CRÉDIT : MERCEDES BOSQUET - UNSPLASH

Plusieurs acteurs de l’industrie des services funéraires, comme le Groupe Garneau, décrient depuis un certain temps un «manque de logique» quant aux normes sanitaires qui leur sont imposées. L’entreprise lévisienne demande notamment que ces dernières soient ajustées selon la taille des maisons funéraires.

Selon les dernières directives émises par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec, les maisons funéraires doivent respecter trois règles, selon le type d’événement tenu. Ainsi, lors de l’exposition d’un défunt, seulement 50 personnes à la fois peuvent être présentes dans le salon accueillant la cérémonie, avec possibilité de rotation.

Pour ce qui est des réceptions, les maisons funéraires doivent respecter les mêmes règles que les restaurants. Par contre, en ce qui a trait aux cérémonies funéraires à proprement parler, les maisons funéraires font face à deux choix. Si elles demandent le passeport vaccinal aux participants, elles peuvent accueillir 250 personnes qui portent le masque. Par contre, si elles ne demandent pas le passeport vaccinal aux participants, elles ne peuvent accueillir qu’un nombre précis de personnes, selon la taille de la salle qui accueille la cérémonie.

«Nous avons trois normes à surveiller si une famille endeuillée désire les trois événements qui sont tenus normalement lors de funérailles. C’est tellement compliqué et en plus, en ce qui a trait au passeport vaccinal, le gouvernement laisse l’odieux de la décision dans les mains des maisons funéraires. Je comprends que les cérémonies funéraires sont propices aux rapprochements, mais c’est un peu hypocrite de la part du gouvernement (de maintenir la vis très serrée aux maisons funéraires). Je ne peux pas croire que dix personnes qui vont au restaurant n’iront pas se faire un colleux dans le stationnement avant leur repas s’ils le désirent», a déploré Marie Eve Garneau, la directrice aux opérations du Groupe Garneau.

Modulation demandée

Comme d’autres acteurs de l’industrie funéraire, l’entreprise lévisienne aimerait que les normes sanitaires soient adaptées à la taille des installations des maisons funéraires.

«On devrait pouvoir avoir la possibilité d’accueillir davantage de personnes que le nombre permis si on peut respecter les mesures exigées, comme le respect d’une distance d’un mètre entre personnes portant un masque dans la salle accueillant la cérémonie. Dans nos complexes de Lévis et Saint-Romuald, on pourrait accueillir plus de 50 personnes, mais ce ne serait pas possible dans nos installations de Saint-Henri. On aimerait aussi que le gouvernement impose le passeport vaccinal s’il veut que cette mesure soit en place dans les maisons funéraires plutôt que de nous laisser l’odieux du choix. Je veux être claire, je ne veux pas l’abolition des autres mesures comme le port du masque. Nous aussi, on veut tout faire pour passer à travers cette cochonnerie (qu’est le coronavirus)», a argué Mme Garneau.

Pour sa part, le MSSS a rappelé que les autorités ont décidé d’y aller avec des allégements graduels afin d’éviter que la situation épidémiologique de la province se détériore.

«Des réflexions et des analyses sont toujours en cours quant à l’ajustement des différentes mesures sanitaires dans les salons funéraires. L’application du passeport vaccinal fait notamment partie des scénarios en analyse. Le ministère se fie à son équipe d’experts et aux recommandations et avis de l’Institut national de santé publique du Québec, lorsque disponibles, qui évaluent la situation épidémiologique quotidiennement, avant d’assouplir les mesures de tous les secteurs d’activité confondus. Il est trop tôt pour s’avancer sur la possibilité d’assouplissements supplémentaires ou leur nature, mais les équipes du ministère sont à pied d’œuvre afin d’ajuster les mesures sanitaires à la situation épidémiologique. Nous comprenons tout à fait que les familles et les proches souhaitent pouvoir se réunir lors de ces événements», a déclaré Marie-Louise Harvey, l’une des porte-paroles du MSSS.

Les plus lus

Une nouvelle gamme de vêtements pour les travailleurs basée à Lévis

L’entrepreneur lévisien Mario Fournier a récemment accouché d’un nouveau projet entrepreneurial avec Hugo Girard, le célèbre homme fort et animateur de télévision. Les deux hommes d’affaires ont lancé il y a un mois Hugo Strong, une nouvelle gamme de vêtements destinés principalement aux travailleurs.

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Une boulangerie ouvre ses portes à Saint-Nicolas

Ouverte depuis juillet dernier, la boulangerie artisanale Au Bonheur des Pains a été lancée par le boulanger d’expérience Cédric Marty. Au menu, pains artisanaux et pâtisseries boulangères.

Un dernier au revoir à Jacques Auger

La famille et les proches de Jacques Auger, l'homme d'affaires lévisien qui est derrière l'arrivée de McDonald's dans la grande région de Québec, a dévoilé, le 20 décembre, les détails entourant les funérailles de M. Auger.

Fermeture obligatoire de plusieurs commerces : Québec réactive un programme

Par voie de communiqué, le gouvernement du Québec a annoncé, le 20 décembre, la réouverture du volet Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM) pour soutenir les entreprises touchées par la nouvelle obligation de fermer leurs portes afin de freiner la propagation du coronavirus, notamment les bars, les cinémas et les salles de spectacles.

Poursuivre les combats

Si le variant Omicron fait également partie de ses préoccupations pour les prochains mois, la vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), Marie-Josée Morency, entend poursuivre son travail en 2022 pour obtenir des avancées dans les dossiers de la pénurie de la main-d’œuvre, le troisième lien et l’achat local. De plus, c’est lors de la prochaine année ...

Horaire des succursales de la SAQ et de la SQDC pour le temps des Fêtes

La Société des alcools du Québec (SAQ) et la Société québécoise du cannabis (SQDC) ont dernièrement dévoilé leur horaire respectif d'ouverture pour le temps des Fêtes.

Des coopérateurs lévisiens honorés

Le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) a honoré plusieurs personnalités, lors du Gala de l’Ordre du Mérite coopératif et mutualiste québécois qui s’est tenu le 14 septembre dernier. En plus de Dorimène Desjardins à titre posthume, d’autres Lévisiens ont été honorés par le CQCM lors de l’intronisation de deux cohortes à l’Ordre, soit celle de 2020 et 2021.

Travail au froid : la CNESST fait des rappels

Alors qu'une vague de froid polaire s'abat sur la province, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a rappelé l’importance de prévenir les risques liés à l’exposition au froid ainsi que les mesures à appliquer pour se protéger.

Ouvert ou fermé pendant le temps des Fêtes?

Le ministère de l'Économie et de l'Innovation a rappelé, le 23 décembre, les heures et les jours d'ouverture des établissements commerciaux pendant le temps des Fêtes.