Comme les autres banques alimentaires du Québec, le Grenier doit faire face à une importante augmentation du nombre de demandes d’aide. CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT - ARCHIVES

Les impacts économiques provoqués par la pandémie de COVID-19, particulièrement au niveau de l’inflation, ont fait exploser les besoins en aide alimentaire à Lévis, tout comme ailleurs au Québec. Le comptoir alimentaire le Grenier fait notamment face à une recrudescence de la demande pour ces services à l’approche du temps des Fêtes.

«Pour les mois de septembre, octobre et novembre, les demandes sont nettement en augmentation. Le taux de nouvelles demandes a augmenté de 33 % et le taux de nouvelles personnes servies par le Grenier a connu une hausse de 20 %. En novembre, nous avons aidé 788 personnes différentes. […] Normalement, nous donnons entre 300 et 400 paniers de Noël chaque année. Pour ce temps des Fêtes, nous allons certainement dépasser les 500 paniers de Noël. Et c’est sans compter les 200 paniers réguliers que nous donnons également aux personnes qui utilisent nos services», a d’entrée de jeu expliqué Caroline La Fontaine, la directrice du Grenier, lors d’une entrevue avec le Journal le 9 décembre.

Cependant, cette situation est généralisée dans la province. Dans son Bilan-Faim 2021, une enquête menée auprès des quelque 1 200 membres de Banques alimentaires du Québec, le regroupement a dévoilé que plus de 600 000 Québécois ont recours à l’aide alimentaire mensuellement et qu’une augmentation significative de 37 % de la distribution de paniers de provisions a été constatée.

L’enquête révèle également qu’en plus de l’effet pandémique, l’augmentation du coût de la vie fait également partie des facteurs aggravant l’insécurité alimentaire. Selon le Bilan-Faim 2021, le nombre de personnes en emploi qui ont recours aux paniers de provisions a bondi de 40 %. Une situation aussi constatée au Grenier.

«Ce n’est pas le même profil de personnes que nous accueillions avant la pandémie. On aide de plus en plus des personnes immigrantes qui ne faisaient pas appel auparavant à notre comptoir alimentaire ainsi qu’à des familles de la classe moyenne. […] Également, avec l’inflation des prix des denrées alimentaires, on aide davantage d’aînés qui voient toutes leurs dépenses augmenter sans que leur pension n’augmente proportionnellement à cette inflation», ont illustré Mme La Fontaine et André Poisson, l’un des administrateurs de l’organisme lévisien.

Tempête parfaite

En plus de faire face à cette augmentation des de-mandes, le Grenier doit aussi faire face aux impacts de la situation économique en ce qui a trait à ses activités. Comme d’autres banques alimentaires, Moisson Québec, son principal fournisseur de denrées, fait face à un manque de denrées alimentaires, de main-d’œuvre et de bénévoles récurrents.

Pour pallier à cette situation, le Grenier a augmenté ses achats de denrées. Mais comme tous les clients des épiceries, l’organisme fait face également à l’augmentation des prix des produits alimentaires.

Espérant que les gouvernements octroient de nouvelles aides financières aux banques alimentaires pour les aider à passer à travers cette nouvelle tempête, l’organisme lévisien compte une nouvelle fois sur la générosité des Lévisiens pour regarnir ses réserves.

«Nous espérons des dons en denrées variées, particulièrement des produits pour les enfants ainsi que des produits d’hygiène féminine. Comme à tout moment dans l’année, tous les dons, qu’ils soient en denrées ou en argent, sont acceptés. Cette aide nous permettra de faire face aux problèmes d’approvisionnement, qui réduisent notre marge de manœuvre», a souligné la directrice du Grenier.

Du même souffle, André Poisson a invité tout Lévisien ayant besoin d’aide alimentaire à ne pas hésiter à faire appel aux services du Grenier.

«Notre volonté est claire, nous allons aider tout le monde qui demande de l’aide. Ce n’est pas comme quand un restaurant ferme et que le consommateur a le choix d’aller dans un autre établissement. Si nous ne donnons pas le service, les personnes qui font appel au Grenier n’ont pas de plan B. Dans nos nouveaux locaux, nous sommes prêts à accueillir tout le monde dans la confidentialité et la dignité», a indiqué le membre du conseil d’administration.

Soulignons finalement que pour effectuer un don au profit du Grenier, vous pouvez visiter le comptoirlegrenier.com/simpliquer/.

Les plus lus

Le Collège de Lévis rend hommage à Jacques Auger

Le Collège de Lévis, la Fondation Collège de Lévis et l’Association des anciens et anciennes du Collège de Lévis ont offert leurs condoléances à la famille de Jacques Auger, cet homme d’affaires et philanthrope lévisien qui est décédé le 12 décembre dernier à l’âge de 79 ans.

Un bon coup de pouce

Depuis maintenant 10 ans, une vingtaine de familles utilisant les services du Comptoir alimentaire le Grenier se font offrir une épicerie avant le temps des Fêtes. Le 21 décembre en matinée, les familles sélectionnées ont pu se rendre au IGA Marché Landry-Tardif, dans le secteur Saint-David, pour réaliser leurs emplettes.

Une nouvelle présidente à la tête de la SNQCA

La Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA) a annoncé, par voie de communiqué, la nomination de la Lévisienne Lise Beaudet à titre de présidente du conseil d’administration de l’organisme.

Un petit bonheur pour des aînés de la région

Depuis 2019, la Lévisienne Sarah-Maude Morin apporte un peu de joie dans la vie des résidents des CHSLD de la région. Malgré les restrictions liées à la situation sanitaire, elle a réussi à le faire les 24 et 26 décembre dernier dans des CHSLD de Saint-Apollinaire et de Saint-Sylvestre. En compagnie du père Noël et d’un veau, elle a visité les aînés de ces établissements pour leur amener un peu de...

De précieux dons pour le Grenier

Le Comptoir alimentaire le Grenier a profité de la fin de la dernière année pour remercier plusieurs de ses donateurs.

20 ans pour la Société d’horticulture et d’écologie de Saint-Nicolas

Fondée en 2000, la Société d’horticulture et d’écologie de Saint-Nicolas célébrait en 2020 ses 20 ans. Un an plus tard, la société a pu souligner son anniversaire en compagnie de ses membres lors de différentes activités, dont une de fin d’année.

Les Galeries Chagnon soutiennent le Grenier

Les Galeries Chagnon ont dévoilé, le 14 janvier, les résultats de son activité Faites le poids, une collecte de denrées non périssables au profit du Comptoir alimentaire le Grenier tenue en décembre.