Le président de Rinfret Volkswagen, Denys Rinfret (dernier à droite), a fait visiter le chantier aux représentants de la Ville de Lévis.

D’ici la fin du mois de décembre prochain, le concessionnaire Rinfret Volkswagen déménagera du boulevard Guillaume-Couture à la rue des Moissons, dans un bâtiment flambant neuf présentement en construction, d’une surface totale de 52 000 pieds carrés.

«On enregistre une forte croissance. On vend autour de 1 000 véhicules neufs et usagés par an. On est trop à l’étroit dans notre bâtiment actuel», explique Denys Rinfret, président de Rinfret Volkswagen sur les raisons qui ont poussé le concessionnaire à changer d’adresse pour ce secteur bordant l’autoroute 20 en plein développement qui accueille de plus en plus de concessionnaires automobiles.

Représentant un investissement de 12 M$, la future concession Rinfret Volkswagen possèdera une surface au sol de 30 000 pieds carrés, contre 18 000 actuellement, ainsi qu’une mezzanine de 22 000 pieds carrés.

«On va pouvoir avoir 50 véhicules à l’intérieur de la bâtisse, 10 au niveau du sol et 40 à l’étage», présente Denys Rinfret.

Le concessionnaire offrira la vente de véhicules neufs, de véhicules usagés, un service de réparation, la vente de pièces pour les grossistes et les particuliers, les services d’esthétique, les services de garantie et après-vente.

Une dizaine d’emplois créés

«On voulait, entre autres, avoir un drive through et pouvoir accueillir les clients à l’intérieur à l’abri des intempéries pendant 12 mois. On voulait refaire toutes les infrastructures mécaniques pour être à la fine pointe de la technologie», précise-t-il.

Déjà commencés, les travaux devraient durer jusqu’à la mi-décembre pour une ouverture prévue avant la fin de l’année. Une dizaine d’employés supplémentaires devraient être engagés, principalement des mécaniciens et des techniciens. L’équipe de l’atelier passera de 11 à 15 personnes.

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Un saut dangereux au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Malgré la dangerosité de ce qu'il qualifie de «cascade», qui aurait pu entraîner de graves blessures voire la mort, un jeune homme s’est filmé en train de sauter de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière. Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) met en garde toute personne tentée de reproduire ce saut qui met la vie de son auteur en péril.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, jeudi, que trois autres Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.