Le nouveau bâtiment sera situé à l’arrière de la bâtisse historique sans la dépasser en hauteur. Une terrasse et un mur végétalisé devraient être ajoutés. CRÉDIT : COURTOISIE

Depuis le 1er avril, le Vieux Bureau de Poste (VBP) est fermé pour trois mois, en raison de travaux de mise aux normes. La salle de spectacle lévisienne rouvrira ses portes le 1er juillet, juste à temps pour le début du théâtre d’été. Ses bureaux ont été relocalisés à quelques pas et la billetterie reste ouverte.

Les derniers spectacles de la saison programmés par le Vieux Bureau de Poste (VBP) ont lieu au Juvénat Notre-Dame. Un dernier y sera présenté le 25 mai prochain, Hypocrite(s) de l’humoriste Billy Tellier. Si les représentations ont dû déménager, c’est en raison de rénovations en cours dans la construction qui date de 1929.

«La Ville de Lévis, qui est propriétaire de la bâtisse, fait des travaux pour s’assurer que le bâtiment répond aux normes de sécurité incendie de 2019», explique Véronique Bernier, directrice générale du VBP.

Gicleurs, ajout de sorties de secours, matériaux et revêtements résistants au feu, tous les équipements permettant de garantir la sécurité des spectateurs seront renouvelés.

Temporairement relocalisée au 2219 sur le chemin du Fleuve jusqu’à la fin des travaux, l’administration et la billetterie seront ensuite installées à l’étage ainsi qu’une salle de réunion et la loge des artistes. 

La salle de spectacle sera repeinte. L’aménagement en tant que tel ne changera pas l’aspect des lieux pour le public… Tant que la suite des travaux n’aura pas été réalisée.

«Pour nous, il s’agit d’une phase 1 dans le grand projet d’agrandissement du Vieux Bureau de Poste», annonce la directrice. Même si les budgets n’ont pas encore été attribués, le projet «chemine bien». Les travaux en cours ont donc été pensés en fonction de la seconde phase.

Un lieu devenu trop petit

 Il faut dire que le VBP se trouve à l’étroit dans son bâtiment et manque cruellement d’espaces d’accueil et de rangement. Sans compter que l’actuel plateau est petit, sans coulisses ni arrière-scène, ce qui limite le choix des disciplines artistiques proposées.  

«Le Vieux Bureau de Poste a connu une belle croissance ces dernières années. Il était devenu impératif d’améliorer nos conditions d’accueil pour garder notre notoriété», fait valoir celle qui mise sur davantage de confort dans un lieu qui n’était à l’origine pas prévu pour la diffusion culturelle. «C’est un point faible, on se le fait dire beaucoup. C’est serré, la ventilation est dirigée aux mauvais endroits.»

5 M$ et une nouvelle salle 

Lors de la seconde phase des travaux, le VBP sera donc agrandit. Accolé à l’ancien, le nouveau bâtiment, à l’extérieur végétalisé, accueillera la future salle de spectacle, à géométrie variable, de 150 places plutôt que 100 présentement. De plus, le plateau sera deux fois plus grand et un débarcadère sera aménagé pour la réception du matériel de scène.

«On veut garder la même vocation, ce qui nous distingue et fait notre force. La salle va être pensée pour des petites jauges et des découvertes. On veut garder son côté chaleureux et intime», rappelle la directrice.

Billetterie, hall d’accueil, vestiaire, foyer, tous les services resteront accessibles dans l’actuelle bâtisse à laquelle une terrasse s’ajouera afin d’être un lieu de rencontre et de détente pour les habitants ainsi qu’une halte pour les cyclistes.

«On veut que ce soit un projet central pour animer le quartier. Dans le cadre de la revitalisation, le Vieux Bureau de Poste a été ciblé comme un acteur clé. Le projet est pensé pour la communauté. On veut que ce soit ouvert en journée», souhaite Véronique Bernier. 

Au total, l’investissement prévu est estimé à 5 M$. «On vient de terminer l’étude de faisabilité du projet qui comprend des plans préliminaires. C’est dans les priorités de la Ville en matière de culture.» Le dossier devrait être déposé aux ministères de la Culture et du Patrimoine canadien avant l’été.

«On parle de huit mois à un an de travaux. De la façon dont le projet est pensé, on espère être capable de rester ouvert une grande partie des travaux.»

Les plus lus

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Un nouveau salon consacré au mieux-être à Lévis

Lévis sera l’hôte d’un nouvel événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions. En effet, la première édition du Salon Santé, Bonheur et Abondance se tiendra du 6 au 8 septembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le maire de Lévis exige des excuses d'Alexandre Turgeon

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a demandé, le 11 septembre, que le directeur général et vice-président exécutif du Conseil régional de l'environnement (CRE) de la Capitale-Nationale, Alexandre Turgeon, présente des excuses officielles à la population lévisienne pour des propos qu'il a tenus dans un article du Journal de Québec.

Le marché immobilier grouille à Lévis

Les récentes statistiques du marché immobilier résidentiel viennent d’être dévoilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Selon ces données, Lévis a vu ses ventes bondir dans le second trimestre de l’année en cours, mais les prix sont restés somme toute stables.

Nouveaux retards dans la collecte des déchets : la Ville met en place une série de mesures

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 6 septembre, qu'elle mettait en place des «mesures concrètes» afin d'aider les citoyens qui font face à de nouveaux retards pour la collecte des déchets.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

9 M$ investis pour le logement abordable à Lévis

À Saint-Romuald, 84 unités de logements réparties dans 9 bâtiments ont été achetées au secteur privé par un organisme à but non lucratif et rénovées afin d’être louées à des familles au revenu plus modeste.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.