Un nouveau quartier devrait être érigé dans le secteur de Saint-Nicolas, le projet porte le nom de Cocité Lévis. CRÉDIT : COURTOISIE

Le Journal a appris que le Groupe Humaco, entreprise en développement immobilier, veut développer un nouveau quartier résidentiel et commercial du côté de Saint-Nicolas à la tête des ponts. Cocité Lévis est le nouveau projet du promoteur et directeur associé chez Humaco Stratégies, David Leblond.

Toujours en phase embryonnaire, Cocité Lévis tire son nom d’une fusion entre les mots «collaboration» et «cité» à l’image de la démarche de l’entreprise, assure M. Leblond. «Je pense que la nouvelle façon de développer ce genre de projet, c’est d’être à l’écoute de toutes les parties prenantes que ce soit les villes, les paliers gouvernementaux ou les citoyens», partage-t-il.

Pour le moment, l’étendue du terrain que possède l’entreprise est de 600 000 pieds carrés. Sans mettre de pression aux résidents du coin, Humaco Stratégies tentera d’agrandir ses avoirs si les citoyens du secteur sont ouverts à une proposition de leur part. L’entreprise cherche à établir un lien de confiance avec les citoyens par une approche collaborative, c’est pourquoi ils se sont dotés d’experts dans la consultation du milieu. «Avant tout, nous voulons être de bons voisins pour ceux qui sont déjà implantés», souligne l’instigateur du projet.

Pour l'instant, l’entreprise n’a toujours pas déposé de projet à la Ville. Elle l’a, par contre, rencontré afin de développer une ébauche qui reflétera la vision de la Ville qui souhaite requalifier ce secteur de Lévis. «On veut vraiment faire nos devoirs et déterminer les besoins de l’ouest de la ville», explique M. Leblond.

La nature au beau milieu de ville

Situés en bordure du fleuve Saint-Laurent et majoritairement boisés, les 600 000 pieds carrés appartenant à Humaco ne seront pas dénaturés, selon le promoteur. Pour lui, l’objectif est de préserver une forte partie de la nature afin de créer un milieu où la nature et la ville pourront se marier. C’est ce qui fait de cet emplacement, un territoire de choix.

Le projet sera doté d’une mixité entre le résidentiel et le commercial et d’une proximité des services. De plus, M. Leblond souhaite que le quartier soit bien desservi par le transport actif et en commun.

La plupart des aspects de Cocité Lévis sont encore inconnus ou en cours de développement. Pour le moment, l’investissement qu’une telle construction représente n’est toujours pas connu, tout comme le nombre de foyers qu’elle pourra accueillir.

Selon le directeur associé, les plans du projet seront plus concrets d’ici l’automne prochain.

Les plus lus

Coco Frutti ouvre ses portes à Lévis

C’est à Lévis que Coco Frutti a choisi d’inaugurer la 20e succursale de la jeune chaîne, le 15 juillet dernier.

Le Tigre Géant débarque à Lévis

C’est dans les anciens locaux du mail des Galeries du Vieux-Fort que le premier commerce Tigre Géant à s’installer à Lévis ouvrira ses portes samedi, le 27 juillet.

Rose Noire Boutique s’installe dans le Vieux-Lévis

Ensemble depuis quatre ans, le jeune couple formé de Mathieu Guay et de Jimena Hernandez a choisi de faire de sa passion un métier, en ouvrant sa propre boutique de vêtements sur la côte du Passage.

Un atelier pour camions lourds à Bellechasse dès l’automne

L’entreprise Pro-Diesel, qui se spécialise en mécanique diesel de camions, ouvrira un tout nouvel atelier de mécanique générale et spécialisée pour camions lourds dans le parc industriel de Saint-Anselme, en septembre prochain.

Le Centre Camion Lévis inauguré

Le Centre Camion Lévis, division de Garage H-Ls. Bégin de Saint-Georges-de-Beauce, a inauguré, en juin, ses nouveaux locaux situés au 57, rue John-A.-Scott à Breakeyville, lors d’un méchoui en compagnie de clients, employés et partenaires.

Recyclage : la Société Via augmente ses tarifs

Important centre de tri situé à Lévis, la Société Via se voit forcée d’augmenter considérablement ses tarifs pour retrouver l’équilibre budgétaire.

Le Chantier Davie pourrait avoir ce qu’il réclame

Le gouvernement fédéral a annoncé le renouvellement de six brise-glaces afin de remplacer la flotte vieillissante de la Garde Côtière, le 2 août. De plus, le fédéral a ouvert une ronde de qualifications afin qu’un troisième chantier maritime joigne la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), une opportunité que le Chantier Davie saisira sans faute.

Une philosophie derrière ces paniers de produits locaux

Depuis quelques années déjà, les paniers d’aliments locaux, que ce soit fruits, légumes, viandes ou produits laitiers, sont en vogue et permettent aux agriculteurs de s’assurer d’un revenu stable. La plupart d’entre eux garantissent fraîcheur et aliments certifiés biologiques. Derrière ce modèle se cache une façon différente de vivre et de voir les choses.

L’immigration, remède au manque de personnel

C’est bien connu, la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches, et plus largement au Québec, est une situation qui s’est généralisé au cours des dernières années dans plusieurs domaines d’activité professionnelle. Le vieillissement de la population, mélangé à la glorification de la spécialisation de l’emploi et au recul des métiers de terrain créent des problèmes d’embauche dans des commerce...

Une entrepreneure lévisienne se démarque

C’est le 12 juin qu’avait lieu le 21e Gala des Grands Prix Desjardins du Défi OSEntreprendre au Palais Montcalm de Québec. Deux projets de la Chaudière-Appalaches ont rayonné lors de la conclusion provinciale du concours entrepreneurial, dont celui de la Lévisienne Leattytia Badibanga.