CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT - Sur la photo, de gauche à droite, Marc picard, Mathieu Lacombe, Stéphanie Lachance et Isabelle Lecours.

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a annoncé le 25 août, l’ajout de 535 nouvelles places dans les services de garde éducatifs à l’enfance de la région de la Chaudière-Appalaches. Il en a fait l’annonce accompagné de l’adjointe parlementaire du ministre de la Famille et députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, et de la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours.

Le nombre de places supplémentaires dans la province, promis en octobre dernier par le ministre de la Famille, est maintenant de 9 014, c’est-à-dire plus du double de ce qui était prévu lors de l’appel de projets.

Dans la région, 18 projets seront réalisés d’ici les deux prochaines années, dont 7 à Lévis et 8 dans Bellechasse, soit respectivement 88 et 313 nouvelles places. Ce qui signifie que «la région qui souffre d’un des plus gros déficits au Québec pourrait être en équilibre d’ici 2 ans».

Le délai de réalisation d’un nouveau centre de la petite enfance (CPE) a été réduit et le gouvernement se dit prêt à mettre des places dans des locaux temporaires le temps que les travaux soient complétés.

«On a reçu énormément de projets. Ça témoigne que les besoins sont là, mais aussi que la région est mobilisée. Les gens sont vraiment prêts à se relever les manches et à participer avec nous à régler le problème», a affirmé Mathieu Lacombe, ministre de la Famille.

Actuellement, ce sont plus de 2 000 enfants qui sont inscrits sur la liste d’attente La Place 0-5 dans la région de la Chaudière-Appalaches.

«On est conscient qu’il reste des besoins. Cet automne, il y aura un nouvel appel de projets», a assuré M. Lacombe.

Bien que l’objectif soit de compléter le réseau et d’offrir une place pour chaque enfant, le ministre affirme qu’il va toujours rester des enfants sur la liste d’attente puisque «ce ne sont pas tous les enfants qui auront besoin d’une place demain matin».

Main-d’œuvre

«On doit permettre aux enfants de développer leur plein potentiel et on doit permettre à leurs parents de réintégrer le plus rapidement possible le marché du travail», a-t-il ajouté.

En effet, le manque de main-d’œuvre se fait bien sentir dans les différentes organisations et c’est aussi le cas pour les CPE.

«Nous avons deux défis, celui de construire suffisamment de CPE et de garderies pour que, physiquement, on ait l’espace nécessaire, puis d’avoir une main-d’œuvre suffisante pour être capable d’y arriver, a souligné Mathieu Lacombe. J’ai déposé un plan de main-d’œuvre pour le secteur de la petite enfance. La grosse mesure là-dedans, c’est un programme qui permettra aux étudiants de travailler deux jours par semaine dans le CPE ou la garderie et d’être rémunérés trois jours par semaine pendant qu’ils sont sur les bancs d’école pour décrocher leur diplôme en éducation à l’enfance.»

Les plus lus

Investissement Québec en soutien aux entreprises

Un an après qu’Investissement Québec en Chaudière-Appalaches se soit regroupé avec les bureaux régionaux du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) et ait intégré les équipes du Centre de recherche industrielle du Québec et d’export Québec, la société d’État représentant la Chaudière-Appalaches a soutenu financièrement les entreprises de la région à hauteur de 269 M$.

Un premier parc canin dans l’est de la ville

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a inauguré le 24 août, accompagné de Stephen Boutin président du Groupe CSB et des élus municipaux, le second parc canin lévisien. Celui-ci est situé à l’est de la ville dans le nouveau quartier UMANO, à l’arrière du campus de l’UQAR à Lévis.

L’accalmie du marché immobilier dans la RMR de Québec se poursuit

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) a constaté une diminution des inscriptions en vigueur ainsi que des ventes résidentielles dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, dont la Rive-Sud fait partie, en juillet comparativement à la même période l’année dernière.

Pénurie de main-d’œuvre : une nouvelle enquête est lancée

Les municipalités de la Chaudière-Appalaches et les organismes de développement économique de la région ont lancé une mobilisation à la fin août afin de réaliser une étude sur les impacts de la pénurie de main-d’œuvre.

Grève chez Colabor

Les travailleurs de l’entrepôt de Saint-Nicolas du distributeur alimentaire Colabor sont en grève cette semaine pour la première fois de leur histoire. Avec ce moyen de pression, les membres du syndicat affilié à la CSN veulent obtenir des gains salariaux.

La couture plus accessible

Isabelle Couture s’est mise à la couture il y a trois ans. Depuis, elle souhaite rendre accessible cette pratique qui bien souvent peut s’avérer plus dispendieuse que ce que l’on croit, en proposant aux Lévisiens, Au monde de la couture, un lieu où une multitude de machines à coudre seront mises à la disposition des visiteurs.

Lock-out à la Coopérative funéraire des Deux-Rives

En réaction au mandat de grève générale illimitée obtenu aujourd'hui par le syndicat représentant ses employés, la Coopérative funéraire des Deux Rives a annoncé vendredi qu'elle exerce son droit au lock-out.

Une entreprise fondée à Lévis obtient une Grande Distinction Desjardins

Le Centre Desjardins entreprises (CDE) Lévis-Lotbinière-Bellechasse et la Chambre de commerce de Lévis ont annoncé, à la mi-avril, que le deuxième récipiendaire de l’édition 2021 des Grandes Distinctions Desjardins est Aliments Martel.

Des places supplémentaires dans les CPE et garderies de la région

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a annoncé le 25 août, l’ajout de 535 nouvelles places dans les services de garde éducatifs à l’enfance de la région de la Chaudière-Appalaches. Il en a fait l’annonce accompagné de l’adjointe parlementaire du ministre de la Famille et députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, et de la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours.

Une bonne année pour Promutuel Assurance Rive-Sud

Promutuel Assurance Rive-Sud a convié ses membres-assurés, le 1er juin, à une assemblée annuelle virtuelle durant laquelle elle a dévoilé ses résultats pour l’année 2020. Pour l’exercice financier se terminant le 31 décembre 2020, la société mutuelle affiche un résultat d’assurance de 4 964 000 $, émanant notamment du répit en matière de sinistralité et des actions posées au cours des dernières an...