Les entrepreneurs du secteur du tourisme doivent innover afin de recruter pour la saison estivale qui est à leurs portes. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

En vue de la saison estivale, l’industrie du tourisme a lancé la campagne de recrutement Mon emploi en tourisme afin de combler les nombreux postes vacants auprès des entreprises des régions du Québec. Selon une estimation du ministère du Tourisme, au moins 720 postes seront à combler en Chaudière-Appalaches.

«On a cru bon de s’investir dans une démarche de sensibilisation afin d’expliquer aux gens les besoins de l’industrie du tourisme, mais aussi pour valoriser les emplois en tourisme», lance d’emblée Richard Moreau, directeur général de Tourisme Chaudière-Appalaches.

Ce dernier souligne que les besoins criants sont surtout axés dans les secteurs de la restauration et de l’hôtellerie. Même que quelques mesures extraordinaires ont été mises en place l’année dernière par certaines entreprises, notamment de fermer boutique le temps d’une semaine en haute saison afin de donner un peu de répit aux travailleurs.

«Chaudière-Appalaches est historiquement la région du Québec avec le plus bas taux de chômage et ça fait des années que ça dure. C’est certain que notre milieu est très impacté», affirme M. Moreau.

Dans ce contexte difficile, plusieurs solutions au problème de pénurie de main-d’œuvre ont été trouvées par le milieu touristique, relate le directeur général. Tout d’abord, l’adaptation d’un horaire de travail qui permet l’intégration de retraités ou semi-retraités dans ces entreprises, le recrutement de personnes issues de l’immigration, qui constituent déjà un bon groupe de travailleurs dans le milieu, et l’adaptation à la hausse des conditions de travail et des salaires.

Un creux démographique

 Selon le directeur général de Tourisme Chaudière-Appalaches, cette pénurie s’explique par un creux démographique qui devrait se combler en 2023-2024.

«Il y a un creux dans le nombre d’élèves dans le domaine du tourisme. Ce n’est pas nécessairement relié à l’intérêt pour le milieu, mais plutôt au contexte démographique qui fait qu’il y a moins de jeunes, avance M. Moreau. Ce creux démographique arrive à un moment où l’économie touristique n’a jamais aussi bien roulé au Québec. Nous sommes dans une conjoncture qui fait en sorte que plusieurs entrepreneurs en arrachent.»

Aux yeux de Richard Moreau, il est certain que les emplois en tourisme sont intéressants pour les étudiants étant donné que plusieurs de ces postes offrent la possibilité d’un travail à temps partiel après la saison estivale.

Une industrie qui ne cesse de croître

 «L’industrie du tourisme mondiale est en plein essor. La Chaudière-Appalaches est dans une cinquième année de progression en termes d’achalandage et de revenus auprès des entreprises», souligne le directeur général. Au Québec, le tourisme représente 2,5 % du PIB.

Pour M. Moreau, il est évident que les infrastructures et les services entourant l’industrie du tourisme ont aussi un impact sur la qualité de vie des citoyens de la région. «Prenons les pistes cyclables à Lévis, par exemple. Elles ont été mises en place pour le tourisme, mais les citoyens en bénéficient également», mentionne-t-il.

L’industrie du tourisme est vitale au Québec et jouit du support marqué des gouvernements du Canada et du Québec.

«Au Québec, le tourisme représente 15,7 G$ et près de 400 000 emplois. On peut être fier de notre territoire. Les gouvernements comprennent de mieux en mieux la portée et tout le potentiel de l’industrie. C’est un milieu qui peut devenir très intéressant pour l’économie de notre pays. C’est pourquoi on veut valoriser ce type d’emploi», conclut le directeur général de Tourisme Chaudière-Appalaches.

Les plus lus

Coco Frutti ouvre ses portes à Lévis

C’est à Lévis que Coco Frutti a choisi d’inaugurer la 20e succursale de la jeune chaîne, le 15 juillet dernier.

Le Tigre Géant débarque à Lévis

C’est dans les anciens locaux du mail des Galeries du Vieux-Fort que le premier commerce Tigre Géant à s’installer à Lévis ouvrira ses portes samedi, le 27 juillet.

Rose Noire Boutique s’installe dans le Vieux-Lévis

Ensemble depuis quatre ans, le jeune couple formé de Mathieu Guay et de Jimena Hernandez a choisi de faire de sa passion un métier, en ouvrant sa propre boutique de vêtements sur la côte du Passage.

Un atelier pour camions lourds à Bellechasse dès l’automne

L’entreprise Pro-Diesel, qui se spécialise en mécanique diesel de camions, ouvrira un tout nouvel atelier de mécanique générale et spécialisée pour camions lourds dans le parc industriel de Saint-Anselme, en septembre prochain.

Le Centre Camion Lévis inauguré

Le Centre Camion Lévis, division de Garage H-Ls. Bégin de Saint-Georges-de-Beauce, a inauguré, en juin, ses nouveaux locaux situés au 57, rue John-A.-Scott à Breakeyville, lors d’un méchoui en compagnie de clients, employés et partenaires.

Recyclage : la Société Via augmente ses tarifs

Important centre de tri situé à Lévis, la Société Via se voit forcée d’augmenter considérablement ses tarifs pour retrouver l’équilibre budgétaire.

Une philosophie derrière ces paniers de produits locaux

Depuis quelques années déjà, les paniers d’aliments locaux, que ce soit fruits, légumes, viandes ou produits laitiers, sont en vogue et permettent aux agriculteurs de s’assurer d’un revenu stable. La plupart d’entre eux garantissent fraîcheur et aliments certifiés biologiques. Derrière ce modèle se cache une façon différente de vivre et de voir les choses.

Le Chantier Davie pourrait avoir ce qu’il réclame

Le gouvernement fédéral a annoncé le renouvellement de six brise-glaces afin de remplacer la flotte vieillissante de la Garde Côtière, le 2 août. De plus, le fédéral a ouvert une ronde de qualifications afin qu’un troisième chantier maritime joigne la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), une opportunité que le Chantier Davie saisira sans faute.

L’immigration, remède au manque de personnel

C’est bien connu, la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches, et plus largement au Québec, est une situation qui s’est généralisé au cours des dernières années dans plusieurs domaines d’activité professionnelle. Le vieillissement de la population, mélangé à la glorification de la spécialisation de l’emploi et au recul des métiers de terrain créent des problèmes d’embauche dans des commerce...

Une entrepreneure lévisienne se démarque

C’est le 12 juin qu’avait lieu le 21e Gala des Grands Prix Desjardins du Défi OSEntreprendre au Palais Montcalm de Québec. Deux projets de la Chaudière-Appalaches ont rayonné lors de la conclusion provinciale du concours entrepreneurial, dont celui de la Lévisienne Leattytia Badibanga.