Selon l’enquête menée par Éduc’alcool, la Chaudière-Appalaches est une des régions du Québec les plus responsables quant à sa consommation d’alcool. - CRÉDIT:ERIKPETERS/AGENCEQMI

Éduc’alcool, organisme qui a pour mission de sensibiliser les Québécois à la consommation d’alcool, a dévoilé les résultats d’une enquête qu’il a réalisée pour l’année 2018 à propos des habitudes de consommation des différentes régions du Québec, le 30 juillet dernier. Parmi ces régions, Chaudière-Appalaches se classe parmi les plus responsables de la province.

Selon les résultats recueillis auprès des résidents de la région, 88 % d’entre eux ont consommé de l’alcool dans la dernière année, comparé à 85 % pour la moyenne québécoise. De plus, 58 % des répondants consomment des boissons alcoolisées au moins une fois par semaine, comparé à 56 % pour le reste de la province. 

31 % affirment avoir dépassé les limites recommandées au moins une fois par mois, comparé à 34 %. Par contre, 57 % d’entre eux auraient consommé plus de cinq consommations au moins une fois au cours de la dernière année, comparé à la moyenne de 55 % pour le Québec.

Une amélioration de taille pour les conducteurs automobile

C’est au niveau du mélange conduite et alcool que les habitants de la région de la Chaudière-Appalaches se sont démarqués. Seulement 6 % des répondants ont avoué avoir déjà conduit après avoir consommé de l’alcool au-delà de la limite permise dans la dernière année, comparé à 8 % pour l’ensemble du Québec. 

On peut faire une corrélation directe avec le nombre de barrages policiers aperçus par ceux-ci, selon Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool. 31 % des individus sondés ont vu un barrage policier au cours de la dernière année et 25 % d’entre eux affirment en avoir traversé un, comparé à 26 % et 21 % pour le reste du Québec. 

«Il y a dix ans, Chaudière-Appalaches était au dernier rang en ce qui est de chauffer avec les facultés affaiblies et les efforts déployés dans la région pour contrer ce chiffre ont été incroyablement efficaces. On voit des résultats tout à fait spectaculaires», explique M. Sacy.

Ce dernier vante les efforts que les bars font en terme de sensibilisation, la présence policière accrue et l’ouverture des résidents de la région.

Une nouvelle statistique

La légalisation du cannabis en octobre dernier a aussi permis à Éduc’alcool de rassembler des chiffres plus précis quant à la consommation d’alcool mélangée avec le cannabis. 15 % des répondants ont affirmé consommer du cannabis comparé à 18 % et 25 % d’entre eux mélangent toujours ou souvent les deux substances.

«Il n’est pas recommandé de mélanger les deux, car quand on boit et qu’on fume du cannabis, on multiplie l’effet. Il faut être très prudent», tient à rappeler le directeur général d’Éduc’alcool. 

Cette enquête est la plus vaste que l’organisme a déployée depuis sa première enquête des régions du Québec en 2015. Au minimum 350 personnes par région ont été sondées dont le tiers via le web et le reste par téléphone. Au total, ce sont 6 732 entrevues qui ont été réalisées à travers le Québec, ce sont donc les résultats les plus fiables que l’organisme a recueillis après les enquêtes de 2017 et 2015. «Cette étude nous aide à mieux cibler les messages là où ça porte. C’est des exemples comme Chaudière-Appalaches qu’on souhaite atteindre», conclut Hubert Sacy.

Les plus lus

Déferlante de bombes pour Sean Paul au Festivent

L’heure était aux retrouvailles vendredi soir, au Festivent, alors que le rappeur jamaïcain Sean Paul débarquait en ville pour une deuxième fois en cinq ans sur la scène Loto-Québec, après son spectacle en 2014. Le chanteur n’a pas lésiné pour rendre cette soirée mémorable.

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le Marché populaire mobile, une initiative solidaire

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Le Festivent s’agrandit pour accueillir plus de monde

Le Festivent a dévoilé une nouvelle scénographie pour sa scène principale. Sur le deuxième site, la superficie d’accueil a été doublée. Le festival lévisien se tiendra du 31 juillet au 4 août.

Se payer un rêve de jeunesse pour une bonne cause

Le Pro-Am Gagné-Bergeron est cette joute de hockey où une vingtaine de joueurs amateurs auront l’opportunité de partager la glace avec une vingtaine de joueurs professionnels afin d’amasser des fonds pour Le Pignon Bleu, Leucan, la Fondation Philippe Boucher, la Fondation Maurice Tanguay et la Fondation Simple Plan. L’événement se déroulera au Centre Vidéotron, à Québec, le 8 août prochain. Joël A...

Lévis obtient le financement pour son transport collectif

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.