CRÉDIT : COURTOISIE

Le dévoilement du projet Umano, évalué à 900 M$, a eu lieu lundi, en la présence d’élus et de plusieurs partenaires. Le promoteur et président du Groupe CSB, Stephen Boutin, a présenté sa vision immobilière inspirée du «Live, work, shop and play» dont les sept phases, comportant plus de 2 000 unités d’habitation, devraient s’échelonner sur la prochaine décennie.

«Beaucoup plus qu’un projet immobilier, Umano c’est une nouvelle conception de l’occupation du territoire, avec une trame urbaine et architecturale moderne dans un secteur recherché», a d’emblée lancé Stephen Boutin, dont l’équipe planche depuis plusieurs années sur ce milieu où il sera possible de vivre, de travailler, de s’amuser et de faire des emplettes.

Ce dernier s’est d’ailleurs entouré d’une trentaine de partenaires, comme Les Habitations du Golf, Groupe immobilier Brochu, D.S.B.D inc., Logis SLM inc. et Groupe Château Bellevue. Il est prévu, pour favoriser la mixité des usages et des clientèles, que chacun construise un ou des bâtiments à vocation particulière et offrant différents niveaux de services.

Appartements, coopératives, condominiums, maisons de ville et même une résidence de type évolutive pour aînés autonomes et en perte d’autonomie verront le jour. «En termes de gabarit et de gamme de prix, il y en aura pour tous les goûts, pour tous les âges, pour toutes les bourses», a précisé M. Boutin. 

Une mini-ville au centre-ville

C’est en effet un pôle résidentiel et commercial qui verra le jour dans le secteur Desjardins et qui contribuera, comme l’espère le promoteur, à opérer un changement de visage au centre-ville de Lévis. Situé derrière le golf de Lévis, à proximité des grands axes routiers que sont l’autoroute 20 et les boulevards Guillaume-Couture et Alphonse-Desjardins, l’existence d’Umano reposera sur la proximité des services et des espaces verts.  

Avec 69 000 m2 réservés au commercial, ce sont 1 200 travailleurs qui pourront trouver leur compte dans le quartier, aux côtés des familles, des étudiants, des professionnels et des aînés. Le promoteur a également fait part de sa volonté de naturalité, d’où la présence d’espaces de vie naturels en quantité, de trois parcs thématiques accessibles au grand public, d’un jardin communautaire et d’un réseau de sentiers de 11 km destiné à encourager le transport actif et les saines habitudes de vie. Pour ce faire, on estime que 90 % des stationnements seront souterrains. De plus, une esplanade publique et un pavillon événementiel feront office de lieux de rencontre, d’expositions, de spectacles ou de marchés publics. La réalisation de l’esplanade devrait débuter en 2020.

Un chantier qui s’élargit

On a également procédé à la coupe de ruban officielle visant à inaugurer le prolongement du boulevard Étienne-Dallaire. Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, était sur place pour témoigner son enthousiasme quant à la concrétisation de ce projet. Il considère ce déploiement de l’un des plus gros projets que la Ville ait connus comme l’inauguration du symbole de la densification et d’un pôle structurant pour le développement.

«Le prolongement du boulevard Étienne-Dallaire que nous inaugurons aujourd’hui démontre que nos actions pour maintenir l’attractivité de Lévis portent fruit. Le développement routier dans le pôle Desjardins s’inscrit dans le cadre de la densification de nos deux grands pôles urbains et plus largement dans la stratégie de développement résidentielle, industrielle et commerciale de la Ville», a lancé le maire.

Puisque le boulevard Étienne-Dallaire permet désormais d’accéder à la jonction du futur prolongement de la rue Saint-Omer, le maire affirme considérer ce dernier comme la prochaine étape destinée à désengorger Alphonse-Desjardins, en 2019 et 2020. Il a aussi réitéré la volonté du conseil municipal de créer un boulevard urbain et de mettre l’accent sur le transport structurant en commun à partir de 2021.

En raison des négociations toujours en cours, les bannières des entreprises qui occuperont les espaces à bureaux et les locaux commerciaux ne sont toujours pas connues, mais le Groupe CSB prévoit les annoncer au fur et à mesure que des ententes seront conclues.

Au moment d’écrire ces lignes, le coup d’envoi des premiers jalons de ces espaces de vie était lancé et certains édifices sortaient déjà de terre, alors que des investissements de 200 M$ sont prévus pour les constructions débutées dès cette année. 

Les plus lus

Coco Frutti ouvre ses portes à Lévis

C’est à Lévis que Coco Frutti a choisi d’inaugurer la 20e succursale de la jeune chaîne, le 15 juillet dernier.

Le Tigre Géant débarque à Lévis

C’est dans les anciens locaux du mail des Galeries du Vieux-Fort que le premier commerce Tigre Géant à s’installer à Lévis ouvrira ses portes samedi, le 27 juillet.

Rose Noire Boutique s’installe dans le Vieux-Lévis

Ensemble depuis quatre ans, le jeune couple formé de Mathieu Guay et de Jimena Hernandez a choisi de faire de sa passion un métier, en ouvrant sa propre boutique de vêtements sur la côte du Passage.

Un atelier pour camions lourds à Bellechasse dès l’automne

L’entreprise Pro-Diesel, qui se spécialise en mécanique diesel de camions, ouvrira un tout nouvel atelier de mécanique générale et spécialisée pour camions lourds dans le parc industriel de Saint-Anselme, en septembre prochain.

Le Centre Camion Lévis inauguré

Le Centre Camion Lévis, division de Garage H-Ls. Bégin de Saint-Georges-de-Beauce, a inauguré, en juin, ses nouveaux locaux situés au 57, rue John-A.-Scott à Breakeyville, lors d’un méchoui en compagnie de clients, employés et partenaires.

Recyclage : la Société Via augmente ses tarifs

Important centre de tri situé à Lévis, la Société Via se voit forcée d’augmenter considérablement ses tarifs pour retrouver l’équilibre budgétaire.

Le Chantier Davie pourrait avoir ce qu’il réclame

Le gouvernement fédéral a annoncé le renouvellement de six brise-glaces afin de remplacer la flotte vieillissante de la Garde Côtière, le 2 août. De plus, le fédéral a ouvert une ronde de qualifications afin qu’un troisième chantier maritime joigne la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), une opportunité que le Chantier Davie saisira sans faute.

Une philosophie derrière ces paniers de produits locaux

Depuis quelques années déjà, les paniers d’aliments locaux, que ce soit fruits, légumes, viandes ou produits laitiers, sont en vogue et permettent aux agriculteurs de s’assurer d’un revenu stable. La plupart d’entre eux garantissent fraîcheur et aliments certifiés biologiques. Derrière ce modèle se cache une façon différente de vivre et de voir les choses.

L’immigration, remède au manque de personnel

C’est bien connu, la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches, et plus largement au Québec, est une situation qui s’est généralisé au cours des dernières années dans plusieurs domaines d’activité professionnelle. Le vieillissement de la population, mélangé à la glorification de la spécialisation de l’emploi et au recul des métiers de terrain créent des problèmes d’embauche dans des commerce...

Une entrepreneure lévisienne se démarque

C’est le 12 juin qu’avait lieu le 21e Gala des Grands Prix Desjardins du Défi OSEntreprendre au Palais Montcalm de Québec. Deux projets de la Chaudière-Appalaches ont rayonné lors de la conclusion provinciale du concours entrepreneurial, dont celui de la Lévisienne Leattytia Badibanga.