L'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis demeure bondée. Photo : Gilles Boutin - Archives

Comme depuis plusieurs mois, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis continue d’être bondée et sa capacité est dépassée, même pendant les semaines estivales. Plusieurs éléments expliquent cette tempête parfaite qui donne un nouveau coup dur aux soignants de l’établissement lévisien.

Au moment d’écrire ces lignes (le 14 juillet en soirée), 56 lits étaient occupés à l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis alors que sa capacité régulière est de 37 lits, soit un taux d’occupation de 151 %. La situation dans l’établissement lévisien n’est pas une exception. Comme ailleurs au Québec, les autres hôpitaux de la Chaudière-Appalaches sont frappés par cette importante affluence dans les urgences.

Selon le Dr Jean Lapointe, directeur des services professionnels adjoint au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), plusieurs facteurs expliquent ces taux d’occupation qui dépassent la capacité régulière. D’abord, les effets pervers de la pandémie amènent plusieurs patients dans les urgences.

«Notre population est vieillissante, la Chaudière-Appalaches est d’ailleurs l’une des régions les plus vieillissantes au Québec. Des gens qui souffrent de maladies chroniques n’ont pas consulté pendant la pandémie. Malheureusement, leur maladie a évolué (et leurs cas sont plus lourds). […] En raison de l’attractivité de la ville, la population de Lévis augmente également et plusieurs de ces nouveaux habitants sont des aînés qui viennent s’établir dans des nouvelles résidences pour aînés. Toutefois, notre nombre de lits ne suit pas cette augmentation de la population. Présentement, on est frappé par le backslash de la pandémie», a illustré Dr Lapointe.

Problème de ressources

Également, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis fait face depuis un certain temps à des manques de ressources, à différents niveaux.

«Après que nous avons soigné (des aînés à l’urgence et aux étages), dans plusieurs cas, il est difficile de trouver une ressource autre que l’hôpital pour prendre soin de ces personnes. Au cours des dernières années, plusieurs résidences privées pour aînés, ce qu’on appelle les RPA dans notre jargon, ont fermé dans la région. Au niveau du personnel, à l’hôpital, notre personnel est limité. En plus d’avoir perdu beaucoup de travailleurs pendant la pandémie, on se doit de donner des vacances aux travailleurs pendant l’été. […] Dans le secteur Alphonse-Desjardins, beaucoup de médecins de famille ont également pris leur retraite. Alors, même si on recommande aux gens d’appeler le 811, de consulter un pharmacien ou de trouver un rendez-vous dans une clinique de médecine familiale, plusieurs personnes qui ont perdu leur médecin de famille se dirigent vers l’urgence pour consulter un médecin», a expliqué M. Lapointe.

De plus, les blessures régulièrement traitées dans les hôpitaux en période estivale et la septième vague de COVID-19 font hausser le nombre de personnes admises aux urgences. «Si actuellement nous n’avons pas de patient COVID aux soins intensifs, la vague actuelle provoque une recrudescence d’hospitalisations chez les aînés. Également, on fait face à des cas de virus d’été et de traumatologie, avec la reprise des activités sportives», a ajouté Dr Lapointe.

Encore des moments difficiles

Pour renverser la vapeur, le CISSS-CA travaille sur plusieurs solutions. Avec ces deux directions concernées par la question, l’organisation travaille à trouver des lits supplémentaires dans les ressources d’hébergement pour aînés afin de s’attaquer au bouchon provoqué par la diminution de places dans les RPA.

Au niveau des ressources humaines, le CISSS-CA poursuit également ses efforts pour recruter de nouveaux travailleurs et met en place des réattributions de certaines tâches pour se donner plus de marge de manœuvre. Cependant, le directeur des services professionnels adjoint du CISSS-CA, craint que la situation à l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis ne change pas du jour au lendemain malgré ces mesures.

«Je crois que l’automne va être difficile aussi, avec sûrement une autre vague de la pandémie. J’espère me tromper, mais je crois que la situation va être encore difficile pour les prochains mois», a conclu Jean Lapointe.

Les plus lus

Un visage bien connu de la Traverse disparaît

Bien connu des usagers de la traverse Québec-Lévis et des visiteurs réguliers du Vieux-Lévis et du secteur de la Traverse, Marcel Aubin est décédé le 21 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 juillet 2022

L’entreprise lévisienne Transit a offert au Comptoir alimentaire Le Grenier un ordinateur portable d’une valeur de 1 400 $. Rappelons que Transit est en activité depuis 1971 et est la plus importante entreprise de distribution de pièces automobiles dans l’est du Canada. Sur la première photo, de gauche à droite, on peut voir Rachel Leblanc, directrice des ressources humaines chez Transit, Stéphane...

Violence conjugale : une nouvelle ressource déployée au SPVL

Comme les autres corps de police à travers la province, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a récemment pu profiter d’une aide financière du ministère de la Sécurité publique du Québec pour concrétiser un projet pour lutter contre la violence conjugale et prévenir les féminicides. Le corps policier lévisien a désormais son agent pivot en violence conjugale afin d’atteindre ces objecti...

Projet immobilier à Saint-Lambert : la municipalité rassure les citoyens

Une assemblée publique de consultation sur le projet de résolution 145-22 a eu lieu le 19 juillet au Centre municipal de Saint-Lambert. Lors de cet événement, les porte-parole de la municipalité ont tenu à répondre à plusieurs questions qu'avaient les citoyens.

Grande Plée Bleue : la tourbière, un milieu à découvrir et à protéger

Milieu humide abritant une faune et une flore caractéristiques des tourbières, la Grande Plée Bleue a été aménagée il y a cinq ans pour la visite du public. La Société de conservation et de mise en valeur de ce territoire naturel exceptionnel voudrait qu’il soit protégé et devienne une réserve écologique.

Une petite équipe lévisienne rêve en grand

L’équipe de soccer senior masculine AA D1 de Lévis-Est s’est imposée par la marque de 2-1 contre Lanaudière-Nord le 7 juillet dernier, ce qui lui a permis d’obtenir son billet pour les quarts de finale de la Coupe du Québec. En plus d’être la première participation de cette équipe dans la compétition, contrairement à la plupart de ses adversaires, Lévis-Est se caractérise par son jeune effectif co...

Marc Picard tire sa révérence

Après 19 ans de travail à titre de député provincial de la circonscription Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard a annoncé, le 3 août, en entrevue avec le Journal qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat lors de l’élection de cet automne. Bien qu’il avait réaffirmé son intention de se représenter en juin dernier, le député caquiste a entamé une nouvelle réflexion au courant du mois de juillet et a...

Nominations à la Ville de Lévis

Les membres du conseil municipal de Lévis se sont réunis, le 27 juillet, pour une séance extraordinaire de l'instance. La réunion a permis aux élus d'approuver les nominations de deux dirigeants.

Une nouvelle tête dirigeante pour le Grenier

Par voie de communiqué, le Comptoir alimentaire Le Grenier a annoncé, le 1er juin, la nomination de Stéphane Clavet à titre de directeur général de la banque alimentaire lévisienne. Déjà bien connu au sein de l’organisation, ce dernier désire faire rayonner davantage le Grenier afin notamment de l’aider à faire face à la demande accrue pour ses services.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 27 juillet 2022

Le 19 juillet, c’était la fête de l’ assistante périnatale de chez Ressources-Naissances. Quelle belle journée bien spéciale à la hauteur de la femme merveilleuse que tu es! Encore une fois bonne fête chère Danika (1re photo) de la part de ton équipe.