Malgré son rôle de président de l’Assemblée nationale du Québec, François Paradis, député de Lévis, a le bien-être des citoyens de sa circonscription à cœur. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le 1er octobre dernier, François Paradis a été réélu pour un deuxième mandat à titre de député provincial au sein de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour la circonscription de Lévis. Le 27 novembre, il était assermenté afin de remplir les fonctions de président de l’Assemblée nationale du Québec. Avec toutes ses nouvelles responsabilités, François Paradis continue de faire de sa circonscription sa priorité.

«Je suis d’abord et avant tout député de Lévis! C’est ma première tâche de rester à proximité des Lévisiens. Mes valeurs sont toujours les mêmes et elles ne changeront pas», lance-t-il d’emblée lors d’une entrevue avec le Journal. Paradis raconte qu’il n’est qu’à «une croisière d’une quinzaine de minutes» de sa circonscription où il essaie d’être le plus présent possible.

Ses nouvelles fonctions font de lui un membre clé de l’Assemblée nationale et amènent plusieurs questionnements auprès des citoyens. C’est pourquoi il a organisé une rencontre dans une résidence pour personnes âgées à Lévis afin d’expliquer sa nouvelle réalité aux participants. Il aimerait d’ailleurs répéter l’expérience qui a été très bien accueillie, selon lui.

Le député caquiste a vu plusieurs tâches ajoutées à celles qu’il avait déjà à son agenda. «La présidence, c’est un grand rôle de rassembleur. Le président doit protéger les droits et la liberté d’expression de chacun, mais il doit aussi faire en sorte qu’on travaille tous ensemble et qu’on atteigne nos objectifs», partage-t-il. De plus, cette fonction vient avec le titre de président de l’Assemblée parlementaire de la francophonie, une organisation sur la scène internationale qui vise à faire rayonner la francophonie.

Un rôle qui a des retombées sur la circonscription

Lorsqu’il a été proposé à titre de président de l’Assemblée nationale, un grand sentiment de fierté a habité le député de Lévis et cette fierté est partagée avec son entourage. «Pour moi, c’est une belle preuve de confiance et ça rejaillit sur tous ceux et celles qui m’entourent, les citoyens et citoyennes de Lévis et la circonscription», explique-t-il.

Selon ses valeurs, François Paradis affirme avoir le bien-être des citoyens à cœur et en fait sa priorité depuis le premier jour. C’est ce qui explique, selon lui, que son travail de député prime sur ses autres responsabilités. «Je suis très fier d’être le député de Lévis et le président de l’Assemblée nationale, mais surtout d’être le reflet de ce que sont les gens de ma circonscription», exprime M. Paradis.

Par définition, le président de l’Assemblée nationale doit se soumettre à la neutralité dans les débats. À ses yeux, ce n’est pas différent du travail de député puisqu’un député doit représenter tous les citoyens de sa circonscription, même ceux qui n’ont pas voté pour lui. Le rôle qu’il occupe à l’Assemblée nationale ne l’empêche donc pas de défendre les intérêts des Lévisiens. «La neutralité n’empêche pas de discuter, faire avancer les dossiers et trouver des solutions. Cependant, ça se fait différemment, on s’adapte. J’ai vraiment le sentiment que je continue de porter les projets et les valeurs sur lesquels les gens m’ont demandé de réfléchir.»

Le nouveau pavillon d’accueil du Parlement

François Paradis a d’ailleurs accompagné les médias et les citoyens à visiter le tout nouveau pavillon d’accueil qui a officiellement ouvert ses portes aux citoyens, le 1er juin dernier. Au total, le parlement provincial a augmenté sa superficie totale de 20 %.

De nouvelles salles de commissions et un tunnel rendant l’accessibilité à la bibliothèque parlementaire plus facile ont été construits, un pavillon complet a été inauguré où on y retrouve des fresques de l’histoire du Québec, des jeux et stations interactifs et éducatifs pour les petits et les grands, une agora où des événements pourront être organisés et une boutique. 

Pour le président de l’Assemblée nationale, le Parlement avait besoin d’un coup de neuf afin que «les citoyens se sentent comme à la maison». «Avant (le nouveau pavillon d’accueil), le parlement était vu comme la maison des députés où les citoyens étaient invités. Aujourd’hui, on inverse ça. Ça devient la maison des citoyens où les députés viennent y travailler», résume M. Paradis.

Les plus lus

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Un nouveau salon consacré au mieux-être à Lévis

Lévis sera l’hôte d’un nouvel événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions. En effet, la première édition du Salon Santé, Bonheur et Abondance se tiendra du 6 au 8 septembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le maire de Lévis exige des excuses d'Alexandre Turgeon

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a demandé, le 11 septembre, que le directeur général et vice-président exécutif du Conseil régional de l'environnement (CRE) de la Capitale-Nationale, Alexandre Turgeon, présente des excuses officielles à la population lévisienne pour des propos qu'il a tenus dans un article du Journal de Québec.

Le marché immobilier grouille à Lévis

Les récentes statistiques du marché immobilier résidentiel viennent d’être dévoilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Selon ces données, Lévis a vu ses ventes bondir dans le second trimestre de l’année en cours, mais les prix sont restés somme toute stables.

Nouveaux retards dans la collecte des déchets : la Ville met en place une série de mesures

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 6 septembre, qu'elle mettait en place des «mesures concrètes» afin d'aider les citoyens qui font face à de nouveaux retards pour la collecte des déchets.

9 M$ investis pour le logement abordable à Lévis

À Saint-Romuald, 84 unités de logements réparties dans 9 bâtiments ont été achetées au secteur privé par un organisme à but non lucratif et rénovées afin d’être louées à des familles au revenu plus modeste.

Transport scolaire des PALS : une décision qui ne fait pas l’unanimité

Les parents des élèves aux Programmes arts-langues-sports (PALS) de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) des secteurs Lauzon, Saint-David, Saint-Romuald et Breakeyville, ont appris, trois semaines avant la rentrée, qu’à partir de cette année, le transport scolaire adapté aux élèves qui traînent leur bagage hors norme, comme l'équipement sportif, ira chercher leur enfant à un point de chut...

Une deuxième classe de maternelle 4 ans à Lévis

Trois nouvelles classes de maternelle 4 ans ont été ajoutées sur le territoire de la Commission scolaire des Navigateurs, dont une à l’École Charles-Rodrigue à Lévis, portant leur nombre à quatre.

La Chambre de commerce de Lévis a un nouveau président

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a tenu son assemblée générale, le 11 septembre. En plus du bilan, des bons coups de l’année écoulée et des enjeux à venir, les nouveaux membres de son conseil d’administration ont été désignés.