CRÉDIT : PAULINE LOROY - UNSPLASH

L’administration Lehouillier a présenté les détails de sa nouvelle réglementation sur les animaux de la Ville de Lévis qu’elle déposera lundi prochain. Entrant en vigueur le 19 avril prochain, l’ensemble de règles permettra la mise en place de plusieurs mesures afin «d’assurer davantage la sécurité des Lévisiens et le bien-être des animaux».

«La Ville de Lévis prend au sérieux la gestion des animaux sur son territoire et le contrôle des chiens dangereux. Nous souhaitons offrir à la population une nouvelle vision de la gestion animalière efficace et moderne, en instaurant les meilleures pratiques dans le respect des lois en vigueur», a d’emblée expliqué le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

La pièce maîtresse de la nouvelle réglementation consiste à élargir la notion de chiens dangereux à toutes les races de chiens. Par ce règlement, le conseil municipal accordera aussi au directeur de l’environnement de la Ville de Lévis, Jean-Claude Belles-Isles, tous les pouvoirs prévus au règlement d’application de la Loi visant à favoriser la protection des personnes par la mise en place d’un encadrement concernant les chiens. 

Concrètement, lors d’un signalement, ce dernier pourra exiger un examen vétérinaire et un rapport d’évaluation de l’état de santé et du degré de dangerosité du chien. Après analyse du dossier, si le directeur juge que le chien constitue un risque pour le public, il peut le déclarer potentiellement dangereux et ordonner, selon la gravité de la situation, la mise en place des mesures suivantes : 

- Faire stériliser, munir d’une micropuce et vacciner le chien contre la rage;
- Indiquer la présence du chien dangereux par une affiche à la résidence;
- Faire porter une muselière-panier et tenir le chien en laisse dans un lieu public;
- Ne jamais laisser le chien avec un enfant de 10 ans ou moins sans la supervision d’un adulte;
- Interdire l’accès aux parcs, terrains de jeux, sentiers récréatifs et parcs canins municipaux;
- Suivre des cours d’éducation canine;
- Maintenir le chien dans un environnement fermé lorsqu’il n’est pas sous surveillance;
- Soumettre le chien à un traitement pharmacologique, si recommandé par le ou la vétérinaire;
- Se départir du chien ou le faire euthanasier.

Nouvelles règles 

À la suite de nombreuses plaintes déposées par des citoyens vivant à proximité du nouveau parc canin de Charny, la municipalité mettra en place une nouvelle série de règles pour éliminer les irritants vécus par ces derniers. 

En effet, la nouvelle réglementation sur les animaux de Lévis prévoit que les parcs canins sont ouverts de 9h à 21h tous les jours et qu’il est interdit d’y accéder en dehors des heures d’ouverture. Pour être admis au parc canin, le chien devra avoir une médaille en règle. Le propriétaire devra surveiller son chien en tout temps et avoir une laisse lui permettant d’intervenir rapidement. 

De plus, il est interdit d’amener plus de deux chiens au parc au même moment, de laisser les portes ouvertes sauf pour y accéder, d’accéder au parc lorsque la capacité d’occupation maximale est atteinte, de nourrir un chien, de laisser son chien agir de façon à ce qu’il représente une menace pour une personne ou un autre chien. 

Du même souffle, le maire a profité de l’occasion pour confirmer que la municipalité entend construire deux autres parcs canins, dans les arrondissements Desjardins et Chutes-de-la-Chaudière-Ouest, d’ici les deux prochaines années. Ces nouvelles installations permettront de faire face à la grande popularité que connaît le parc canin de Charny.

Dans un autre ordre d’idées, la nouvelle réglementation sur les animaux apportera également les changements suivants : 

- Dans un lieu public, tout chien doit porter sa médaille (licence annuelle) et être tenu avec une laisse de 1,85 mètre au maximum;
- Un maximum de 4 animaux par résidence est permis. Toutefois, le nombre de chats ne doit pas dépasser 3, et le nombre de chiens ne doit pas dépasser 2;
- Tout chien de 20 kg et plus doit porter en tout temps, attaché à sa laisse, un licou ou un harnais;
- Il est interdit de garder ou de dresser un chien pour attaquer;
- Il est obligatoire de tenir les chiens attachés ou dans des endroits fermés;
- Il est obligatoire de tenir le chien en laisse à l’extérieur du logement ou de ses dépendances et de son terrain;
- Il est interdit de nourrir un animal errant ou sauvage pouvant causer des nuisances au voisinage. 

Pour assurer le respect de la réglementation, en plus des agents du SPVL, les inspecteurs en bâtiment de la municipalité seront autorisés à donner des constats d’infraction. D’ailleurs, le règlement ajoute de nouvelles infractions assorties d’amendes pour les chiens potentiellement dangereux, pour le contrôle et la maîtrise d’un chien ainsi que pour le port d’une laisse. 

Les amendes liées aux licences de chiens ont été augmentées. Pour une personne physique, les montants des amendes varient de 250 $ à 10 000 $ tandis que pour une personne morale, ils varient de 500 $ à 20 000 $. En cas de récidive, les montants des amendes seront doublés.

«Au départ, comme d’habitude, nous n’aurons pas une approche coercitive. Nos policiers, nos inspecteurs en bâtiment, la Société protectrice des animaux et la municipalité, via ses moyens de communication, sensibiliseront les citoyens à la nouvelle réglementation et feront preuve de tolérance. Mais par la suite, si des gens ne respectent pas les règlements, ils agiront pour faire respecter la nouvelle réglementation. Comme avec tout nouveau règlement, nous serons à l’écoute des commentaires de la population pour apporter des améliorations et des correctifs si nécessaires», a conclu M. Lehouillier.

Les plus lus

COVID-19 : Chaudière-Appalaches touchée inégalement par la 3e vague

La troisième vague de la pandémie de COVID-19 frappe bel et bien Chaudière-Appalaches, a confirmé la directrice régionale de santé publique de la Chaudière-Appalaches, la Dre Liliana Romero, lors d’une entrevue avec le Journal ce 31 mars. La région est toutefois divisée en deux zones, l’une sous contrôle, l’autre dans une situation critique.

Lévis resserrera sa réglementation sur les animaux

L’administration Lehouillier a présenté les détails de sa nouvelle réglementation sur les animaux de la Ville de Lévis qu’elle déposera lundi prochain. Entrant en vigueur le 19 avril prochain, l’ensemble de règles permettra la mise en place de plusieurs mesures afin «d’assurer davantage la sécurité des Lévisiens et le bien-être des animaux».

Mesures spéciales d'urgence : déception et colère au sein de la communauté lévisienne

La décision du gouvernement provincial d'imposer un reconfinement strict à Lévis afin d'endiguer la troisième vague de la pandémie de COVID-19 a été accueillie avec des sentiments mitigés par plusieurs intervenants lévisiens.

COVID-19 : importante hausse du nombre de cas en Chaudière-Appalaches

Le nombre journalier de cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 33 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

En classe avec de jeunes entrepreneurs

Les sept élèves de la classe de langage du deuxième cycle du pavillon Maria-Dominique de l’École Notre-Dame-d’Etchemin se sont lancés en affaires au mois de novembre passé. Accompagnés de leur enseignante, Marie-Joëlle Vézina, et de l’éducatrice spécialisée de la classe, Marilyn Huppé-Gagné, les élèves de l’école primaire de Saint-Romuald ont créé la Jouet-Thèque.

COVID-19 : autre bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 142 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. Il s'agit de la quatrième journée consécutive où plus de 100 nouveaux cas sont enregistrés en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : 136 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

La troisième vague de la pandémie continue de prendre de l'ampleur dans la région. Selon les données publiées dimanche par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS), 136 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. De plus, un nouveau décès lié à la COVID-19 a été enregistré dans la région.

COVID-19 : important bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La pandémie semble prendre de nouveau de l'ampleur en Chaudière-Appalaches, alors que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 découverts dans la région a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 67 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le corona...

COVID-19 : légère augmentation des nouveaux cas et un nouveau décès dans la région

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 51 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, un résident de la région a récemment succombé des suites d'une infection au coronavirus, une première depuis p...

Un jardin à la mémoire de Norah et Romy

Accompagnée d’Amélie Lemieux, mère de Norah et Romy Carpentier, Josée Masson, fondatrice, présidente et directrice générale de Deuil-Jeunesse, a annoncé qu’un jardin sera construit derrière les locaux de l’organisme de Québec pour commémorer le décès des deux fillettes lévisiennes l’été dernier. Dessinées à l’image des intérêts de Norah et Romy, les esquisses des plans du Jardin Norah et Romy ont ...