CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Pour une cinquième année consécutive, une édition lévisienne du Tour du Silence aura lieu le 15 mai. Lors de cette soirée, un groupe de cyclistes roulera en silence dans les rues de Lévis en mémoire de celles et ceux qui sont décédés lors d’accidents de la route.

«Par le Tour du Silence, nous voulons sensibiliser les automobilistes et les cyclistes au partage de la route et au respect. Avec nos partenaires, la Ville de Lévis et la Société de l’assurance automobile du Québec, nous offrirons cette année des éléments pédagogiques pour les cyclistes», a présenté l’organisateur de l'événement, Raynald Martin.

Rappelons que l’événement The Ride of Silence est né au Texas, en 2003. Chris Phelan souhaitait faire une action suite à la mort de son ami happé par un autobus alors qu’il roulait à vélo. En 2019, 450 tours sont organisés à travers le monde pendant le mois de mai dans le cadre de cette initiative.

Du côté de Lévis, les cyclistes sont attendus dès 18h au Vélooptimum, situé au 1896, route des Rivières à Saint-Nicolas. L'inscription se fera seulement sur place à partir de 16h30.

Le départ de la randonnée cycliste de 21 km, à une vitesse de 20 km/h, sera donné à 18h30. Une escorte policière sera assurée lors de la randonnée. Notons que le port du casque est obligatoire.

Nouveautés de cette année, un véhicule lourd sera présent ainsi que des tapis de sensibilisation pour les cyclistes.

«Deux contrôleurs routiers feront la démonstration des angles morts dans la conduite d’un véhicule lourd. Une occasion de mieux comprendre et surtout de mieux partager la route ensemble. Chaque année, nous augmentons le nombre de cyclistes qui viennent faire le Tour du Silence. L’année dernière nous étions plus de 200 à avoir roulé en silence. Pour l’édition ce cette année, nous voulons plus de gens afin de faire passer notre message à plus de monde», a conclu M. Martin.

Les plus lus

COVID-19 : Lévis est la région la plus touchée de la Chaudière-Appalaches

Puisque le ministère de la Santé a donné son autorisation pour dévoiler cette donnée, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) peut maintenant dévoiler le nombre de cas confirmés par MRC. Selon le dernier bilan du CISSS-CA, avec 82 cas confirmés, Lévis est la région de la Chaudière-Appalaches la plus touchée par la pandémie.

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Lévis et la grippe espagnole en octobre 1918

La ville de Lévis fut durement éprouvée par l’épidémie de grippe espagnole en 1918. Un parcours rapide des incontournables Dates Lévisiennes de Pierre-Georges Roy nous permet de mesurer l’ampleur du drame.

COVID-19 : l'état de la situation dans la région à 20h

Aucun nouveau cas confirmé n’a été comptabilisé en Chaudière-Appalaches, ce 17 mars. Dans la région, quatre personnes sont atteintes du Coronavirus. Le gouvernement du Québec a annoncé des mesures financières. À Lévis, de nouvelles consignes ont été données aux utilisateurs du transport en commun et par plusieurs organisations.

Coronavirus : c'est quoi l'isolement volontaire?

Le gouvernement du Québec recommande fortement à tous les voyageurs revenant dans la province de se placer en isolement volontaire de 14 jours pour éviter la propagation de la COVID-19. Mais qu'est-ce qu'on entend par isolement volontaire? Voici ce que les autorités provinciales et fédérales demandent concrètement aux voyageurs.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 à Charny

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a ouvert, ce matin, une clinique de dépistage à l'auto de la COVID-19 au Centre Paul-Gilbert, à Charny.

Des employés du CRDITSA inquiets

Des employés oeuvrant au siège social du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme (CRDITSA) du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), situé dans le complexe du Collège de Lévis, vivent dans l'inquiétude depuis quelques jours en raison d'un cas de contamination à la COVID-19.

Coronavirus : la situation dans la région à 20h

L'annonce plus tôt aujourd'hui de la mise en place de certaines restrictions par le gouvernement du Québec, dont l'interdiction de tenir des événements à l'intérieur réunissant plus de 250 personnes, en lien avec la crise du coronavirus a provoqué plusieurs bouleversements dans la région. Voici un résumé de ce que vous devez savoir.

Une deuxième résidence pour aînés lévisienne fortement touchée par la COVID-19

Dans son plus récent bilan, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé qu'un foyer de contagion à la COVID-19 a été découvert dans une deuxième résidence pour aînés lévisienne, le Manoir de l'arbre argenté.

La grippe espagnole et les autres épidémies à Lévis

Dans un premier article publié en ligne le 29 mars, on a constaté que la petite ville de Lévis fut fortement touchée par la grippe espagnole en 1918 avec quelque 51 morts et 2 484 personnes infectées en deux semaines sur une population de seulement 10 057 habitants. Il s’agit d’un bilan très lourd qui s’apparente aux tribulations de plusieurs autres villes québécoises, canadiennes et américaines.