CRÉDIT : ARCHIVES

À la suite de la séance du conseil municipal du 11 mars où des citoyens de Saint-Michel-de-Bellechasse ont contesté l’augmentation des salaires et des allocations de dépenses des élus municipaux, un regroupement de citoyens a été créé le 18 mars. Ce mouvement en a fait l’annonce via un communiqué de presse le 26 mars.

«Encouragé par la signature de plus de 400 citoyens s’opposant à ces augmentations, le comité, constitué actuellement de 20 personnes, s’est donné l’objectif de maintenir une opposition ferme à toute initiative et décision du conseil pouvant nuire au bien commun des citoyens de Saint-Michel. Des plaintes ont d’ailleurs été déposées auprès de la Commission municipale du Québec sur cette question et d’autres enjeux litigieux», a déclaré le regroupement dans le document transmis aux médias.

Le mouvement demande que le conseil «s’en tienne à une administration éthique et équitable». Concrètement, il demande que les augmentations de salaire et de l’allocation de dépenses des élus soient indexées selon l’indice des prix à la consommation à partir du 1er janvier 2019 ainsi que le salaire et l’allocation de dépenses soient révisés seulement en 2021 en fonction de la moyenne des salaires et allocations de toutes les municipalités de la MRC de Bellechasse.

De son côté, le maire de Saint-Michel, Éric Tessier, a justifié une nouvelle fois l’augmentation des salaires et des allocations de dépenses des élus municipaux dans une lettre transmise à ses concitoyens le 11 mars.

«Nous jugeons, à la majorité, que l’augmentation du salaire des élus retenue est responsable et que la rémunération se situe encore légèrement sous la moyenne avancée par la Fédération québécoise des municipalités, à la lumière des données 2017 recueillies à travers des municipalités au Québec. Dans les faits, cet ajustement représente moins de 13 000 $ au total pour l’année 2019, et ce, pour l’ensemble des élus. Avec la gouvernance de proximité que nous avons tous souhaitée, nous avons aujourd’hui un mandat beaucoup plus diversifié et des responsabilités majeures en ce qui concerne le développement économique, social et culturel, l’environnement ou la sécurité civile. La valorisation du rôle de l’élu et l’ajustement du traitement sont essentiels pour favoriser la venue de nouveaux candidats afin d’assurer l’avenir de nos institutions et de nos communautés», a écrit M. Tessier.

Les plus lus

Avenir des commissions scolaires : la CSDN présente son projet de réforme

Dans les dernières semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté au cabinet du ministre de l’Éducation du Québec le résultat de sa démarche lancée après le départ fracassant de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), en juin dernier, en lien avec l’avenir des commissions scolaires. En entrevue avec le Journal, le président de la CSDN, Jérôme Demers, a partagé...

Pauvreté des femmes en Chaudière-Appalaches : une problématique préoccupante

Le Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches (RGFCA) a dévoilé, le 23 septembre dernier, son État de la situation sur la pauvreté des femmes en Chaudière-Appalaches. L’étude a permis de confirmer que cet enjeu touche particulièrement les femmes de la région et qu’un déséquilibre net existe toujours entre les femmes et les hommes à ce niveau.

Les plans du Centre culturel de Lévis dévoilés

La conception du projet de l’agrandissement du Centre culturel de Lévis a été confiée à l’Atelier TAG de Montréal à l’issue d’un concours d’architecture. Les travaux pour réaliser l’investissement de 9 M$ commenceront en 2021.

Chaudière-Appalaches accueillera 20 nouveaux médecins de famille

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches prévoit et souhaite l’arrivée de 20 nouveaux médecins sur son territoire au cours de la prochaine année.

Logement social : le FRAPRU demande des engagements supplémentaires à Lévis

Par voie de communiqué, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) a profité de la Journée mondiale de l'habitat, le 7 octobre, pour déplorer qu'un quart des locataires de Lévis «paient trop cher pour se loger» et demander à tous les paliers de gouvernement d'agir pour s'attaquer à cette problématique.

Plainte citoyenne concernant l’état de l’avenue Taniata

Dans une lettre adressée à Guy Dumoulin, conseiller municipal du district Saint-Jean, remise à la Ville et différents médias, un citoyen de Saint-Jean-Chrysostome a fait part de son mécontentement concernant l’état d’une partie de l’avenue Taniata.

Transport adapté : accord entre la STLévis et le ROPHRCA

Par voie de communiqué, la Société de transport de Lévis (STLévis) et le Regroupement des organismes de personnes handicapées de la région Chaudière-Appalaches (ROPHRCA) ont annoncé, le 8 octobre, qu'ils ont récemment conclu un règlement à l’amiable relativement à une plainte collective de 14 clients du service de transport adapté de la STLévis.

Fermeture temporaire de la bibliothèque Pierre-Georges-Roy

La Ville de Lévis a temporairement fermé, le 4 octobre, la bibliothèque Pierre-Georges-Roy, située au 7, rue Monseigneur-Gosselin dans le Vieux-Lévis. Le tout permettra la réalisation de travaux au cours des prochains jours.

Des Lévisiens se mobilisent pour le climat

Le 27 septembre est marqué par la tenue de plusieurs manifestations à travers le monde dans le cadre de la journée mondiale de mobilisation pour le climat. Lévis n’échappe pas à ce mouvement international alors que plusieurs initiatives sont en cours pour demander une lutte plus énergique contre les changements climatiques.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 25 septembre

Voici un petit souvenir d’un excellent capitaine de bateau (1re photo). Gilles Lecompte est maintenant à la retraite et il en profite au maximum.