CRÉDIT : ARCHIVES

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a annoncé, le 14 mai, la création de 681 postes permanents, dont 550 postes à temps complet pour ses infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes, préposés aux bénéficiaires (PAB) et auxiliaires aux services de santé et sociaux (ASSS).

Selon le CISSS, la création de ces postes permanents «permettra d’offrir une sécurité d’emploi aux employés à temps partiel qui ne détenaient pas de poste ou qui étaient sur des équipes volantes».

L’initiative est également l’une des mesures mises en place par le CISSS «pour contrer la pénurie de main-d’œuvre». Enfin, avec ces nouveaux postes, l’établissement anticipe aussi une diminution, à moyen terme, du temps supplémentaire et du temps supplémentaire obligatoire.

«C’est important, en contexte de pénurie de main-d’œuvre, d’offrir des emplois de qualité pour que notre personnel demeure au sein de notre organisation. Ces nouveaux postes deviendront ainsi plus stables parce qu’ils seront rattachés à des équipes. Cela viendra faciliter la cohésion des actions et la qualité des relations. Du point de vue de l’usager, cela assurera que les employés seront en nombre suffisant pour offrir les soins et les services», a soutenu le président-directeur général du CISSS, Daniel Paré. 

Dans son communiqué de presse pour annoncer la nouvelle, le CISSS a indiqué que la mesure a été rendue possible grâce à un «exercice rigoureux réalisé au cours de la dernière année, avec la collaboration des gestionnaires, des équipes et des partenaires syndicaux de l’établissement». Notons que cette décision ne nécessite pas d'investissement majeur de la part du CISSS puisque la majorité des personnes qui pourront profiter de la création de ces postes sont déjà à l'emploi de l'établissement.

Plus du tiers des postes dans le Grand Lévis

Plus précisément pour le secteur Alphonse-Desjardins (Lévis, Bellechasse, Lotbinière et Nouvelle-Beauce) du CISSS, l’initiative permettra la création de 275 postes, dont 225 à temps complet.

Pour ce secteur, 130 postes d’infirmières (104 à temps complet), 48 postes d’infirmières auxiliaires (35 à temps complet) et 97 postes de PAB et d’ASSS (86 à temps complet) ont été ajoutés.

Quant à eux, les secteurs Beauce-Etchemins, Montmagny-L’Islet et Thetford Mines ont respectivement obtenu 180 postes (128 à temps complet), 79 postes (67 à temps complet) et 147 (130 à temps complet).

Soulignons finalement que le CISSS ne pouvait indiquer la répartition des postes par hôpital et CHSLD.

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, jeudi, que trois autres Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Dans son plus récent bilan sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir que trois autres Lévisiens ont été infectés par le nouveau coronavirus.