CRÉDIT : ARCHIVES

Le gouvernement du Canada a octroyé un contrat de 7 M$ à Chantier Davie pour effectuer le radoub et la mise en cale sèche du NGCC Louis S. Saint-Laurent.

Une centaine d’emplois seront créés grâce à ce contrat qui a été attribué le 15 avril et se terminera à la fin juin. Le député de Québec, Jean-Yves Duclos, affirme que l’expertise du chantier lévisien est importante pour le pays.

«L'octroi de ce contrat au chantier naval Davie par notre gouvernement témoigne du savoir-faire exceptionnel des travailleurs de l'industrie navale de notre région», a mentionné ce dernier dans un communiqué.

De son côté, le vice-président Affaires publiques de Chantier Davie, Frédérik Boisvert, est heureux de ce contrat, mais aimerait en avoir plus.

«C’est une bonne nouvelle qui génère des emplois. Mais on peut avoir beaucoup plus qu’un contrat. On peut accueillir cinq gros navires. C’est dommage pour ça», a indiqué M. Boisvert.

Le vice-président Affaires publiques a bon espoir que Davie obtienne, au cours des prochains mois, des contrats pour construire trois autres traversiers.

Deux navires sont aussi en conversion sur le chantier lévisien dont  le NGCC Jean Goodwill et le NGCC Vincent Massey.

Les plus lus

Le marché immobilier grouille à Lévis

Les récentes statistiques du marché immobilier résidentiel viennent d’être dévoilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Selon ces données, Lévis a vu ses ventes bondir dans le second trimestre de l’année en cours, mais les prix sont restés somme toute stables.

Nouvelle radio basée à Lévis

Basée à Lévis, l’entreprise Notre Média lance aujourd'hui sa radio Web, NIKY Radio. Si le nouveau média s’adresse d’abord et avant tout à des auditeurs provenant de partout en province et même de la planète, plusieurs voix bien connus dans la région pourront y être entendues.

La Chambre de commerce de Lévis a un nouveau président

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a tenu son assemblée générale, le 11 septembre. En plus du bilan, des bons coups de l’année écoulée et des enjeux à venir, les nouveaux membres de son conseil d’administration ont été désignés.

Une philosophie derrière ces paniers de produits locaux

Depuis quelques années déjà, les paniers d’aliments locaux, que ce soit fruits, légumes, viandes ou produits laitiers, sont en vogue et permettent aux agriculteurs de s’assurer d’un revenu stable. La plupart d’entre eux garantissent fraîcheur et aliments certifiés biologiques. Derrière ce modèle se cache une façon différente de vivre et de voir les choses.

Grève des chauffeurs de taxi ce jeudi

Plusieurs chauffeurs de taxi de Lévis prendront part, ce jeudi, à la grève tournante que les chauffeurs de taxi de partout au Québec ont amorcée aujourd’hui.

Un pub ludique à Saint-Romuald

C’est le 20 septembre que le Joker pub ludique ouvrira ses portes à Saint-Romuald, dans le Complexe Pôle Sud de Logisco.

L’aventure Face aux dragons de Lévis est terminée

Via un message sur son site Web, le concours Face aux dragons de Lévis, initiative pour les jeunes qui souhaite mettre sur pied une entreprise, a annoncé la non-reconduction de ce dernier, le 9 septembre dernier.

Acquisition pour le Groupe Autobus Auger

L’entreprise lévisienne Groupe Autobus Auger a annoncé, le 10 septembre, qu’elle a acquis Autobus La Mauricie, une entreprise établie à Shawinigan.

Entretien avec la nouvelle directrice générale de la CCL

Le 23 avril dernier, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) annonçait l’embauche de sa nouvelle directrice générale, Marie-Josée Morency, une femme d’affaires qui a notamment rempli pareilles fonctions au sein de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord de 2010 à 2017. Maintenant qu’elle s’est acclimatée à son nouveau milieu de travail, voici une entrevue réalisée par le Journal (JDL...

Nouvel outil pour les entreprises : Action main-d’œuvre Lévis

Bien au fait de la pénurie de main-d’œuvre sur son territoire, la Ville de Lévis a mis sur pied un guichet unique appelé Action main-d’œuvre Lévis qui appuie les entreprises en ce qui concerne les enjeux de main-d’œuvre, le 18 septembre dernier. Ce projet a nécessité un investissement de 300 000 $ de la Ville.