«Continuez comme vous le faites. C’est du beau travail. Il n’y a rien à changer», sont des commentaires que la Maison de soins palliatif du Littoral reçoit 98 % du temps. CRÉDIT : ARCHIVES

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

La MSPL accompagne environ une centaine de personnes par année atteintes d’une maladie dégénérative ou d’un cancer et qui possèdent un pronostique à court terme. Elle offre gratuitement les soins et services spécialisés dispensés de manière sécuritaire dans le respect de l’intimité et des valeurs de ses résidents, le tout dans une ambiance chaleureuse et réconfortante qui rappelle la maison.

L’organisme travaille non seulement au bien-être de ses résidents dans leur fin de vie, mais aussi à l’accompagnement et au soutien des familles. Depuis maintenant un an, une travailleuse sociale est présente pour réaliser des suivis, ainsi qu’une directrice de la philanthropie pour réaliser des plans d’action de collecte de fonds.

«On entend toujours parler positivement de la maison. ‘‘Continuez comme vous le faites, c’est du beau travail, il n’y a rien à changer’’. On reçoit vraiment de beaux commentaires», a souligné, avec fierté envers son personnel, Guylaine Parent, directrice générale de la MSPL.

Les fonds : un enjeu

Depuis toutes ces années, la MSPL doit amasser chaque année un montant de près de 900 000 $ pour atteindre la somme de 1,7 M$ nécessaire annuellement au bon fonctionnement de l’organisation. Un montant qui permet de continuer d’offrir les soins et services gratuitement à ses résidents, de payer le salaire des employés rémunérés ainsi que les diverses dépenses de l’organisation telles que le loyer.

Le gouvernement offre une subvention à la hauteur de près de 50 % de ce montant, alors que leurs trois partenaires principaux donnent eux aussi leur part pour aider la MSPL. Le reste des fonds est amassé grâce aux dons et à la réalisation de différentes activités de financement, dont l’encan qui a lieu jusqu’au 21 novembre.

«On a une bonne équipe de bénévoles, ils sont engagés, impliqués et intéressés. Ils sont avec nous depuis les tout débuts et vont encore chercher des prix. On envisage un bon encan. Des gens ont déjà offert des dons purs et ce n’est même pas commencé», a affirmé Mme Parent lors de son entretien avec le Journal.

Déménagement futur

Des démarches sont entamées afin de trouver une nouvelle maison pour la MSPL. L’endroit n’a pas encore été confirmé, mais l’organisation souhaite déménager ses pénates d’ici les deux ou trois prochaines années.

«Nous sommes actuellement en démarche pour trouver la perle rare sur la rive sud à Lévis, tout en restant accessible dans les cinq territoires que nous desservons. On veut avoir accès à l’extérieur plus facilement et on va essayer de garder un lieu bucolique», a affirmé Mme Parent.

Bien qu’elle ait souhaité souligner ses dix ans, l’organisation devra attendre l’an prochain pour célébrer en grand lorsque la crise sanitaire permettra de grands rassemblements. Dans un monde idéal, sa directrice générale aimerait que toutes personnes qui ont été impliquées avec la maison ou qui ont eu son aide dans les dix dernières années soient présentes. Une activité de recueillement et de souvenir qui ne tombera pas à l’eau, mais qui sera reportée lorsque la situation le permettra.

Rappelons que l’encan a actuellement lieu jusqu’au 21 novembre. Pour miser sur l’un des prix, consultez le bit.ly/3mL41tV.

Les plus lus

Loïc Mathieu prépare un nouveau cadeau pour le CPSL

Après avoir réuni plus de 4 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la dernière Guignolée du Dr Julien, Loïc Mathieu récidive cet automne. Comme l’an dernier, l’adolescent lévisien récolte de nouveau des contenants consignés afin de supporter financièrement l’organisme basé dans le Vieux-Lévis.

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

Pédaler pour la recherche sur la sclérose en plaques

Le 28 septembre dernier, après 11 heures et 39 minutes à pédaler de Montréal jusqu’à Lévis, sa ville natale, Patrice Grenier a réalisé les trois objectifs qu’il s’était fixés pour la recherche sur la sclérose en plaques.

Un nouvel encan virtuel pour la MSPL

La deuxième édition de l’encan virtuel au bénéfice de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL) se déroulera du 4 au 21 novembre prochains. Sous la présidence d’honneur de l’homme d’affaires Bruno Lavoie, propriétaire de la quincaillerie BMR de Saint-Jean-Chrysostome, l’encan proposera au grand public plus de 80 lots.

Nouveau record pour la Dégustation de prestige de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis

Un nombre de participants et un montant record de 319 520 $ ont été enregistrés le 7 octobre dernier lors de la Dégustation de prestige qui s’est déroulée une fois de plus en formule à la maison. L’événement phare de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis a permis de livrer des repas dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de Québec.

Nouvelle directrice au CBE

C’est le 1er octobre dernier qu’Andréane Chabot a terminé son mandat de plus de sept ans à la direction générale du Conseil de bassin de la rivière Etchemin (CBE). Sa successeure, Véronique Dumouchel est en poste depuis le 26 octobre dernier.

Prostitution : Alliance-Jeunesse toujours en action

Le projet Volet Intervention Prostitution (VIP) existe depuis 2013 chez Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière. Ce volet, qui s’adresse aux travailleurs et travailleuses du sexe ainsi qu’aux victimes d’exploitation sexuelle, compte plus de 500 personnes majeures qui ont recours à ce service par année. Depuis maintenant un an, l’organisme lévisien a aussi mis en place le projet VIP juvénile, pour...

Une année de transition avant une «grande reconfiguration»

L’équipe pastorale des trois paroisses catholiques de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon a connu plusieurs changements au cours de l’été. Fort de l’arrivée de nouveaux membres, le groupe qui anime la vie paroissiale de Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis travaillera sur plusieurs dossiers afin qu’il soit fin prêt pour sa nouvelle vocation d’équipe pastorale miss...

Atteint du parkinson, il relève le Défi vélo de Parkinson Québec

Carl Montpetit a 50 ans et est diagnostiqué de la maladie de Parkinson depuis l’âge de 43 ans. Le 24 août dernier, il a parcouru près de 180 kilomètres entre Victoriaville et Montmagny afin d’amasser des fonds dans le cadre du défi vélo de l’organisme Parkinson Québec. Au moment d’écrire ces lignes, le montant des dons amassés s’élevait à plus de 3 500 $.

Des pâtés qui aident les plus démunis

La campagne du Filon, Des pâtés pour s’aider, est de retour cette année sous le thème Des pâtés pour s’aider… toute l’année!, du 30 novembre au 17 décembre. L’édition 2021 de la campagne de financement qui vise à garnir des paniers de Noël de plus de 1 000 familles défavorisées de la région ainsi que soutenir la mission et les actions du Filon sera sous la présidence d’honneur de Sandra Fontaine, ...