CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES - ARCHIVES

«On a été mal compris.» Le maire de Lévis est revenu sur ses déclarations concernant le projet de la Ville pour le parc des Chutes-de-la-Chaudière, le 10 février, en marge du conseil municipal. La Ville entendra les citoyens sur l’usage récréotouristique à développer sur le site.

«Je n’aurais pas dû moi-même sauter d’étapes en donnant des exemples», a admis Gilles Lehouillier. Et d’ajouter, «je n’aurais pas dû donner d’exemples finalement» concernant ses propos tenus avant le précédent conseil municipal du 27 janvier.

Il avait alors imaginé que l’aménagement du site «pourrait être divers projets qui vont nous être déposés et proposés, par exemple, des bassins aquatiques. […] On connaît (le Village vacances) Valcartier, ça pourrait être des activités similaires ou hôtelières aussi». 

L’usage récréotouristique maintenu

 Malgré l’opposition très vive manifestée par des organismes du milieu, le GIRAM et les Amis du parc des Chutes-de-la-Chaudière, le maire a toutefois maintenu le chiffre de 3 à 4 % du site qui sera consacré à un usage récréotouristique. Ce qui signifie pour Gilles Lehouillier d’avoir les équipements «minimaux» pour accueillir les 800 000 visiteurs annuellement.

«Le problème, c’est qu’on est en dessous du minimum. Les toilettes, c’est effrayant. On ne peut même pas dire qu’il y a des toilettes là. Il faut qu’on aménage comme on a fait à la Traverse. Ça va prendre un pavillon d’accueil et du stationnement», constate-t-il. C’est à «l’intersection des deux autoroutes» que les aménagements pourraient voir le jour.

La Ville annoncera prochainement la tenue d’une consultation publique qui devrait se tenir le 25 février prochain. «On va voir comment les gens vont nous orienter sur le volet récréotouristique, ce que les gens souhaiteraient voir. Et après, on va recevoir des projets. Est-ce qu’on pourra avoir sur le site une petite auberge, peut-être.»

Aux citoyens qui ont profité de la période de question précédant le conseil pour faire part de leurs inquiétudes quant au projet et aux risques, selon eux, de privatisation d’un espace naturel, le maire a répondu qu’ils pourront venir faire part de leurs commentaires lors de la consultation.

Gilles Lehouillier a précisé qu’aucun appel de projets ne sera lancé tant que la période de consultation sera en cours et que la nouvelle réglementation ne sera pas adoptée.

Ajouter une passerelle

 Le projet à venir s’inscrira dans la stratégie voulue par la municipalité «de redonner le fleuve et ses affluents à la population» et permettre l’accès aux rives des cours d’eau. «La qualité de vie est l’élément numéro un d’attractivité, assure-t-il. Si vous ne réussissez pas à développer le volet qualité de vie, vous n’attirez pas de monde chez vous.»

«Sur la Chaudière, l’aspect le plus spectaculaire qu’on ajoute, c’est qu’on veut traverser l’autoroute 20 et créer une zone de conservation qui va aller jusqu’à l’embouchure du fleuve», explique Gilles Lehouillier.

La municipalité évalue présentement la solidité des piliers du pont Garneau. «Si c’est assez solide, on mettrait une passerelle pour les piétons et les cyclistes.»


Les plus lus

Des bleuets pour la bonne cause

Dans le cadre d'une collecte de dons au profit de trois organismes communautaire, petits et grands pourront venir cueillir gratuitement des fruits à la Bleuetière DuRoy, à St-Étienne-de-Lauzon, les samedis 25 juillet, 1er et 8 août.

Lettre d'opinion - Un site qui a besoin d'amour

Il arrive parfois que l'ordre des choses établi soit bouleversé; dans une pièce avec un café, une plume s'éveille sur le tard, n'ayant ni crédit ni tribune pour se faire entendre. Incapable d'arrêter d'écrire, dans certain cas particulier, cela donna naissance, au début des années 1970, au phénomène du journalisme gonzo; le texte qui suit en est une tentative de ma part.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

COVID-19: un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Après près d’une semaine sans nouveau cas, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé une infection supplémentaire à la COVID-19, à Lévis. Depuis le début de la crise, 523 personnes ont contracté la maladie en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : quatre nouveaux cas dans la région

La «disparition» du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches n'aura duré que 24 heures. Selon les plus récentes données des autorités sanitaires, quatre résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.

Une maison des aînés et alternative à Saint-Étienne-de-Lauzon

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter

Sept personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs continue d'augmenter. Au Québec, le dernier bilan fait état de 145 nouveaux cas.

COVID-19 : de nouveaux cas dans la région

Quatre nouveaux cas infectés de nouveau coronavirus ont été répertoriés sur le territoire de la Chaudière-Appalaches recensent les données des dernières 24 heures au Québec, ce 2 août. Au total, 141 cas ont été ajoutés au compteur dans l’ensemble de la province.