CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le maire de Lévis, Gilles Lehouiller, a annoncé la fin des travaux routiers d’ici l’automne et la position de la Ville sur une future stratégie de développement et de promotion commercial dans le secteur de la Traverse lors d’une conférence de presse tenue le 9 mai.

En effet, les derniers travaux d’envergure envisagés par la Ville dans ce secteur sont ceux de la réfection de la rue Louis-Fréchette qui se dérouleront en juillet prochain. La Ville de Lévis prévoit déployer une stratégie de développement et de promotion commercial dès 2020.

Cette stratégie, qualifiée de deuxième phase du plan de revitalisation du secteur de la Traverse de la Ville, prévoit un potentiel commercial de 37 M$ avec une superficie de 38 000 pieds carrés du côté sud de la rue Saint-Laurent, au pied de la falaise.

Depuis 2010, la Ville a dépensé 83 M$ afin de revitaliser cette partie de la ville qui, selon le maire de Lévis, était à «l’abandon» auparavant. D’ici la fin de l’année, la construction du pavillon de service du quai Paquet, le réaménagement de la côte des Bûches, l’ajout de stationnements à proximité de l’ancienne industrie Samson et la réfection des rues Saint-Étienne, Saint-Thomas, Marie-Rollet et Carrier devraient s’ajouter à la liste des travaux complétés.

Plusieurs fermetures de commerces dans le secteur

Si plusieurs commerçants, dont Barbacoa ainsi qu'une franchise de Tim Horton ont dû fermer leurs portes dans les derniers mois, le maire de Lévis a affirmé qu’un essor du secteur de la Traverse sera à prévoir à la fin de ces travaux routiers et du réaménagement prévu.

Rappelons qu’une remontée mécanique qui reliera le haut et le bas de la falaise sera construite au cours de la prochaine année et que la première levée de terre du complexe hôtelier de la Traverse est prévue d'ici novembre prochain. Un retard calculé, selon M. Lehouillier, puisque le promoteur de l’hôtel à sept ou huit étages ne souhaitait pas entraver le secteur pendant la saison estivale.

Pour le premier citoyen, plusieurs solutions sont possibles afin d’attirer touristes et clients dans le secteur de la Traverse lors de la saison morte qui est plus difficile pour les commerçants du coin. «Il faudra qu’on prévoie un mode hivernal sur le quai Paquet. Quelque chose de, disons-le, spectaculaire, qui fera en sorte que les gens qui sont en face sur la terrasse Dufferin disent : ‘’Wow, il faut aller voir ça!’’», a-t-il expliqué.

De plus, d’attirer les motoneigistes via des stationnements incitatifs à visiter le secteur de la Traverse pourrait, selon lui, aider les commerces des quelques entrepreneurs installés le long de la rue Saint-Laurent.

Dans le but de prendre le pouls de la situation économique difficile du secteur de la Traverse, la Ville a prévu une rencontre avec les commerçants à la fin du mois de mai.

Questionné à propos de son inquiétude face à ces fermetures précipitées, le maire de Lévis n’était pas convaincu que le secteur de la Traverse en était la principale cause. «Si des commerces ont fermé, c’est parce qu’ils étaient installés dans un milieu dévitalisé de la ville avant 2016. Dans certains cas, il faudrait aller voir, peut-être qu’il y avait des problématiques reliées à la gestion», a-t-il affirmé.

Les plus lus

Une première québécoise à Lévis

En septembre, Lévis sera l’hôte du premier festival au Québec ayant pour thème l’autosuffisance alimentaire, le Festival d’autosuffisance alimentaire du Peuplier.

Déferlante de bombes pour Sean Paul au Festivent

L’heure était aux retrouvailles vendredi soir, au Festivent, alors que le rappeur jamaïcain Sean Paul débarquait en ville pour une deuxième fois en cinq ans sur la scène Loto-Québec, après son spectacle en 2014. Le chanteur n’a pas lésiné pour rendre cette soirée mémorable.

Le Marché populaire mobile, une initiative solidaire

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

Le viaduc de Saint-Rédempteur enfin ouvert

La nouvelle infrastructure routière reliant maintenant Saint-Rédempteur et Saint-Nicolas, qui était attendue depuis plus de 30 ans par la population, devrait permettre aux automobilistes de passer moins de temps sur la route.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Le Festivent s’agrandit pour accueillir plus de monde

Le Festivent a dévoilé une nouvelle scénographie pour sa scène principale. Sur le deuxième site, la superficie d’accueil a été doublée. Le festival lévisien se tiendra du 31 juillet au 4 août.

Se payer un rêve de jeunesse pour une bonne cause

Le Pro-Am Gagné-Bergeron est cette joute de hockey où une vingtaine de joueurs amateurs auront l’opportunité de partager la glace avec une vingtaine de joueurs professionnels afin d’amasser des fonds pour Le Pignon Bleu, Leucan, la Fondation Philippe Boucher, la Fondation Maurice Tanguay et la Fondation Simple Plan. L’événement se déroulera au Centre Vidéotron, à Québec, le 8 août prochain. Joël A...

Lévis obtient le financement pour son transport collectif

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.