Photos : Alexandre Bellemare

Le satellite lévisien de l’Opération Nez rouge reprendra ses activités à la fin du mois de novembre a annoncé Alliance-Jeunesse, l’organisme qui a pris en charge l’organisation du service cette année, accompagné de Pierre Boulanger, administrateur à la Caisse Desjardins de la Chaudière, Stéphanie Caron, porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Geneviève Guillemette, coordonnatrice chez Opération Nez rouge de Québec, Brigitte Duchesneau, conseillère municipale du district Saint-Romuald, ainsi que Louis Cartier, président d’Alliance-Jeunesse, le 9 novembre dernier. Le service de raccompagnement piloté par l’organisme lévisien sera en service les 25 et 26 novembre ainsi que les 1er, 2, 3, 8, 9 et 10 décembre prochains.

Opération Nez rouge fête sa 39e édition cette année tandis qu’Alliance-Jeunesse mènera le satellite lévisien pour une deuxième fois. Ainsi, les sous récoltés et offerts par les utilisateurs du service seront redistribués à l’organisme qui vient en aide aux jeunes qui vivent des situations difficiles.

«Notre participation à cette campagne de raccompagnement permet à Alliance-Jeunesse d’aller chercher un précieux financement pour la réalisation de notre mission. Ce qui nous permet de soutenir les jeunes, particulièrement ceux en difficulté, de façon directe et dans la communauté», a soulignéLouis Cartier.

Également, l’organisme lévisien a décidé de faire appel à une bénévole habituée de donner du temps lors de ces opérations annuelles, c’est-à-dire la conseillère municipale du district Saint-Romuald, Brigitte Duchesneau, afin qu’elle occupe le poste de présidente d’honneur de cette édition.

«L’engagement bénévole a toujours fait partie de mon ADN depuis que je suis adolescente. Et faire du bénévolat pour des causes comme celles-là, c’est enrichissant et c’est important puisque ça a un impact direct dans leur mission», a expliqué celle qui en est à sa troisième année d’implication au sein du satellite lévisien.

Mme Duchesneau a également profité de l’occasion pour dédier cette édition à une personne spéciale et importante dans l’histoire d’Alliance-Jeunesse qui nous a quittés en octobre dernier.

«Je voudrais également dédier cette 39e édition à Guy Major (ancien président d’Alliance-Jeunesse), un homme à qui nous devons énormément et qui nous a quittés trop vite cette année. Il a donné 30 ans de sa vie à la cause d’Alliance-Jeunesse à titre de président et fondateur de l’organisme», a-t-elle indiqué avec émotion.

Ne pas hésiter à téléphoner

Si le satellite lévisien est en fonction les 25 et 26 novembre ainsi que les 1er, 2, 3, 8, 9 et 10 décembre, les représentants sur place ont tenu a indiqué qu’il est toujours possible d’obtenir des services de raccompagnement de l’Opération Nez rouge lors d’autres dates puisque l’opération sera en service du 25 novembre au 31 décembre prochains sur le territoire québécois.

«On veut rappeler aux citoyens qu’on doit être vigilant pendant la période des Fêtes. C’est très important d’évaluer nos options possibles lors de party, dont l’Opération Nez rouge, un taxi, un ami ou toute autre bonne idée tant qu’elle soit sécuritaire», a partagé Stéphanie Caron.

Afin d’obtenir les services de raccompagnement du satellite lévisien lors de ses journées d’activités, les intéressés pourront communiquer par téléphone au 418 380-5500 ou sur la ligne nationale au 1-866 DESJARDINS ou télécharger l’application mobile sur les plateformes de téléchargements.

Si des personnes sont intéressées à être bénévoles lors de ces soirées, elles peuvent visiter le www.operationnezrouge.com.

«J’invite la population à être prudente durant cette période de l’année et le but, c’est de ne jamais prendre le volant quand on a bu un verre de trop. On invite les citoyens à se proposer comme équipe bénévole pour le service de raccompagnements, c’est toujours une belle expérience!», a conclu la présidente d’honneur de cette édition.

Les plus lus

Une fleur généreuse

La filiale 12 Commandeur Alphonse-Desjardins de la Légion royale canadienne a remercié les citoyens et les entreprises qui ont participé à la campagne du coquelicot 2022, une initiative qui a connu un beau succès.

Agir pour réduire les risques de troubles neurocognitifs

Dans le cadre du mois de l’Alzheimer en janvier, la Société Alzheimer de Chaudière-Appalaches ainsi que la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer (FQSA) ont tenu à rappeler que les citoyens peuvent mettre en place des mesures pour s’attaquer aux facteurs de risque modifiables des maladies neurocognitives.

Raviver la flamme de la mobilisation

C’est sous le thème «Retrouvons le sourire» que s’est déroulé un rendez-vous des citoyens-locataires de Chaudière-Appalaches, le 15 octobre dernier. Près d’une trentaine de locataires à faible revenu provenant de plusieurs MRC de la Chaudière-Appalaches «ont eu l’occasion de raviver leur flamme de la mobilisation et de la participation citoyenne dans leur milieu de vie».

Webinaire sur le vieillissement en ruralité

Cochercheuse principale du projet de Laboratoire vivant MOSAIC, de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), avec la professeure Lily Lessard, la docteure Michèle Morin (sur la photo) présentera un webinaire sur le thème «L’aîné villageois : secrets et défis du vieillir et du prendre soin en ruralité» le mardi 31 janvier, de 9h à 10h30.

Québec soutient un projet de la Maison de la Famille Rive-Sud

«Dans le but d’offrir un meilleur soutien aux familles québécoises en situation de vulnérabilité», la ministre de la Famille, Suzanne Roy, a dévoilé, le 19 janvier, les noms des organismes retenus en lien avec le projet pilote sur les retombées du travail de proximité auprès des familles isolées dans une communauté. Ainsi, 50 organismes communautaires liés à la famille et centres de pédiatrie soci...

Charny se mobilise pour ses familles ukrainiennes

Depuis cet été, plusieurs citoyens de Charny, sous l’impulsion de Nathalie Pelletier et Daniel Saindon, travaillent à réunir divers objets de la vie quotidienne et de la nourriture pour supporter les familles ukrainiennes qui se sont réfugiées ou se réfugieront dans la région à la suite de l’invasion russe de leur pays. Le tout s’est matérialisé en un véritable élan de générosité qui fait la diffé...