Photos : Gilles Boutin

Le parti politique municipal lévisien Repensons Lévis (RL) tenait son premier congrès le 19 novembre dernier au Juvénat Notre-Dame à Saint-Romuald. À cette occasion, le parti d’opposition à la table du conseil municipal lévisien recevait Maxime Pedneaud-Jobin, ancien maire de Gatineau, et Louise Harel, ancienne ministre péquiste, présidente de l’Assemblée nationale du Québec de 2002 à 2003 et cheffe de Vision Montréal de 2009 à 2013, qui venaient partager leur expérience et leur parcours en politique municipale.

Au lendemain du congrès, Elhadji Mamadou Diarra, chef de RL, se réjouissait du succès de l’événement qui a attiré environ 85 personnes.

«Il y avait un peu de tout en termes de participants, autant des militants qu’on voit régulièrement dans nos activités que des personnes qui venaient découvrir Repensons Lévis. Nos activités sont souvent séparées par secteur de la ville et d’organiser quelque chose qui rallie tous ces quartiers de Lévis, c’était vraiment intéressant», a-t-il souligné.

Les participants ont notamment assisté aux conférences de M. Pedneaud-Jobin et Mme Harel ainsi que participé à des ateliers afin de réfléchir à de nouvelles façons de penser la politique municipale et développer de nouvelles idées.

«Il y a un sentiment d’appartenance qu’on souhaite travailler. Développer une identité lévisienne, que les gens soient fiers de leur ville, et le changement de garde que l’on doit apporter, c’est important. La transparence envers les citoyens, le respect des citoyens et l’implication des citoyens sont au cœur de nos idées», a soutenu M. Diarra.

Se nourrir du discours d’experts

Si la transparence et la cocréation ne sont pas de nouveaux sujets pour Repensons Lévis, la présence de conférenciers experts en la matière leur a démontré que le parti politique est sur la «bonne voie».

«Les gens ont apprécié et adoré la présence de nos conférenciers. Ces derniers étaient très généreux dans leur partage. C’était du concret adapté à notre milieu et notre réalité lévisienne, a rapporté le chef de RL. Il faut partager et impliquer les citoyens pour aller plus loin dans cette recherche de meilleures solutions. On en ressort avec de l’énergie et des idées nouvelles. […] Aussi, de voir que des experts viennent rafraîchir les idées qu’on véhiculait déjà, ça nous conforte dans nos positions et ça nous rassure que nous sommes sur la bonne voie et qu’on travaille sur les bonnes choses. Ce sont des gens qui nous ont alimentés de leur parcours et expérience pour nous montrer comment moderniser la politique municipale.»

Déjà, le parti politique vise reconduire cet exercice dès l’an prochain afin d’aborder de nouveaux sujets et de nouvelles stratégies en vue de la prochaine élection municipale prévue en 2025. Également, c’est une occasion pour le parti politique, actuellement dans l’opposition, de revoir ses façons de faire et de se nourrir de nouvelles idées.

«Oui, nous sommes une opposition, mais une opposition qui s’oppose quand il le faut et qui est en mesure de reconnaître les bons coups et dire oui dans les bons moments. Nous sommes transparents, justes et équitables et nous travaillons pour aller de l’avant avec les citoyens», a expliqué Elhadji Mamadou Diarra.

Bien que l’élection partielle prévue en février prochain n’ait pas été abordée au cours de la journée, elle arrive au bon moment pour le parti qui profite de ce congrès pour «recharger les batteries» juste avant de se lancer dans une nouvelle campagne électorale. Selon le chef de RL, le parti politique municipal lévisien sort de cet exercice «grandi et enrichi».

Les plus lus

Incendie mortel à Lévis

Un aîné de 88 ans est décédé à la suite d'un incendie survenu dans une maison du quartier Lévis, en fin de journée mercredi.

Vivre la magie de Noël à Pintendre

Bien connu dans la région pour ses sapins et ses décorations de Noël disponibles dans les quincailleries, Sapins Goupil bonifie cette année sa gamme de services en vue du temps des Fêtes. Grâce à son nouveau village de Noël, les gens de la région pourront s’imprégner de l’ambiance de la fête familiale tout en pouvant aller couper eux-mêmes leur sapin chez le producteur établi à Pintendre.

Des vestiges lévisiens à Sainte-Claire

Depuis près de 70 ans, une partie de l’histoire de Lévis se retrouve dans un édifice commercial de Sainte-Claire, dans Bellechasse. Depuis les années 50, des anciennes pièces du pont Garneau, qui permettait d’enjamber la rivière Chaudière près de la marina de Saint-Romuald, font partie de la structure du bâtiment qui abrite les activités d’Isolation Morin et Jos Morin.

Loïc Mathieu travaille de nouveau à faire une différence

Pour une troisième année, Loïc Mathieu, un adolescent lévisien, poursuit sa quête de contenants consignés afin de faire un beau cadeau au Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la Guignolée du Dr Julien. Jusqu’à maintenant, il a pu réunir environ 5 000 $ pour l’organisme grâce à sa collecte et il n’entend pas s’arrêter d’ici décembre.�

PREM 2023 : 24 nouveaux médecins de famille en Chaudière-Appalaches

C’est en septembre dernier que le ministère de la Santé et des Services sociaux dévoilait les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour la prochaine année. En Chaudière-Appalaches, ce sont 24 nouveaux médecins de famille, dont 16 nouveaux facturants et 8 déjà en pratique, qui viendront prêter main-forte au système de santé régional.

Vers un débrayage à la STLévis

N’étant pas régis par la Loi sur les services essentiels et sans convention collective depuis quelques mois, les quelque 110 chauffeurs de la Société de transport de Lévis (STLévis) prévoient mener une grève de 24 heures, le lundi 14 novembre prochain.

Une première victoire pour Dubreuil

Le patineur de vitesse longue piste lévisien, Laurent Dubreuil, prenait part aux épreuves du 500 mètres, 1 000 mètres et sprint par équipe à Heerenveen, aux Pays-Bas, dans le cadre du circuit de la Coupe du monde, qui se déroulait du 18 au 20 novembre derniers. Bien qu’il ait joué de malchance à l’épreuve du 1 000 mètres, le Lévisien s’est bien repris et a remporté l’or au 500 mètres.

Problèmes d’eau au Domaine Val-des-Bois : les résidents devront quitter d’ici la fin 2024

En raison de problématiques reliées aux infrastructures d’eaux potable et usée, les 14 maisons mobiles du Domaine Val-des-Bois devront être expropriées d’ici la fin 2024. À bout de solutions, la Ville de Lévis a présenté cette «difficile» décision aux résidents du parc de maisons mobiles lévisiens et s’engage à acquérir les terrains ainsi que fournir de l’aide financière et psychologique à ces fam...

Opération Nez rouge : le satellite de Lévis reprend du collier

Le satellite lévisien de l’Opération Nez rouge reprendra ses activités à la fin du mois de novembre a annoncé Alliance-Jeunesse, l’organisme qui a pris en charge l’organisation du service cette année, accompagné de Pierre Boulanger, administrateur à la Caisse Desjardins de la Chaudière, Stéphanie Caron, porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Geneviève Guillemette, coordonna...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 16 novembre 2022

Lors du Gala des Fidéides 2022 organisé par la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, le Groupe Boucher Sports a remporté le prix dans la catégorie Commerce de détail et e-commerce ainsi que le prestigieux prix « Moyenne-grande Entreprise de l’année. Bravo à Martin Boucher, un entrepreneur lévisien, et à toute son équipe pour cette autre belle réussite. (1ere photo)