Pierre-Gilles Morel. Photo : Courtoisie - PQ

Lors d’une entrevue avec le Journal, le candidat du Parti québécois (PQ) dans Lévis, Pierre-Gilles Morel, a présenté ses engagements pour aider les aînés, le 22 septembre. Selon le candidat péquiste, sa formation politique propose des mesures concrètes qui répondent à leurs attentes.

Pierre-Gilles Morel espère d’abord être élu le 3 octobre prochain pour concrétiser l’un des engagements phares du PQ lors de l’actuelle campagne électorale, soit d’investir 3 G$ chaque année dans les soins et services à domicile pour aînés.

«On croit que cet investissement permettrait de tripler le nombre d’heures de soins à domicile. Lorsque je rencontre des citoyens aînés, ils me disent tous qu’ils veulent rester le plus longtemps possible à la maison. C’est une manière efficace de désengorger nos hôpitaux tout en répondant à une demande des Québécois», a affirmé M. Morel.

Grâce aux mesures que sa formation politique veut concrétiser si elle obtient le pouvoir afin de s’attaquer à la pénurie de main-d’oeuvre, le candidat péquiste dans Lévis croit que cette nouvelle orientation pourra se concrétiser. Cité en exemple par le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon, pour justifier son désir d’investir massivement dans les soins et services à domicile pour aînés, le Danemark commence à éprouver certaines difficultés dans ce volet des soins de santé en raison de la pénurie de main-d’oeuvre qui frappe les pays occidentaux.

Du même souffle, Pierre-Gilles Morel a partagé ses désirs de voir décloisonner les actes médicaux ainsi que de bonifier les services offerts par les CLSC. En renforçant notamment «cette porte d’entrée au réseau de la santé», le candidat péquiste estime que plusieurs aînés n’auront plus à attendre pour résoudre des problèmes de santé mineurs auxquels ils font face.

Dans un autre ordre d’idées, le candidat péquiste a aussi souligné que son parti voulait donner un coup de pouce aux aînés qui sont toujours sur le marché du travail. Le PQ propose de réduire de 15% des impôts pour les travailleurs de plus de 60 ans, jusqu’à concurrence de 80 000 $, ainsi que d’éliminer les cotisations au régime des rentes du Québec pour les travailleurs âgés de 65 ans et plus. Il considère également que les milliers de logements sociaux promis par le PQ permettront d’aider des aînés moins nantis.

Protéger les aînés

Rappelant la crise vécue en 2020 au Manoir Liverpool à Saint-Romuald, Pierre-Gilles Morel a aussi exprimé sa conviction que le prochain gouvernement doit tenir une enquête publique sur la gestion des CHSLD pendant la pandémie.

«On veut vraiment faire la lumière là-dessus, savoir qu’est-ce qui n’a pas marché et qu’est-ce qu’on peut faire pour que ça ne se reproduise pas. […] On veut que tous les acteurs concernés puissent se présenter devant la population, que ça provoque une réflexion globale dans la population», a affirmé M. Morel.

Dans la même veine, le candidat péquiste travaillera, s’il est élu, à la création d’un ministère propre pour les Aînés ainsi que d’un protecteur des aînés, afin d’améliorer les services offerts aux personnes âgées et la défense de leurs droits.

Élan ressenti

Lors de la rencontre avec le Journal, Pierre-Gilles Morel s’est également réjoui de la montée dans les sondages du PQ. Même si les élections dans les circonscriptions lévisiennes semblent se dessiner en une lutte à deux entre la Coalition avenir Québec (CAQ) et le Parti conservateur du Québec (PCQ), le porte-couleur du PQ sent un intérêt grandissant pour sa formation politique.

«Paul St-Pierre Plamondon fait une bonne campagne et on en ressent les effets dans la région. Notre objectif, c’est d’aller chercher des souverainistes qui ont voté par la CAQ et qui ont été largués par M. Legault. On voit une progression dans nos appuis et j’espère que ça va se concrétiser positivement pour nous lors du jour du scrutin», a conclu M. Morel.

 

Les plus lus

Chocolats Favoris quittera temporairement le Vieux-Lévis

Les clients de la succursale du Vieux-Lévis de Chocolats Favoris devront changer leurs habitudes au cours des prochains mois. Comme des travaux majeurs devront être effectués dans le bâtiment qui accueille le commerce au 32, avenue Bégin, la chaîne a décidé de déplacer temporairement ses activités du Vieux-Lévis au quartier Miscéo.

Le Joffre fête ses 100 ans

Popularisé par le soldat de Saint-Anselme, Onésime Laliberté, à son retour de la Première Guerre mondiale en 1920, le jeu de cartes du Joffre est encore très populaire dans la région. En 2020, il fêtait ses 100 ans, mais cette fête a dû être reportée en raison de la pandémie et c’est le 25 août dernier que les amateurs de la région ont célébré son 100e anniversaire.

Un arbitre lévisien atteint la LHJMQ

Originaire de l’Outaouais, le Lévisien Mathieu Boudreau a obtenu un poste d’arbitre au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), a annoncé cette organisation, le 11 août dernier. Celui qui a effectué ses premiers pas au sein de Hockey Gaspésie-Les Îles en 2012 a atteint un de ses objectifs dans sa jeune carrière d’arbitre.

Le Bazar de la Maison de la famille Rive-Sud enfin de retour

Après deux ans d’absence, Le Bazar de Lévis de la Maison de la famille Rive-Sud sera de retour le 22 et 23 octobre. L’événement prendra place pour une première fois à l’École Pointe-Lévy.

Chronique historique - Lévis, «gare» de Québec

Certains lecteurs se souviennent peut-être de l’immense installation de trains miniatures jadis située au deuxième étage de l’ancienne gare de Lévis. Cette curiosité fascinante s’inscrivait dans le riche passé ferroviaire de notre territoire.

Équiterre rend publique une analyse contre le troisième lien

Équiterre, un organisme prônant une «société écologique et juste» basé à Montréal, a publié, le 14 septembre, une analyse sur le troisième lien, menée par son experte en mobilité en collaboration avec le Pôle intégré de recherche - environnement, santé et société (PIRESS). Selon cette étude, le projet désiré par le gouvernement caquiste sortant échoue lamentablement le «test climat» qui a servi de...

Une nouvelle approche intégrée à l’école Vision

L’École trilingue Vision Rive-Sud, conjointement avec la petite école Vision Lévis, a lancé, le 25 août dernier, son année scolaire. L’école située à Saint-Romuald intégrera graduellement au cours des trois à quatre prochaines années une nouvelle approche afin d’enseigner les langues secondes, c’est-à-dire l’approche neurolinguiste (ANL).

Le Programme de soutien aux initiatives citoyennes lancé

La Ville de Lévis et la Corporation de développement communautaire (CDC) de Lévis ont officiellement lancé leur Programme de soutien aux initiatives citoyennes annoncé en février dernier, le 1er septembre dernier. Ainsi, la CDC de Lévis pilotera le projet qui permettra de soutenir les projets citoyens jusqu’à hauteur de 10 000 $.

Le conseil se penche sur la démolition du 4610, route des Rivières

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis, le 19 septembre, pour une séance extraordinaire du conseil municipal. À cette occasion, les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont entendu les arguments des parties impliquées dans l’appel de la décision du comité de démolition de Lévis, autorisant la demande de démolition sous conditions du 4610, route des Rivières, à Sain...

Les Chevaliers prêts pour un nouveau défi

Les Chevaliers de Lévis, équipe évoluant dans la Ligue de développement du hockey M18 AAA du Québec (LHM18AAAQ), ont tenu un point de presse au restaurant La Cage à Lévis, le 31 août. Les dirigeants ont alors dévoilé leur effectif et leurs objectifs pour la prochaine saison.