Sur la première photo : Marquis et Maxime Goupil ainsi que le père Noël ont bien hâte de rencontrer les visiteurs du village de Noël de Sapins Goupil. Photos : Gilles Boutin

Bien connu dans la région pour ses sapins et ses décorations de Noël disponibles dans les quincailleries, Sapins Goupil bonifie cette année sa gamme de services en vue du temps des Fêtes. Grâce à son nouveau village de Noël, les gens de la région pourront s’imprégner de l’ambiance de la fête familiale tout en pouvant aller couper eux-mêmes leur sapin chez le producteur établi à Pintendre.

L’idée d’établir un village de Noël sur le site de plus de 80 arpents carrés possédé par l’entreprise sur l’avenue des Ruisseaux trotte dans la tête de Marquis Goupil et de son fils Maxime, copropriétaires de Sapins Goupil, depuis huit ans. Si le lancement du projet prévu en novembre 2020 a dû être retardé en raison de la pandémie de COVID-19, l’amélioration de la situation sanitaire et la célébration cette année de la 40e saison de production de sapins de Noël de Marquis Goupil ont incité l’entreprise lévisienne à finalement concrétiser son projet.

«On est vraiment contents de pouvoir enfin offrir ce nouveau service au public. Cela faisait plusieurs années que des clients nous demandaient si nous offrions le service d’autocueillette de sapins. Auparavant, nos sites de production étaient uniquement situés à l’extérieur de Lévis. Mais avec notre site à Pintendre, on a pu commencer à construire notre village de Noël en vue de proposer une série d’activités, et pas juste l’autocueillette de sapins. On est maintenants prêts et l’ambiance (après la pandémie) se prête bien au lancement de notre village de Noël», ont expliqué Marquis et Maxime Goupil.

Lors de leur passage sur le site, les visiteurs pourront accéder à deux zones. D’abord, ils pourront découvrir le village à proprement parler, un site réunissant plusieurs pavillons et cabanes. À cet endroit, les visiteurs pourront rencontrer le père Noël, découvrir des boutiques proposant des produits d’artisanat ou de la nourriture ou des breuvages, comme la «barbe du père Noël», des «pets de lutin», des bonbons, du café et du chocolat chaud. Foyers et animation musicale ainsi qu’un rallye à travers le site égayeront aussi les personnes présentes dans la village. Un tirage au sort sera effectué parmi les participants au rallye avec des accès à l’édition 2023 du village de Noël de Sapins Goupil comme prix.

Les visiteurs qui le désirent pourront aussi profiter sur place du service d’autocueillette. Transportés en carriole sur le site où se trouve les quelque 25 000 sapins de 2 à 16 pieds prêts à être cueillis, les personnes qui voudront vivre cette expérience pourront scier à cet endroit le sapin qu’ils ont choisi. Par la suite, des membres de l’équipe du village de Noël, composée d’une trentaine de personnes, prépareront le sapin coupé pour son transport par les visiteurs dans leur demeure en vue du temps des Fêtes.

«On veut vraiment que ce soit une belle expérience magique et qu’elle ne soit pas compliquée pour les familles. Sur le site où les sapins peuvent être cueillis, il y aura une cabane chauffée où les gens pourront récupérer leur sciotte, on a des traîneaux pour les enfants et les membres de notre équipe vont s’occuper d’attacher ou d’emballer le sapin pour qu’ils puissent facilement être transporté à la maison par nos clients», ont souligné Marquis et Maxime Goupil.

Si les artisans derrière Sapins Goupil ont consacré plusieurs heures à leur nouveau projet au cours des dernières années, Marquis et Maxime Goupil planchent déjà sur des idées pour bonifier leur village de Noël à l’issue de la première édition. Ils entendent, entre autres, créer un site sur leur terrain pour permettre aux enfants de glisser lors de leur visite ultérieurement.

Le village de Noël et le service d’autocueillette de sapins seront ouverts de 9h à 17h lors des quatre prochains samedis et dimanches, soit les 26 et 27 novembre ainsi que les 3, 4, 10, 11, 17 et 18 décembre, au 519, avenue des Ruisseaux. L’accès au village de Noël est payant pour les personnes âgées de 6 ans et plus et le prix du sapin qui sera obtenu lors de l’autocueillette dépend de sa grandeur. Pour plus d’information sur le village de Noël et l’autocueillette de l’entreprise lévisienne, vous pouvez visiter la page Facebook Sapins Goupil.

Les plus lus

Incendie mortel à Lévis

Un aîné de 88 ans est décédé à la suite d'un incendie survenu dans une maison du quartier Lévis, en fin de journée mercredi.

Vivre la magie de Noël à Pintendre

Bien connu dans la région pour ses sapins et ses décorations de Noël disponibles dans les quincailleries, Sapins Goupil bonifie cette année sa gamme de services en vue du temps des Fêtes. Grâce à son nouveau village de Noël, les gens de la région pourront s’imprégner de l’ambiance de la fête familiale tout en pouvant aller couper eux-mêmes leur sapin chez le producteur établi à Pintendre.

Des vestiges lévisiens à Sainte-Claire

Depuis près de 70 ans, une partie de l’histoire de Lévis se retrouve dans un édifice commercial de Sainte-Claire, dans Bellechasse. Depuis les années 50, des anciennes pièces du pont Garneau, qui permettait d’enjamber la rivière Chaudière près de la marina de Saint-Romuald, font partie de la structure du bâtiment qui abrite les activités d’Isolation Morin et Jos Morin.

Loïc Mathieu travaille de nouveau à faire une différence

Pour une troisième année, Loïc Mathieu, un adolescent lévisien, poursuit sa quête de contenants consignés afin de faire un beau cadeau au Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la Guignolée du Dr Julien. Jusqu’à maintenant, il a pu réunir environ 5 000 $ pour l’organisme grâce à sa collecte et il n’entend pas s’arrêter d’ici décembre.�

PREM 2023 : 24 nouveaux médecins de famille en Chaudière-Appalaches

C’est en septembre dernier que le ministère de la Santé et des Services sociaux dévoilait les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour la prochaine année. En Chaudière-Appalaches, ce sont 24 nouveaux médecins de famille, dont 16 nouveaux facturants et 8 déjà en pratique, qui viendront prêter main-forte au système de santé régional.

Vers un débrayage à la STLévis

N’étant pas régis par la Loi sur les services essentiels et sans convention collective depuis quelques mois, les quelque 110 chauffeurs de la Société de transport de Lévis (STLévis) prévoient mener une grève de 24 heures, le lundi 14 novembre prochain.

Une première victoire pour Dubreuil

Le patineur de vitesse longue piste lévisien, Laurent Dubreuil, prenait part aux épreuves du 500 mètres, 1 000 mètres et sprint par équipe à Heerenveen, aux Pays-Bas, dans le cadre du circuit de la Coupe du monde, qui se déroulait du 18 au 20 novembre derniers. Bien qu’il ait joué de malchance à l’épreuve du 1 000 mètres, le Lévisien s’est bien repris et a remporté l’or au 500 mètres.

Problèmes d’eau au Domaine Val-des-Bois : les résidents devront quitter d’ici la fin 2024

En raison de problématiques reliées aux infrastructures d’eaux potable et usée, les 14 maisons mobiles du Domaine Val-des-Bois devront être expropriées d’ici la fin 2024. À bout de solutions, la Ville de Lévis a présenté cette «difficile» décision aux résidents du parc de maisons mobiles lévisiens et s’engage à acquérir les terrains ainsi que fournir de l’aide financière et psychologique à ces fam...

Opération Nez rouge : le satellite de Lévis reprend du collier

Le satellite lévisien de l’Opération Nez rouge reprendra ses activités à la fin du mois de novembre a annoncé Alliance-Jeunesse, l’organisme qui a pris en charge l’organisation du service cette année, accompagné de Pierre Boulanger, administrateur à la Caisse Desjardins de la Chaudière, Stéphanie Caron, porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Geneviève Guillemette, coordonna...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 16 novembre 2022

Lors du Gala des Fidéides 2022 organisé par la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, le Groupe Boucher Sports a remporté le prix dans la catégorie Commerce de détail et e-commerce ainsi que le prestigieux prix « Moyenne-grande Entreprise de l’année. Bravo à Martin Boucher, un entrepreneur lévisien, et à toute son équipe pour cette autre belle réussite. (1ere photo)