Grâce au SSEN, Laurence Allard et Brian Gignac veulent rassembler la communauté anglophone de la région et lui offrir des services qui répondent à ses besoins.

Depuis quelques semaines, le South Shore English Network (SSEN) a amorcé son travail afin de rassembler la communauté anglophone établie dans le Grand Lévis.

C’est officiellement en juin que l’organisme, visant à assurer et à promouvoir le bien-être des habitants de la région de langue anglaise, a été fondé. Concrètement, le SSEN est une branche de la Megantic English-speaking community development corporation (MCDC).

Établi dans la région des Appalaches, cet organisme travaille au bien-être et à la promotion du bien-être des anglophones de la Chaudière-Appalaches. Toutefois, comme ses activités se déroulaient uniquement à Thetford Mines, la MCDC sentait le besoin de créer une division lévisienne pour répondre aux besoins plus précis des quelque 2 000 anglophones du Grand Lévis.

«La Commission scolaire Quebec Central (organisme qui gère les services éducatifs aux anglophones dans la région) a annoncé son intention de construire une école primaire anglophone dans le Grand Lévis. Cela nous donne une belle opportunité puisque nous pourrons rejoindre les membres de la communauté en offrant des activités dans ce bâtiment», a expliqué Brian Gignac, directeur général de la MCDC, sur les motivations derrière le projet.

Répondre précisément aux besoins

En créant le SSEN, la MCDC a pu engager une coordonnatrice de projet, Laurence Allard, pour que l’initiative prenne de l’ampleur. Depuis son arrivée en poste, cette dernière sonde les membres de la communauté anglophone du Grand Lévis afin de recenser les différents besoins. Et jusqu’à maintenant, la création du SSEN est bien accueillie.

«Ce qui ressort, c’est que les membres de la communauté sont tannés d’être obligés de se rendre à Québec pour obtenir plusieurs services en anglais ou pour tisser des liens. Les gens aimeraient, entre autres, pouvoir disposer d’une bibliothèque de livres en anglais», a partagé Mme Allard.

Si plusieurs besoins ressortent déjà grâce à son sondage, le SSEN veut toutefois prendre le temps de discuter avec les membres de la communauté anglophone, lors de rencontres, avant d’établir sa programmation d’activités et sa liste de services. D’ici là, l’organisme désire nouer des partenariats avec d’autres organismes lévisiens et prévoit organiser une activité pour réunir les anglophones de la région (en septembre).

Notons finalement que les membres de la communauté peuvent accéder au sondage en cours du SSEN sur la page Facebook The South Shore English Network. Les personnes intéressées à en savoir plus peuvent également joindre Laurence Allard à projectlevis@mcdc.info ou au 581 500-3754.

Les plus lus

Déferlante de bombes pour Sean Paul au Festivent

L’heure était aux retrouvailles vendredi soir, au Festivent, alors que le rappeur jamaïcain Sean Paul débarquait en ville pour une deuxième fois en cinq ans sur la scène Loto-Québec, après son spectacle en 2014. Le chanteur n’a pas lésiné pour rendre cette soirée mémorable.

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le Marché populaire mobile, une initiative solidaire

Depuis cinq étés déjà, l’organisme communautaire Le Filon a mis sur pied le Marché populaire mobile, un camion qui permet aux citoyens de bénéficier d’un «système alimentaire juste et équitable» et de fruits et légumes locaux à prix modiques.

La Ville en a assez des retards dans la collecte de déchets

Bien au fait des longs retards quant à la collecte de déchets domestiques sur son territoire, la Ville de Lévis a pris action en officialisant son mécontentement par voie de communiqué, le 16 août dernier. Jusqu’à maintenant le fournisseur responsable de la collecte, Sani-Terre Environnement, a reçu plus de 16 000 $ en amendes par la Ville.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Le Festivent s’agrandit pour accueillir plus de monde

Le Festivent a dévoilé une nouvelle scénographie pour sa scène principale. Sur le deuxième site, la superficie d’accueil a été doublée. Le festival lévisien se tiendra du 31 juillet au 4 août.

Se payer un rêve de jeunesse pour une bonne cause

Le Pro-Am Gagné-Bergeron est cette joute de hockey où une vingtaine de joueurs amateurs auront l’opportunité de partager la glace avec une vingtaine de joueurs professionnels afin d’amasser des fonds pour Le Pignon Bleu, Leucan, la Fondation Philippe Boucher, la Fondation Maurice Tanguay et la Fondation Simple Plan. L’événement se déroulera au Centre Vidéotron, à Québec, le 8 août prochain. Joël A...

Lévis obtient le financement pour son transport collectif

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.