Avec le SaClean, Simon Bordeleau veut donner un outil aux travailleurs qui doivent se laver fréquemment les mains, comme les livreurs des restaurants.� CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN

Au cours des derniers mois, Simon Bordeleau, un entraîneur lévisien en gymnastique, a décidé de mettre l’épaule à la roue afin de participer à la lutte contre la COVID-19. Le résident de Charny a développé un lave-mains portatif, le SaClean, qu’il espère bientôt lancer sur le marché.

«Lors du premier confinement, au printemps dernier, j’ai eu beaucoup de temps libre et je trouvais ça triste que des enfants ne puissent aller s’amuser dans un parc comme ils n’avaient pas accès à un équipement pour se laver fréquemment les mains. C’est là que j’ai eu l’idée de créer un lave-mains portatif pour régler ce problème», a d’emblée expliqué celui qui œuvre au sein du programme sports-études de l’École Pointe-Lévy.

Après avoir obtenu un brevet provisoire en mai pour son idée, Simon Bordeleau s’est par la suite attelé à transformer ce qui avait germé dans son cerveau en un produit concret. Après avoir trouvé les tissus antibactériens qui allaient permettre au SaClean d’être sécuritaire, étanche et imperméable, le Lévisien a pu peaufiner son concept et développer quatre prototypes.

En raison de son travail, Simon Bordeleau a rapidement pu tester sa création et découvrir de potentiels clients pour cette dernière : les travailleurs essentiels. Concrètement, le SaClean est un sac-banane composé de deux poches où une personne peut y verser du gel hydroalcoolique. Son utilisateur n’a donc plus besoin de se déplacer pour se laver les mains, mais qu’à n’utiliser le SaClean pour obtenir du gel nettoyant.

«Les utilisateurs du SaClean n’ont plus à se demander où se trouve la bouteille de Purell ou à devoir se déplacer pour se laver les mains. Ce qui est bien de ma création, c’est qu’avec la présence du sac sur toi, tu n’oublies pas de te désinfecter les mains puisqu’il agit comme une sorte de rappel et tu as accès à assez de gel hydroalcoolique pour effectuer des dizaines de désinfections», a illustré M. Bordeleau.

Passer à la prochaine étape

Afin que les citoyens puissent acquérir le SaClean, Simon Bordeleau a lancé une campagne de sociofinancement afin de recueillir les 3 000 $ nécessaires pour lancer la production du sac, qui sera produit par une broderie de Rivière-du-Loup. Au moment d’écrire ces lignes, le résident de Charny avait récolté 1 630 $.

«J’aimerais que la campagne connaisse le succès afin de faire connaître le produit et permettre le lancement de la production. J’aime bien mon travail, alors je ne veux pas que le SaClean devienne ma principale occupation. Je suis d’ailleurs à la recherche d’un distributeur qui sera responsable de placer mon produit dans de grands magasins. Cela me permettrait d’avoir moins de gestion sur les épaules», a souligné Simon Bordeleau.

Pour en savoir plus sur le SaClean ou pour participer à la campagne de sociofinancement, vous pouvez consulter le laruchequebec.com/saclean.

Les plus lus

Saint-Nicolas accueillera une succursale de Pizza Salvatoré

Pizza Salvatoré a annoncé, le 5 février, qu'elle ouvrira une succursale à Saint-Nicolas. La nouvelle pizzeria s’installera dans l’édifice situé au 1365, route des Rivières. L’ouverture est prévue pour le 20 avril prochain.

S’ouvrir à la diversité culturelle une poupée à la fois

Le Longueuillois Gaëtan Etoga et le Lévisien Yannick Nguepdjop se sont lancés en affaires en décembre dernier alors qu’ils ont fondé Ymma Canada, une entreprise qui produit des jouets à l’image des gens issus de la diversité culturelle. Les deux entrepreneurs souhaitent offrir bien plus que des poupées à la société.

Le Club de golf Beaurivage ressuscite

Deux résidents de Saint-Étienne-de-Lauzon, Véronique Girard et Jean-Guy Sylvain, se sont portés acquéreurs du Club de golf de Beaurivage, le 29 janvier dernier. L’homme d’affaires lévisien qui est propriétaire de plusieurs hôtels, dont Le Concorde à Québec, ainsi que son associée veulent relancer les activités du club de golf de Saint-Étienne, qui avait fermé ses portes au printemps 2020.

Logisco poursuitsa croissance

Le groupe immobilier Logisco a annoncé, le 2 février, des investissements sur la Rive-Nord et sur la Rive-Sud de Québec totalisant 63 M$ pour l’année 2021. Avec cette somme, l’entreprise lévisienne pourra construire au cours des 12 prochains mois 4 nouveaux immeubles totalisant 293 appartements locatifs à Sainte-Foy, Lebourgneuf et Saint-Romuald.

Créer un produit pour lutter contre la pandémie

Au cours des derniers mois, Simon Bordeleau, un entraîneur lévisien en gymnastique, a décidé de mettre l’épaule à la roue afin de participer à la lutte contre la COVID-19. Le résident de Charny a développé un lave-mains portatif, le SaClean, qu’il espère bientôt lancer sur le marché.

Six décennies d’existence pour Groupe Autobus Auger

La dernière année a marqué un cap important dans l’histoire du Groupe Autobus Auger. Le transporteur de Saint-Romuald, un important joueur de l’industrie dans la grande région de Québec, a célébré son 60e anniversaire d’existence.

Le STTCFDR critique la Coopérative funéraire des Deux Rives

Par voie de communiqué, le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la Coopérative funéraire des Deux Rives (STTCFDR) a fait une sortie, le 8 février, pour déplorer les conditions actuelles de travail. Le groupe a alors déploré le «surmenage, le manque de reconnaissance, la mauvaise gestion de l’organisation et de ses effectifs ainsi que la pénurie de main-d’œuvre» et a demandé le retour ...

Troisième lien : des Bellechassois veulent un tracé avantageux

Un regroupement de gens d’affaires provenant, notamment, de la Chambre de commerce Bellechasse-Etchemins a lancé le comité Bellechasse 3e lien afin de récolter l'opinion des Bellechassois sur l’emplacement de futur lien interrives. Ces derniers souhaiteraient le voir se construire selon l’ancien tracé à l’est plutôt que de centre-ville à centre-ville.

Maurice Tanguay nous a quittés

Maurice Tanguay, l’homme d’affaires et philanthrope lévisien bien connu, est décédé le 25 février en après-midi à sa résidence, entouré de ses proches. Il était âgé de 87 ans.

Nouveau président pour Lafontaine

Lafontaine a annoncé, le 18 janvier, la nomination de Mathieu Lafontaine au poste de président de cette entreprise lévisienne spécialisée en travaux d’infrastructure de génie civil. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Mathieu Lafontaine prend officiellement la direction de l’entreprise familiale qui célébrait, en 2020, ses 45 ans d’existence.