Sur la première photo : Anne Carrier, présidente d'Anne Carrier architecture, et Robert Boily, associé et concepteur. Sur la deuxième photo : Le Centre de services Le Bonnallie a séduit le jury des Architecture MasterPrize. CRÉDIT : STÉPHANE GROLEAU

La firme Anne Carrier architecture continue de voir son travail être salué par de prestigieux honneurs. Récemment, l’entreprise lévisienne a obtenu le prix international Architecture MasterPrize 2018, dans la catégorie Recreational Architecture, pour son travail dans le projet du Centre de services Le Bonnallie.

«Nous sommes fiers de recevoir cet honneur. Nous avons reçu des prix au niveau provincial, avec l’Ordre des architectes, et national, avec la Médaille du gouverneur général, mais c’est gratifiant d’être reconnu à travers plusieurs candidatures par ce prix international, d’autant plus que c’est un petit projet. Également, cela apporte une visibilité additionnelle pour Lévis. Nous croyons que c’est un plus pour notre ville. […] Après 25 ans, nous sommes contents puisque nos projets sont reconnus, des projets que nous avons toujours menés à notre façon, avec notre ligne artistique», ont d’emblée partagé Anne Carrier, la présidente de la firme, et Robert Boily, associé et concepteur, lors d’une entrevue le 28 mars. 

Rappelons que le projet du Centre de services Le Bonnallie est l’un des nouveaux bâtiments d’accueil du Parc national du Mont-Orford. Pour ce projet, la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) a fait confiance à Anne Carrier architecture pour concevoir l’architecture des nouveaux pavillons.

Et le concept de la firme lévisienne a littéralement séduit le jury des Architecture MasterPrize. «Ce bâtiment se caractérise par son superbe jeu d’opacité et de transparence et entre intérieur et extérieur. Il est très soigneusement intégré dans son environnement, en suivant si fidèlement la topographie du site que le bâtiment semble être sculpté dans le paysage lui-même. Le mélange de matériaux et de couleurs lui donne du caractère, tout en créant des limites claires entre différents espaces», a-t-il décrit dans son évaluation.

En plus de donner une visibilité accrue au projet au sein de la communauté internationale d’architectes, l’honneur reçu par Anne Carrier architecture permettra à ses dirigeants de vivre un événement unique. En effet, ils auront la chance de rencontrer cet été les autres lauréats des Architecture MasterPrize 2018 au musée Guggenheim de Bilbao, en Espagne.

«Ce sera une expérience particulière et nous en sommes très heureux. En plus, cela nous permettra de célébrer avec d’autres collègues de partout dans le monde. Ce sont toujours de belles occasions de reconnaître l’importance que nous devrions accorder à la qualité en architecture. Même ici au Québec, nous devons faire des représentations gouvernementales pour que la qualité en architecture soit mieux reconnue», ont déclaré M. Boily et Mme Carrier, également présidente de l’Association des architectes en pratique privée du Québec.

Autre honneur

Le travail d’Anne Carrier architecture pour les projets des bâtiments d’accueil du Parc national du Mont-Orford a également permis à la firme lévisienne de recevoir une autre distinction. Le Centre de services Opeongo a dernièrement obtenu un prix Cecobois, un honneur provincial visant à célébrer l’utilisation grandissante du matériau bois dans la construction commerciale, institutionnelle et multirésidentielle, dans la catégorie Détails architecturaux favorisant la durabilité. Notons qu’en 2017, le Centre de services La Bonnallie avait aussi reçu un prix Cecobois.

«Depuis 1995, nous mettons l’emphase sur l’utilisation du bois. C’est donc très flatteur de recevoir ce prix soulignant un élément qui nous tient à cœur. Surtout qu’il y a beaucoup de projets qui sont candidats, des petites œuvres qui passent souvent sous le radar», a expliqué Robert Boily.

Soulignons finalement qu’Anne Carrier architecture poursuit son travail d’architecture sur plusieurs projets qui verront bientôt le jour. Parmi ces derniers, mentionnons l’érection prochaine de l’hôtellerie hospitalière de l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Les plus lus

Entrepreneur à seulement 16 ans

Passionné de mode et de marketing, Félix Fortier, un jeune homme de 16 ans vient de lancer sa propre compagnie de vêtement, Originz. À la suite de son passage au concours Face aux Dragons de Lévis, le natif de la région a acquis beaucoup d’expérience et de connaissances dans le domaine.

Le grand départ deDéfi-Évasion à Lévis

C’est le 25 septembre qu’a eu lieu la soirée d’ouverture des locaux de Défi-Évasion à Lévis. Dans le cadre d’un 5 à 7, visites guidées, chansonnier, hot-dogs, bières et vins étaient au rendez-vous.

Moins de GES en agriculture

Le gouvernement du Québec a attribué 4,7 M$ à Gestion AgrlA pour leur projet qui vise à augmenter la productivité tout en diminuant la production de gaz à effet de serre (GES) des producteurs agricoles.

La FCCQ consulte des entrepreneurs d’ici

Une quinzaine entrepreneurs de la région ont pris part à une session d’échange par l’entremise de la Chambre de commerce de Lévis afin de discuter des enjeux et des freins au développement des régions du Québec, le 11 septembre dernier. Ces recommandations seront compilées dans un livre blanc, une initiative portée par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

Un investissement majeur pour la résidence Le Conf’or

La résidence pour personnes âgées autonomes, semi-autonomes ou en convalescence Le Conf’or, située à Saint-Rédempteur, a inauguré la phase 2 de son plan d’agrandissement en 3 phases, le 3 octobre dernier. À terme, les phases 2 et 3 des travaux représentent un investissement de 4,7 M$.

Ouvert ou fermé à l'Action de grâce?

L'horaire de plusieurs services aux citoyens sera modifié lundi en raison du congé férié de l'Action de grâce. Voici un résumé de ces modifications.

Le Manoir Liverpool célèbre ses 5 ans

La résidence pour personnes âgées Le Manoir Liverpool, située dans le secteur Saint-Romuald, fêtait son cinquième anniversaire, le 28 août dernier.

Changement de garde au Resto 2000

Géré pendant 32 ans par la famille Rousseau, le Resto 2000 de Saint-Étienne-de-Lauzon a changé de mains le 1er juin. Employé pendant 13 ans de l’établissement, Michael Harvey a pris les rênes du restaurant de la route Lagueux.

La FCCQ consulte des entrepreneurs d’ici

Une quinzaine entrepreneurs de la région ont pris part à une session d’échange par l’entremise de la Chambre de commerce de Lévis afin de discuter des enjeux et des freins au développement des régions du Québec, le 11 septembre dernier. Ces recommandations seront compilées dans un livre blanc, une initiative portée par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

Le studio boutique Ying Yang Yoga se dévoile

Le studio boutique de la rue Fortier à Lévis devient Ying Yang Yoga. Anciennement Namaste, l’espace évolue indépendamment guidé par ses propriétaires Catherine Bérubé et Dominic Bergeron.