CRÉDIT : EMILIE PELLETIER

Le dernier invité à fouler les planches de la scène Hydro-Québec pour l’édition 2019 du festival était nul autre que le généreux Gregory Charles. Le virtuose, entouré d’une équipe de six musiciens, a mis le feu à la place en laissant libre cours à la musique.

«J’espère que vous n’avez pas de party prévu après celui-là, parce qu’on est ensemble pour les huit prochaines heures», a d’emblée lancé le prodige de 51 ans, qui a révélé son talent au public dans les années 1980. Il venait d’ailleurs de lancer le bal, avec l’énergique Born To Be Wild, première interprétation du programme entièrement improvisé de l’artiste.

Le chanteur a fait part de ses intentions au public, en soutenant vouloir couvrir tout le répertoire de la musique, «sauf celui de Weezer», le groupe qui se donnait en concert au même moment, sur la scène Loto-Québec du Parc Champigny. C’est ainsi que, sans perdre aucune minute du précieux temps qui lui était alloué, Gregory Charles a entamé avec son band un marathon essoufflant de plus de 50 chansons.

Dès que les premières notes de J’entends frapper de Pagliaro ont résonné, le tour était joué. La foule accompagnait sans gêne la voix du pianiste, qui se contentait de donner la note à ses musiciens avant de se relever et de danser aux abords de la scène avec la foule, somme toute peu nombreuse présente à ses pieds.

Un répertoire infini

On a rapidement pu comprendre que l’émission Virtuose, qu’il a animé sur les ondes de la première chaîne de ICI Radio-Canada, n’avait pas été baptisée ainsi simplement pour les participants. À mi-chemin entre homme et magicien, Gregory Charles n’a cessé d’impressionner avec ses connaissances inépuisables de la musique.

Entre nostalgie et intensité se sont défilées des versions enivrantes de succès d’artistes internationaux comme Metallica, Bruno Mars, Bryan Adams et les Beatles, alors que la francophonie a elle aussi été à l’honneur avec des reprises de Robert Charlebois, Les Trois Accords et Jean Leloup, les spectateurs étant toujours impliqués dans leur rôle de choristes.  

Puis, Un peu plus haut, de la grande Ginette Reno a été entonnée sur un ton intimiste, en hommage à «une amie partie trop vite», la comédienne et animatrice Marie-Soleil Tougas. La fête a ensuite repris de plus belle avec un pot-pourri de gigues québécoises, où l’on a cru que la fin approchait, au grand dam du public qui n’était toujours pas rassasié du talent de l’imprévisible interprète.

C’est à ce moment qu’à la demande généralisée de la foule, la troupe de Gregory Charles a poursuivi, sous un torrent d’acclamations, l’impressionnante performance entamée depuis déjà 1h30.

I Feel Good de James Brown, Celebration et Ça fait rire les oiseaux témoignaient bien de l’ambiance qui régnait et qui avait conquis les spectateurs. Sur le coup de 23h, la soirée tirait à sa fin avec des hits radio actuels. Satisfaits et sans doute stupéfaits par l’effervescence musicale, les gens ont donc pris le chemin de la sortie en chantonnant des succès qu’ils venaient d’entendre.

Les plus lus

Déferlante de bombes pour Sean Paul au Festivent

L’heure était aux retrouvailles vendredi soir, au Festivent, alors que le rappeur jamaïcain Sean Paul débarquait en ville pour une deuxième fois en cinq ans sur la scène Loto-Québec, après son spectacle en 2014. Le chanteur n’a pas lésiné pour rendre cette soirée mémorable.

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le Marché populaire mobile, une initiative solidaire

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Le Festivent s’agrandit pour accueillir plus de monde

Le Festivent a dévoilé une nouvelle scénographie pour sa scène principale. Sur le deuxième site, la superficie d’accueil a été doublée. Le festival lévisien se tiendra du 31 juillet au 4 août.

Se payer un rêve de jeunesse pour une bonne cause

Le Pro-Am Gagné-Bergeron est cette joute de hockey où une vingtaine de joueurs amateurs auront l’opportunité de partager la glace avec une vingtaine de joueurs professionnels afin d’amasser des fonds pour Le Pignon Bleu, Leucan, la Fondation Philippe Boucher, la Fondation Maurice Tanguay et la Fondation Simple Plan. L’événement se déroulera au Centre Vidéotron, à Québec, le 8 août prochain. Joël A...

Lévis obtient le financement pour son transport collectif

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.