CRÉDIT : CAPTURE D’ÉCRAN

Lors de leur conférence de presse respective ce 24 mars, les premiers ministres du Québec et du Canada, François Legault et Justin Trudeau, ont tenté de rassurer Canadiens et Québécois sur les conséquences de la crise causée par la pandémie de coronavirus et sont revenus sur les mesures prises par les gouvernements pour aider citoyens et entreprises, une aide qu’ils souhaitent voir acheminer au plus vite.

Ce mardi, 1 013 cas de personnes testées positives à la COVID-19 étaient confirmés au Québec, soit une augmentation de 385 cas.

Il y a 67 personnes atteintes par le virus qui sont hospitalisées (22 malades de plus qu’au précédent bilan), dont 31 sont en soins intensifs (11 personnes de plus qu’hier). Le nombre de décès est stable à 4.

Présentement, 2 500 personnes sont en attente d’un résultat au test et 12 200 personnes ont reçu un résultat négatif dans la province.

«C’est normal d’être stressé, a reconnu François Legault. La priorité pour les trois prochaines semaines, c’est d’éviter la contagion. Ce sont des mesures fortes pour que ça dure le moins longtemps possible.»

«Ce n’est pas pour rien qu’on a dit trois semaines, on espère que c’est la période pendant laquelle on va voir une stabilisation.»

À l’attention des personnes atteintes par la COVID-19 qui sont à la maison, le premier ministre a indiqué qu’elles doivent rappeler les services de santé si leur état se détériore. «Il faut que ces gens téléphonent pour être pris en charge et avoir une réévaluation.» «On ne les laisse pas en plan», a ajouté la ministre de la Santé Danielle McCann qui invite ceux qui en ont besoin à appeler leur médecin ou une clinique de santé.

Les soupers, «la pire chose à faire»

«La pire chose qu’on peut faire», a alerté François Legault, c’est organiser des soupers avec ses amis ou sa famille. «On se reprendra une fois que ça sera fini.» Si François Legault exclu pour l’instant de recourir à des amendes, il compte sur la «bonne foi» de chacun et le respect des consignes. 

Dans les situations de garde partagée des enfants, il a recommandé que l’enfant reste «idéalement avec le même parent», même si le plus important est de respecter les consignes.

Concernant les visites de logement en vue d’un déménagement, elles sont fortement déconseillées et à éviter «autant que possible». Les entreprises de déménagement sont toutefois maintenues parmi les services essentiels en cas de nécessité.

Le premier ministre est aussi revenu sur la liste des entreprises et services essentiels annoncée hier, en assurant que le gouvernement du Québec est «en train d’ajuster le tire». Notamment pour le secteur des alumineries, il a admis «qu’il faut garder une activité minimale pour que les usines puissent repartir le 14 avril».

Le Québec doit «garder sa marge de manœuvre»

À la suite de la rencontre entre le premier ministre canadien et les ministres des provinces tenue hier et la possibilité du gouvernement canadien d’utiliser la loi sur les mesures d’urgence, François Legault estime que son adoption serait «prématurée». Il considère que le Québec doit pouvoir adopter toutes les mesures nécessaires et «garder la marge de manœuvre et la flexibilité pour mettre en place des mesures rapidement».

Faire sa part demande Trudeau

Un peu plus tôt, le premier ministre canadien avait affirmé que «la durée de cette crise sera déterminée par les choix que nous faisons aujourd’hui. Si les gens ne suivent pas les lignes directrices, nous allons évoquer des mesures beaucoup plus robustes».

Concernant l’aide aux Canadiens, il a dit vouloir prendre des mesures qui vont «assurer un acheminement rapide des fonds». «Nous reconnaissons que les gens sont inquiets, c’est un défi massif pour le gouvernement d’acheminer autant d’argent à autant de monde.»

Justin Trudeau estime que la loi sur les mesures d’urgence est un «dernier recours». «Nous allons protéger nos valeurs démocratiques», a-t-il assuré. La chambre des communes sera rappelée pour adopter les mesures d’urgence annoncées par le gouvernement et les discussions se poursuivent avec les partis d’opposition.


Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Un autre Lévisien a contracté la COVID-19 au cours des derniers jours. C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, vendredi.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

COVID-19 : six mythes sur le masque

Tour à tour louangé ou désavoué, le port du masque semble, ces dernières semaines, avoir finalement gagné ses lettres de noblesse dans la majorité des pays qui ont enclenché leur déconfinement. Mais la teneur exacte de son efficacité reste difficile à établir. Le Détecteur de rumeurs survole six mythes sur le masque.

Des annonces pour la saison estivale à Lévis

Le maire de Lévis a annoncé plusieurs mesures pour les activités d’été, ce matin. 118 installations sportives extérieures vont rouvrir à partir de la semaine prochaine et 80 % de la demande en camp de jour sera comblée. Cet été, je parcours Lévis présentera aussi deux nouveaux parcours.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

COVID-19 : deux nouveaux cas à Lévis

Dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, samedi, que deux autres résidents de la région, deux Lévisiens, ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h15

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, mercredi, qu'un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été confirmé en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Une santé mentale fragilisée par la COVID-19

La pandémie causée par le nouveau coronavirus a changé les façons de faire de la société, si bien que les gens se sont retrouvés, du jour au lendemain, confinés à la maison face à plusieurs grands défis. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) fait état de la situation des impacts d’un tel changement sur la santé, mentale de la population sur le territo...