.)

Pour le respect de la différence

La Fédération et les associations régionales, dont celle de Chaudière-Appalaches, en autisme lancent le 37e Mois de l’autisme. Une programmation en ligne est proposée pour souligner l’événement.