Pour le troisième lien qu'il a tant promis, le gouvernement caquiste opte pour un tunnel à l'est. CRÉDIT : MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a indiqué, le 27 juin, que le gouvernement provincial a choisi la solution du tunnel pour le troisième lien routier interrives qu’il désire construire entre Québec et Lévis.

«Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’annoncer qu’une nouvelle étape est franchie pour la réalisation du troisième lien. Je confirme que le troisième lien prendra la forme d’un tunnel entre Québec et Lévis», a déclaré M. Bonnardel lors d’un point de presse à Québec.

Concrètement, le tracé présentement privilégié permettrait de relier directement par un tunnel l’autoroute 20 sur la Rive-Sud, dans le secteur de la route Lallemand à Lauzon, au prolongement de l’autoroute 40 sur la Rive-Nord, dans le secteur Beauport.

Incluant les approches vers l'infrastructure désirée, le traçé actuellement retenu pour le tunnel (d'une longueur de six kilomètres) aurait une longueur de neuf kilomètres et ne transiterait pas par l’île d’Orléans, comme envisagé précédemment. En contrepartie, le gouvernement poursuivra donc les travaux qui permettront la construction d’un nouveau pont à haubans entre la Rive-Nord et l’île d’Orléans. Cette nouvelle infrastructure se situera légèrement à l’ouest du pont actuel, qui devra bientôt être fermé en raison de son âge.

«Le gouvernement du Québec avait la responsabilité de préserver le joyau patrimonial qu’est l’île d’Orléans. Avec la solution retenue pour le troisième lien, nous n’aurons pas besoin de perturber cet important pôle agricole et touristique de la région de Québec. […] Bulldozer l’île, c’était impensable. Donc, c’était le tracé idéal», a expliqué M. Bonnardel, sur l’un des motifs derrière ce choix, en invoquant également l’absence de conséquences sur la navigation de la voie maritime et de retard pour la mise en service du nouveau pont de l'île d'Orléans.

Dossier prioritaire

 Afin de respecter la promesse de la Coalition avenir Québec (CAQ) d’effectuer une première pelletée de terre pour le projet de troisième lien avant octobre 2022, François Bonnardel a également indiqué que son ministère lance aujourd’hui un appel d’offres afin de mener une étude d’impact environnemental du tracé retenu ainsi que des études d’arpentage.

Parallèlement à ces actions, le ministre des Transports a aussi demandé au bureau de projet du tunnel Québec-Lévis de bonifier le mémoire d'avancement des travaux. Ce document devra être déposé au conseil des ministres au plus tard le printemps prochain, avec une étude complémentaire d'un second tracé, lui aussi situé à l'est, mais plus près des centres-ville de Québec et de Lévis.

Point d’ombre

 Quant aux coûts estimés de l’option du tunnel, François Bonnardel a été plutôt laconique. Le ministre n’a pas voulu dévoiler les estimations qui ont permis au ministère de retenir cette option puisque les coûts seront publiquement dévoilés lorsqu’une autre étape du processus sera franchie. Il a argué que la solution d'un tunnel est ressortie comme la meilleure option après différentes études, dont une analyse multicritères qui a pris en considération plusieurs éléments, notamment le transport, la circulation, l'environnement et l'économie.

«Ce projet est pour un horizon de 100 ans et pour tout l’Est-du-Québec. Le tracé choisi respecte nos trois objectifs, soit de permettre de réduire la congestion routière et de diminuer la pression sur les ponts existants, de favoriser le transport collectif (en bouclant la boucle des réseaux de Québec et de Lévis) ainsi que d’optimiser le transport de marchandises. Aussi, il ne faut pas oublier un quatrième point. Le troisième lien permettra de sécuriser le réseau routier supérieur de la région. Il y a des impacts importants (dans la circulation) lorsqu’un des deux ponts actuels doit fermer», a soutenu M. Bonnardel.

Soulignons finalement que François Bonnardel a profité de l’occasion pour partager son souhait de voir le gouvernement fédéral être «partie prenante» du projet, au niveau du financement.

 

Les plus lus

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Un nouveau salon consacré au mieux-être à Lévis

Lévis sera l’hôte d’un nouvel événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions. En effet, la première édition du Salon Santé, Bonheur et Abondance se tiendra du 6 au 8 septembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le maire de Lévis exige des excuses d'Alexandre Turgeon

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a demandé, le 11 septembre, que le directeur général et vice-président exécutif du Conseil régional de l'environnement (CRE) de la Capitale-Nationale, Alexandre Turgeon, présente des excuses officielles à la population lévisienne pour des propos qu'il a tenus dans un article du Journal de Québec.

Le marché immobilier grouille à Lévis

Les récentes statistiques du marché immobilier résidentiel viennent d’être dévoilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Selon ces données, Lévis a vu ses ventes bondir dans le second trimestre de l’année en cours, mais les prix sont restés somme toute stables.

Nouveaux retards dans la collecte des déchets : la Ville met en place une série de mesures

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 6 septembre, qu'elle mettait en place des «mesures concrètes» afin d'aider les citoyens qui font face à de nouveaux retards pour la collecte des déchets.

9 M$ investis pour le logement abordable à Lévis

À Saint-Romuald, 84 unités de logements réparties dans 9 bâtiments ont été achetées au secteur privé par un organisme à but non lucratif et rénovées afin d’être louées à des familles au revenu plus modeste.

Transport scolaire des PALS : une décision qui ne fait pas l’unanimité

Les parents des élèves aux Programmes arts-langues-sports (PALS) de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) des secteurs Lauzon, Saint-David, Saint-Romuald et Breakeyville, ont appris, trois semaines avant la rentrée, qu’à partir de cette année, le transport scolaire adapté aux élèves qui traînent leur bagage hors norme, comme l'équipement sportif, ira chercher leur enfant à un point de chut...

Une deuxième classe de maternelle 4 ans à Lévis

Trois nouvelles classes de maternelle 4 ans ont été ajoutées sur le territoire de la Commission scolaire des Navigateurs, dont une à l’École Charles-Rodrigue à Lévis, portant leur nombre à quatre.

La Chambre de commerce de Lévis a un nouveau président

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a tenu son assemblée générale, le 11 septembre. En plus du bilan, des bons coups de l’année écoulée et des enjeux à venir, les nouveaux membres de son conseil d’administration ont été désignés.