CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

La valeur des propriétés unifamiliales et des condominiums baissera légèrement, selon le nouveau rôle triennal d’évaluation foncière qui entrera en vigueur le 1er janvier. À la Ville, on parle d’une stabilisation du marché immobilier.

La Ville de Lévis a déposé son rôle triennal d’évaluation foncière pour les années 2020-2021-2022. Son montant s’élève à 20,6 milliards $ pour un parc immobilier de près de 58 200 unités d’évaluation.

La valeur moyenne d’une résidence unifamiliale est passée de 292 000 $ à 290 000 $ par rapport au rôle précédent. La valeur moyenne d’un condominium est passée de 227 000 $ à 220 000 $. 

«C’est la tendance du marché qu’on observe actuellement», a noté Gilles Lehouillier qui considère que la variation n’est pas très significative. D’autant que dans les précédents rôles, «il y a eu des augmentations successives».

Plus de résidences sur le marché

«Disons que c’est stable. À - 1 %, on ne peut pas parler de gens qui vont dire que leur propriété perd de la valeur. C’est minime dans le coût de vente ou d’acquisition.» Cette stabilisation s’expliquerait par «une disponibilité sur le marché qui est plus grande».

Avec l’augmentation du nombre des personnes retraitées qui quittent leur logement pour une résidence pour aînés, de plus en plus nombreuses à Lévis, il y a «plus de résidences disponibles actuellement». «Les gens se départissent de leur propriété et ça met une pression sur la vente.» Le maire a plutôt évoqué l’intérêt des nouveaux acheteurs pour des biens neufs ou de nouvelles formes d’habitation, qu’une surabondance de maisons comme explication.

Commercial et terrains bénéficient de la densification

La valeur du secteur commercial a augmenté de 8 %. «Il va peut-être y avoir un peu plus de soubresauts dans certaines zones commerciales, surtout dans les pôles à haute concentration, comme à Saint-Romuald ou dans le nouveau quartier Miscéo. Là, on peut avoir des hausses plus significatives de la valeur, surtout des terrains, au niveau commercial. Ce sont des pôles majeurs de développement», a commenté Gilles Lehouillier.

Quant au prix des terrains vagues desservis, il a augmenté de 22 %. Les modifications du schéma d’aménagement par la municipalité qui permet désormais «une reconversion avec des projets plus significatifs» ont «amené une hausse de ces terrains», a constaté le maire. Davantage d’usages sont ainsi permis avec une plus grande densité.

«Comme on va implanter un réseau de transport structurant sur Guillaume Couture, on permet de monter plus en hauteur. Alors, quand les gens font l’évaluation, le prix a augmenté. Par exemple, dans le pôle commercial à Saint-Romuald, on était à 3 étages. Maintenant, on est rendu à 7 ou 8. »

Le nouveau rôle en ligne

Le rôle triennal d’évaluation foncière pour les années 2020 à 2022 peut être consulté en ligne au ville.levis.qc.ca à la section Taxes, permis et règlements, rubrique Taxes et évaluation foncière. La date limite pour demander une révision du dossier d’évaluation pour le rôle 2020-2021-2022 est fixée au 30 avril. 

Variations moyennes par catégories d’immeubles :

- résidences unifamiliales moyennes : -1 %

- condominiums : - 3 %

- six logements et plus : 10 %

- secteur commercial : 8 %

- secteur industriel : 8 %

- exploitations agricoles enregistrées : 9 %

- terrains vagues desservis : 22 %

Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Un autre Lévisien a contracté la COVID-19 au cours des derniers jours. C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, vendredi.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

COVID-19 : six mythes sur le masque

Tour à tour louangé ou désavoué, le port du masque semble, ces dernières semaines, avoir finalement gagné ses lettres de noblesse dans la majorité des pays qui ont enclenché leur déconfinement. Mais la teneur exacte de son efficacité reste difficile à établir. Le Détecteur de rumeurs survole six mythes sur le masque.

Des annonces pour la saison estivale à Lévis

Le maire de Lévis a annoncé plusieurs mesures pour les activités d’été, ce matin. 118 installations sportives extérieures vont rouvrir à partir de la semaine prochaine et 80 % de la demande en camp de jour sera comblée. Cet été, je parcours Lévis présentera aussi deux nouveaux parcours.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h15

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, mercredi, qu'un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été confirmé en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un nouveau cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Dans les 24 dernières heures, le Québec a recensé 68 nouveaux cas de COVID-19, dont un en Chaudière-Appalaches, à Lévis. De plus, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque serait obligatoire dans les transports en commun à partir du 13 juillet.

Une santé mentale fragilisée par la COVID-19

La pandémie causée par le nouveau coronavirus a changé les façons de faire de la société, si bien que les gens se sont retrouvés, du jour au lendemain, confinés à la maison face à plusieurs grands défis. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) fait état de la situation des impacts d’un tel changement sur la santé, mentale de la population sur le territo...