CRÉDIT : VILLE DE LÉVIS

Les spectacles en plein air et gratuits sont de retour cet été dans les parcs lévisiens. La programmation des Mercredis Courant d’Airs, du Théâtre ambulant et des Matinées classiques a été dévoilée par le Service des arts et de la culture de la Ville de Lévis.

Du 19 juin au 24 juillet, le mercredi à 19h, la série Mercredis Courant d’Airs mettra en vedette des artistes lévisiens. Six soirées, six concerts et autant de styles musicaux qui seront présentés.

Les tout petits et leur famille pourront profiter du Théâtre ambulant les lundis et mardis soir à 19h, du 1er au 23 juillet.

Finalement, les Matinées classiques, présentées pour la 20e année, se dérouleront le dimanche matin à 10h30, dans le parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Saint-Nicolas, du 28 juillet au 25 août.

Tous les spectacles seront présentés à l’intérieur en cas de mauvais temps.

Information pratique et programmation complète dans la section À votre agenda du site Web culturelevis.com. Vous pouvez aussi consulter la brochure estivale Rendez-vous culturels qui sera publiée en mai pour découvrir tous les détails de la programmation de cet été.

Mercredis Courant d’Airs, à 19h, au parc de l’Anse-Benson, à Saint-Romuald 

19 juin : soirée country-folk-americana, avec Héra Ménard
26 juin : soirée lyrique au cinéma, avec David Souza et Mary Bewitch 
3 juillet : soirée grands succès de 1950 à 2019, avec Tone Call

Mercredis Courant d’Airs, à 19h, au parc de l’Anse-Tibbits, à Lévis 

10 juillet : soirée musique sud-américaine, avec Luna Caribeña
17 juillet : soirée folk des années 60 et 70, avec That’s All Folk
24 juillet : soirée chansons et rythmes traditionnels, avec La Déferlance


Théâtre ambulant, à 19h 

L’orgue du gentil géant (3 à 8 ans), par les Productions Nœud Papillon, au parc de l’Anse-Benson (1er juillet), à Saint-Romuald, et au parc Ludger-Bastien (2 juillet), à Saint-Étienne-de-Lauzon.
Contes complètement flyés (4 à 10 ans), par Général Patente, au parc de l’école de l’Envol (8 juillet), à Saint-Nicolas, et au parc Ian-Breakey (9 juillet), à Sainte-Hélène-de-Breakeyville.
Pattes et cravates (3 à 12 ans), par L’envolée de valises, au parc du Patro (15 juillet), à Lévis, et au parc Renaud-Maillette (16 juillet), à Saint-Rédempteur.
Marimba et les songes de Noël (2 à 8 ans), par Animagination, au parc Olympique (22 juillet), à Pintendre, et au parc Quatre-Saisons (23 juillet), à Saint-Jean-Chrysostome.

Matinées classiques, le dimanche, à 10h30, au parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Saint-Nicolas

28 juillet : Le Titanic, sa musique… et après, Quintette ValsesChics 
4 août : Tango et nostalgie, Quatuor de saxophones Nelligan 
11 août : Envoûtement, Caroline Goulet et Daniel Finzi (violoncellistes) 
18 août : Opéra, opérette et mélodies, Sabrina Ferland (sopranoI, Grégoire Painchaud (violon), Sébastien Champagne (piano) et Ian Simpson (contrebasse) ;
 25 août : Romanza, Duo Compadres.

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Un saut dangereux au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Malgré la dangerosité de ce qu'il qualifie de «cascade», qui aurait pu entraîner de graves blessures voire la mort, un jeune homme s’est filmé en train de sauter de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière. Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) met en garde toute personne tentée de reproduire ce saut qui met la vie de son auteur en péril.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, jeudi, que trois autres Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.