Le réalisateur Jeff Denis est le porte-parole de la troisième édition du FICL. CRÉDIT : COURTOISIE

C’est du 16 au 18 mai que se déroulera la troisième édition du Festival interactif de cinéma de Lévis (FICL) au Cégep de Lévis-Lauzon. Encore une fois, les amateurs lévisiens du septième art pourront découvrir chez eux des courts métrages d’ici et d’ailleurs tout en prenant part à des activités pour en savoir plus sur les coulisses du cinéma.

Pour cette troisième édition, les organisateurs du FICL ont décidé de diminuer l’ampleur des activités pour améliorer la qualité de celles proposées. Côté projection, les cinéphiles pourront voir 24 courts métrages, dont 21 qui sont sur les rangs lors de la compétition officielle. Si la majorité de ces créations ont été produites au Québec, certaines œuvres proviennent de la France et de l’Espagne.

«Je suis vraiment contente. Selon moi, nous avons été chercher le meilleur de ce qui s’est fait dans le domaine du court métrage au cours de la dernière année. Nous avons été capables de viser ce qui allait piquer la curiosité des gens et nous avons une programmation d’une grande qualité», s’est réjouie Marie-Pierre Fecteau, l’une des membres du comité organisateur de l’événement.

Les projections des 24 courts métrages inscrits à la programmation se dérouleront en trois blocs, qui auront lieu le jeudi 16 mai (20h) ainsi que le vendredi 17 mai (19h et 21h). Les prix du FICL, d’une valeur totale de plus de 5 000 $, seront remis le samedi 18 mai, à 10h.

Toujours côté cinéma, deux moments pendant le FICL seront réservés, le 18 mai, à Copie Zéro, le festival du programme de cinéma du Cégep de Lévis-Lauzon. À 13h30, les festivaliers pourront découvrir les films de fin d’année des étudiants de première année À 19h30, les films finaux des finissants du programme seront projetés, avant la remise de prix de Copie Zéro à 22h.

En ce qui a trait au volet interactif afin de permettre aux visiteurs d’en découvrir davantage sur l’industrie du cinéma, deux activités sont au menu de la troisième édition. D’abord, le 16 mai à 18h, les personnes intéressées pourront vivre l’expérience du doublage lors de Doublage / impro-doublage (remise de prix aux participants le lendemain à 18h). Ensuite, Daniel Ferland, fondateur du Bureau de cinéma et de télévision de Chaudière-Appalaches, offrira une conférence sur les autorisations et les droits à l’image, le 17 mai à 15h.

Notons que deux activités complètent la programmation de la troisième édition du FICL, soit un 5 à 7 d’ouverture le 16 mai et un 5 à 7 hot-dog le 18 mai.

Un événement de plus en plus connu

 Grâce à cette programmation, les organisateurs du FICL espèrent que l’événement «sortira de son cocon», image retenue pour les publicités de la troisième édition. De plus en plus, le FICL peut se targuer d’une reconnaissance au sein du circuit de festivals québécois mettant à l’honneur le court métrage et d’obtenir la confiance de davantage de partenaires.

«C’est vraiment plaisant de voir ça grandir. Au niveau de la direction artistique, nous avons vraiment poussé pour l’image, malgré nos faibles moyens. Lors de notre tournée des festivals, nous sommes de plus en plus reconnus. Ce qui est notre gagne-pain, comme nous sommes des bénévoles, c’est que nous nous faisons dire que nous sommes une inspiration pour des personnes qui désirent créer leur propre festival», a partagé Pier-Olivier Renaud, le coordonnateur du FICL.

Pour en savoir plus sur le FICL, vous pouvez consulter le www.ficlfest.com.

Les plus lus

Déferlante de bombes pour Sean Paul au Festivent

L’heure était aux retrouvailles vendredi soir, au Festivent, alors que le rappeur jamaïcain Sean Paul débarquait en ville pour une deuxième fois en cinq ans sur la scène Loto-Québec, après son spectacle en 2014. Le chanteur n’a pas lésiné pour rendre cette soirée mémorable.

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le Marché populaire mobile, une initiative solidaire

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Le Festivent s’agrandit pour accueillir plus de monde

Le Festivent a dévoilé une nouvelle scénographie pour sa scène principale. Sur le deuxième site, la superficie d’accueil a été doublée. Le festival lévisien se tiendra du 31 juillet au 4 août.

Se payer un rêve de jeunesse pour une bonne cause

Le Pro-Am Gagné-Bergeron est cette joute de hockey où une vingtaine de joueurs amateurs auront l’opportunité de partager la glace avec une vingtaine de joueurs professionnels afin d’amasser des fonds pour Le Pignon Bleu, Leucan, la Fondation Philippe Boucher, la Fondation Maurice Tanguay et la Fondation Simple Plan. L’événement se déroulera au Centre Vidéotron, à Québec, le 8 août prochain. Joël A...

Lévis obtient le financement pour son transport collectif

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.