Chantal Bérubé désire être un modèle pour les jeunes femmes.

Unité militaire établie à Lévis, le 6e Régiment d’artillerie de campagne (6e RAC) célèbre cette année ses 120 ans d’existence. Pour souligner ce cap, le Journal vous propose une série d’articles sur le 6e RAC. Nous poursuivons cette semaine notre exercice avec un portrait de la commandante de l’unité, Chantal Bérubé.

Chantal Bérubé vit une histoire d’amour avec le 6e RAC, et ce, depuis bien longtemps. Lorsqu’elle a amorcé sa carrière dans la réserve des Forces armées canadienne, c’est avec cette unité qu’elle s’est engagée en 1999. Elle a eu la chance de suivre son cours d’officier et elle a rejoint l’armée régulière afin de participer à des opérations en ex-Yougoslavie et en Afghanistan.

Toutefois, en 2007, Chantal Bérubé a changé d’unité puisque son conjoint, un membre de l’armée régulière, a été muté à Gagetown, au Nouveau-Brunswick. Dans le 3th Field Regiment, une autre unité d’artillerie de réserve, elle a pu poursuivre son ascension au sein de la hiérarchie.

Elle a par la suite œuvré au sein d’autres unités de réserve, son conjoint étant notamment muté en Ontario. Puis, en 2015, la famille de Chantal Bérubé a pu revenir dans la région.

C’est finalement cette année qu’elle a été promue lieutenant-colonel et qu’elle a obtenu le commandement du 6e RAC. Avec cette nomination, Chantal Bérubé est devenue la première femme à commander un régiment d’artillerie au Canada.

«Même si je n’aspirais pas à cela lorsque j’ai rejoint la réserve, c’est une grande fierté pour moi. Quand on me l’a offert, j’ai sauté sur l’occasion puisque mon cœur est au 6e RAC et y est toujours resté, même si j’ai changé d’unité. Je ne pouvais pas demander mieux. Également, j’espère être un modèle pour les plus jeunes femmes et les inspirer à s’engager dans une carrière non traditionnellement féminine», se remémore encore avec fierté Mme Bérubé.

La propriétaire de «l’entreprise 6e RAC»

Grâce à la grande aide des autres membres de sa famille, Chantal Bérubé dirige depuis quatre ans le 6e RAC, une unité qui compte 122 membres actifs. Mais dans le concret, quel est le rôle de Chantal Bérubé au sein du régiment?

«Je ressemble au propriétaire d’une entreprise. Je ne suis pas obligée d’être présente tout le temps puisque j’ai des gestionnaires qui sont sur le terrain en tout temps. J’ai un emploi à temps plein cinq jours par semaine. Au régiment, j’ai des tâches de commandement, je donne les grandes lignes à suivre à l’unité, mais j’ai aussi des tâches administratives et de la représentation à faire au sein des Forces armées canadiennes et d’autres organisations», explique le lieutenant-colonel.

D’ailleurs, Chantal Bérubé espère continuer d’occuper ce rôle encore longtemps. «Ce qui me permet de rester dans la réserve après 20 ans, c’est le plaisir. J’ai du plaisir. Quand on me demande c’est quoi mon loisir, je réponds que c’est la réserve. La réserve me permet de me dépasser, d’être dans un environnement imprévisible. Ça fait quatre ans que je commande le 6e RAC et il n’y a pas une journée qui se ressemble. Je peux y faire des choses que je ne ferais pas ailleurs, comme aller dans des pays où je ne serais jamais allée sinon ou acquérir des compétences de gestion», conclut-t-elle.

Les plus lus

Déferlante de bombes pour Sean Paul au Festivent

L’heure était aux retrouvailles vendredi soir, au Festivent, alors que le rappeur jamaïcain Sean Paul débarquait en ville pour une deuxième fois en cinq ans sur la scène Loto-Québec, après son spectacle en 2014. Le chanteur n’a pas lésiné pour rendre cette soirée mémorable.

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le Marché populaire mobile, une initiative solidaire

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Le Festivent s’agrandit pour accueillir plus de monde

Le Festivent a dévoilé une nouvelle scénographie pour sa scène principale. Sur le deuxième site, la superficie d’accueil a été doublée. Le festival lévisien se tiendra du 31 juillet au 4 août.

Se payer un rêve de jeunesse pour une bonne cause

Le Pro-Am Gagné-Bergeron est cette joute de hockey où une vingtaine de joueurs amateurs auront l’opportunité de partager la glace avec une vingtaine de joueurs professionnels afin d’amasser des fonds pour Le Pignon Bleu, Leucan, la Fondation Philippe Boucher, la Fondation Maurice Tanguay et la Fondation Simple Plan. L’événement se déroulera au Centre Vidéotron, à Québec, le 8 août prochain. Joël A...

Lévis obtient le financement pour son transport collectif

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.