Marie-Odile Haince-LeBel a fondé son studio de danse en 2005. CRÉDIT : KARINE LÉVESQUE SENSIMAGE

Aux côtés de la danseuse, une femme d’affaires a grandi. Un jour, la passion de Marie-Odile Haince-LeBel a croisé la voie de l’entrepreneuriat. Ce qui était un projet d’école est devenu un studio de danse urbaine de renommée internationale. À l’aube de ses 15 ans, District.Mao possède un palmarès digne des plus grands champions.

Marie-Odile Haince-LeBel n’avait que sept dollars en poche quand elle a demandé un prêt pour créer son propre studio de danse. Elle espérait que le banquier assis en face d’elle ne s’arrête pas au montant à un chiffre qu’affichait son compte en banque.

C’est après avoir obtenu 100 % à un devoir en entrepreneuriat que l’étudiante de 19 ans au Cégep Limoilou se dit que la fiction pourrait devenir une réalité. Son plan d’affaires en main, le crédit accordé, un local trouvé, Marie-Odile Haince-LeBel démarre en 2005 avec 70 élèves et 4 enseignants.

District.Mao était né. La chorégraphe et directrice artistique a partagé l’histoire du studio de danse lévisien à la communauté d’affaires lors de l’Activité au féminin Femmessor de la Chambre de commerce de Lévis, le 25 avril.

«Si on lit mon plan d’affaires, ce n’est pas vraiment ce qui est arrivé dans les premières années. On a commencé très petit. J’étais un peu connu dans le milieu et dès le départ, on a eu de très bonnes danseuses. Ça nous a aidés à faire des spectacles et nous faire connaitre», raconte Marie-Odile Haince-LeBel.

Les trois premières années, la jeune entrepreneure se crée une bulle et travaille avec acharnement, sept jours sur sept, afin de bâtir de solides fondations à son école. Elle mise sur une originalité doublée d’une maîtrise technique à son plus haut niveau.

«Je voulais qu’on ait un style unique. C’est vraiment long avant d’avoir une image de marque solide. C’est facile d’être la copie de la copie. Mais tu ne peux pas te rendre loin comme ça», constate celle qui avoue être très exigeante et perfectionniste. Car, pour Marie-Odile Haince-LeBel, le succès repose sur le soin apporté aux détails.

Savoir bien s’entourer

Pour tenir le rythme, rien de moins important que d’être bien entourée. «Je me suis rendue compte que j’avais de très bons danseurs autour de moi, dont une élève très forte et avec une drive incroyable. Parfois, je vois des entrepreneurs qui ont des gens à côté d’eux, mais qui ont de la misère à les mettre en lumière. Pourtant, c’est très important», souligne Marie-Odile Haince-LeBel.

Pour parvenir à faire ce qu’elle veut, l’entrepreneure confie d’autres tâches aux personnes qui peuvent les accomplir. C’est ainsi que Caroline Lemieux, aujourd’hui directrice de District.Mao, devient celle que Marie-Odile Haince-LeBel appelle son «bras droit». Présente à l’ouverture du studio, elle y enseigne depuis 2008, puis collabore avec la chorégraphe et, son baccalauréat en administration des affaires obtenu, entre à la direction de l’école.

Ensemble, elles ont donné naissance en 2016 à une nouvelle division de l’entreprise, DM Productions, qui gère les audition, les contrats professionnels et artistiques.

«On a refusé beaucoup de choses pour rester connectées à nos valeurs», lancent-elles. On ne veut pas être obligées d’être déshabillées dans un vidéoclip. On a tenu notre bout et on a lâché des projets, parce que ça ne respectait pas nos valeurs.» 

Jeune danseuse, Marie-Odile Haince-LeBel se rappelle le malaise de danser «en petit top» et les comparaisons entre les filles. Se respecter soi-même pour les deux professionnelles, c’est avant tout mettre en lumière le talent et le travail, non la tenue ou l’apparence.

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Un autre Lévisien a contracté la COVID-19 au cours des derniers jours. C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, vendredi.

Le SPVL arrête l'athlète international Thierry Pellerin

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 3 juillet, qu'il a procédé le 2 juillet à l'arrestation de Thierry Pellerin, un Lévisien de 22 ans plutôt connu pour ses exploits sur la scène internationale de la gymnastique, pour quatre infractions d’ordre sexuel sur plusieurs victimes d’âge mineur.

Des temps difficiles pour le Boule-O-Drome

Dans l’obligation de fermer ses portes en raison de la pandémie depuis le 15 mars, Claire Nolet, propriétaire de l’établissement, attend impatiemment que le gouvernement du Québec la laisse ouvrir son salon de quilles.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

Un incendie ravage une usine de Saint-Nicolas

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) a déclenché une cinquième alarme (alerte générale), samedi en début de soirée, afin de combattre un incendie qui a fait rage chez Palettes Pal Bois, une entreprise située sur le chemin Industriel à Saint-Nicolas.

Lévis présente son plan de match pour favoriser l’achat local

C’est notamment en compagnie de Philippe Meurant, le directeur du développement économique et de la promotion de la municipalité, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 11 juin le plan de match de la Ville pour favoriser l’achat local au cours des prochains mois. Avec entre autres la mise en place d’un nouveau portail territorial transactionnel, Lévis veut inciter ses citoyens à ...

Des annonces pour la saison estivale à Lévis

Le maire de Lévis a annoncé plusieurs mesures pour les activités d’été, ce matin. 118 installations sportives extérieures vont rouvrir à partir de la semaine prochaine et 80 % de la demande en camp de jour sera comblée. Cet été, je parcours Lévis présentera aussi deux nouveaux parcours.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.