CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a présenté, à la fin du mois d’octobre, ses prévisions économiques pour 2018-2019. L’organisme a dévoilé dans cette étude les perspectives provinciales et régionales de cette industrie au Québec.

Les prévisions économiques pour 2018-2019 ont été réalisées dans les 16 régions de l’APCHQ, dont le découpage se base sur le territoire des associations régionales de l’association et qui sont donc différentes des régions administratives du Québec. Ainsi, Lévis se trouve pour l’APCHQ dans la région de Québec.

Les perspectives économiques de la région sont aussi favorables que celles de la province. Le nombre de mises en chantier dans la région devrait s’élever à 6 705 en 2018, une diminution de 13 %. En 2019, les mises en chantier devraient demeurer relativement stables à 6 700. Alors que la part de la construction résidentielle de la région APCHQ Québec représentait près de 16 % du total provincial en 2017, celle de la région devrait diminuer à   14 % en 2018 et augmenter à 15 % en 2019.

Dans la région de Québec, l’année 2018 est marquée par un ralentissement par rapport à l’année précédente. Mais 2017 avait été une année record avec 7 720 logements mis en chantier. Le niveau anticipé de 6 705 logements prévus en 2018 constituerait plutôt un retour au niveau des années 2013 à 2016. 

«Ce n’est pas nécessairement un effondrement. On revient à une tendance qui était attendue. Alors que pour l’ensemble du Québec, on s’attend à une croissance en 2018. Dans la région APCHQ Québec, on s’attend plutôt à un ajustement, un retour à la baisse, qui correspond plus à la moyenne historique, après l’année exceptionnelle 2017. Et pour 2019, contrairement à l’ensemble du Québec où on s’attend à une diminution, ça sera stable dans la région de Québec», explique Georges Lambert, directeur du service économique de l’APCHQ.

Lévis et Québec, deux vitesses 

«En 2015 à Québec, il y a eu 3 643 mises en chantier, en 2016 ça a diminué de 24 % pour s’établir à 2 755,  pour remonter de 26 % en 2017 avec 3 464 mises en chantier. Lévis, c’est une trajectoire totalement différente. En 2015, on a eu 804 mises en chantier, en 2016 la hausse était de 60 % avec 1 288 mises en chantier et en 2017, une autre excellente année avec 1 902 mises en chantier, soit une hausse de 47 %», compare-t-il. 

Toutefois, on ne dénombre que 641 mises en chantier pour les trois premiers trimestres de l’année 2018 à Lévis, soit un ralentissement de 51 % comparativement à la même période de l’année précédente. Un ralentissement de l’activité qui s’observe dans tous les segments du marché. 

«C’est une question d’absorption du marché, question de s’adapter à la demande et aux besoins. On verra dans les semaines à venir le rapport sur le marché locatif publié par la SCHL. L’un des indicateurs importants pour les mises en chantier, c’est à quel point les logements se louent et s’achètent. Là, on constate que le marché locatif est aussi au ralenti», analyse Georges Lambert. 

La rénovation se porte bien 

Si la construction est la partie visible des activités du secteur, la rénovation n’en reste pas moins un marché important, plus que la construction résidentielle même, fait remarquer l’analyste.

Pour la première moitié de l’année 2018, 1 144 permis de rénovation ont été accordés à Lévis, soit une hausse de 41 %, pour une valeur de 39,8 M$. Les résultats des six premiers mois dépassent ainsi les chiffres pour la totalité de l’année 2017. 

Les plus lus

Coco Frutti ouvre ses portes à Lévis

C’est à Lévis que Coco Frutti a choisi d’inaugurer la 20e succursale de la jeune chaîne, le 15 juillet dernier.

Un nouveau restaurant McDonald’s à Saint-Nicolas

La route Marie-Victorin à Saint-Nicolas peut désormais se targuer d’avoir sa propre succursale de la chaîne McDonald’s, alors que le nouveau restaurant a officiellement ouvert ses portes le 23 juillet.

Le Tigre Géant débarque à Lévis

C’est dans les anciens locaux du mail des Galeries du Vieux-Fort que le premier commerce Tigre Géant à s’installer à Lévis ouvrira ses portes samedi, le 27 juillet.

Rose Noire Boutique s’installe dans le Vieux-Lévis

Ensemble depuis quatre ans, le jeune couple formé de Mathieu Guay et de Jimena Hernandez a choisi de faire de sa passion un métier, en ouvrant sa propre boutique de vêtements sur la côte du Passage.

Un atelier pour camions lourds à Bellechasse dès l’automne

L’entreprise Pro-Diesel, qui se spécialise en mécanique diesel de camions, ouvrira un tout nouvel atelier de mécanique générale et spécialisée pour camions lourds dans le parc industriel de Saint-Anselme, en septembre prochain.

Le Centre Camion Lévis inauguré

Le Centre Camion Lévis, division de Garage H-Ls. Bégin de Saint-Georges-de-Beauce, a inauguré, en juin, ses nouveaux locaux situés au 57, rue John-A.-Scott à Breakeyville, lors d’un méchoui en compagnie de clients, employés et partenaires.

Recyclage : la Société Via augmente ses tarifs

Important centre de tri situé à Lévis, la Société Via se voit forcée d’augmenter considérablement ses tarifs pour retrouver l’équilibre budgétaire.

Le Chantier Davie pourrait avoir ce qu’il réclame

Le gouvernement fédéral a annoncé le renouvellement de six brise-glaces afin de remplacer la flotte vieillissante de la Garde Côtière, le 2 août. De plus, le fédéral a ouvert une ronde de qualifications afin qu’un troisième chantier maritime joigne la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), une opportunité que le Chantier Davie saisira sans faute.

L’immigration, remède au manque de personnel

C’est bien connu, la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches, et plus largement au Québec, est une situation qui s’est généralisé au cours des dernières années dans plusieurs domaines d’activité professionnelle. Le vieillissement de la population, mélangé à la glorification de la spécialisation de l’emploi et au recul des métiers de terrain créent des problèmes d’embauche dans des commerce...

La Cache aux TrésArts s’établit sur l’avenue Bégin

La galerie d’art et boutique de cadeaux, créée par Manon Cadorette et Martin, réunit des artistes et des artisans québécois, principalement de la Chaudière-Appalaches. Peinture, bijoux, artisanat, vitrail, travail sur bois, des œuvres de différents styles sont exposées.